Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Tout savoir sur l'emballage industriel

L’emballage industriel regroupe plusieurs opérations ayant pour but d’assurer la protection physico-chimique, la protection mécanique (calage) et le conditionnement de matériels industriels. Ces opérations diffèrent en fonction du matériel à emballer, des types d'emballage et de la nature des circuits de distribution empruntés. Voila un aperçu sur les types d'emballage ces derniers sont classes par catégorie.

Types d’emballages par catégorie

Catégorie 1 : berceaux et socles
Les berceaux et les socles sont utilisés pour le matériel de grandes dimensions, sans fragilité mécanique et physico-chimique, tel que des matériels chaudronnés, réacteurs tubes, etc. Ce matériel n’exige pas une mise en caisse, mais par contre il exige beaucoup de surface de stockage et ne permet pas de gerber les colis les uns sur les autres. Catégories 2 : fardeaux ou palettes
S’applique à un matériel résistant comme la catégorie 1 et n'exige pas une mise en caisse. La structure des produits concernés nécessite regroupement sur des palettes en bois ou sur fardeaux. Il est donc utilisé pour des pièces de grande longueur, dont la structure est assez solide et ne peut être endommagée pendant les opérations de manutention. (Exemple : tuyauteries droites, profilés, pièces de charpente, etc.). Catégorie 3 : caisse à claire-voie
Cette catégorie intéresse le matériel dont la forme ou la fragilité interdit la mise en fardeaux ou en berceaux. Dans certains cas, les caisses à claire-voie sont utilisées avec une protection par housse parapluie. Catégorie 4 : caisse pleine
C'est la catégorie la plus utilisée en industrie emballage, les caisses pleines peuvent contenir un matériel nécessitant une protection mécanique et physico-chimique. Il peut s'agir de pièce métallique présentant des parties sensibles craignant les poussières et la corrosion. Catégorie 7 : les tourets de câbles
Conçue spécialement pour les câbles, aucune protection n’est prévue sur le matériel sauf pour les embouts qui sont généralement protégés par le fournisseur Catégorie 8 Cette catégorie concerne uniquement le transport des produits dangereux. Type de caisse
Une fois la catégorie et les dimensions intérieurs (longueurxlargeurxhaut) déterminées, il faut définir les matériaux pour la fabrication des caisses : carton, bois osb ou contre-plaqué. le choix dépend essentiellement de la destination et du mode de transport. L’épaisseur du bois utilisé est fonction du poids et du volume du produit à transporter.

Réglementation pour le bois d'emballage

La fabrication emballage à partir de bois non transformé comporte un risque d’introduction et de dissémination d’organismes nuisibles. La norme internationale NIMP 15 pour la réglementation des matériaux d’emballages à base de bois tel que, palettes, palettes occasion, les planches d’emballage, etc. Son objectif est de permettre de réduire les risques lors d’échanges commerciaux.

Articles de la même catégorie Recyclage

Recyclage d'une batterie : comment ça se passe ?

Recyclage d'une batterie : comment ça se passe ?

La batterie d'auto usagée constitue un déchet dangereux qui nécessite une collecte séparée. Selon la loi, cette batterie doit être reprise par le fabricant ou le revendeur qui assume seul le coût de la collecte et de l'acheminement vers les centres de recyclage. Là, le plomb, le polypropylène et l'acide sulfurique sont récupérés, et utilisés à nouveau par l'industrie.
Poubelle jaune : l'art de bien l'utiliser

Poubelle jaune : l'art de bien l'utiliser

Il n'est pas toujours évident de faire le tri sélectif de nos ordures, pourtant ce geste éco-citoyen est indispensable pour le recyclage d'une partie de nos déchets. Comment bien utiliser sa poubelle jaune destinée aux déchets recyclables ?
Boîte en carton : Où acheter des boîtes de rangement pour un déménagement ?

Boîte en carton : Où acheter des boîtes de rangement pour un déménagement ?

Un déménagement, ça se prépare longtemps à l'avance. Il y a deux manières d'organiser un déménagement : soit on fait appel à un professionnel, auquel cas ce dernier s'occupe de tout, moyennant une somme correspondant à la prestation, soit on fait soi-même le travail d'emballage pour réduire les coûts. Dans le premier cas, le déménageur est responsable de toute détérioration éventuelle. Dans le second cas, il faut se procurer de nombreux cartons.