Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Robert Morley : biographie

Robert Adolph Wilton Morley est un acteur anglais plus connu pour ses seconds rôles. Il a souvent interprété des rôles de gentleman anglais reflétant l’image de l’Establishment. Il est aussi remarqué en tant qu’acteur versatile avec des mimiques et des gestes qui lui sont propres. Sa carrière est prolifique aussi bien au théâtre qu’au cinéma.

Premiers pas

Robert Morley est né à Semley, Wiltshire en Angleterre. Après une enfance assez aisée, il intègre Elisabeth College suivi de RADA pour faire ses premières apparitions en en tant que comédien au Treasure Island au Théâtre Strand. En 1938, il monte sur les planches du préstigieux théâtre Fulton en incarnant le rôle d’Oscar Wilde. Durant ses bas âges, on observait Morley comme étant un acteur doté d’un génie qui lui permettait d’incarner n’importe quel rôle. Les diverses productions commençaient à lui donner plus des rôles de dandys ou de grands monarques.

Sa carrière

Morley a commencé à connaître le milieu des planches à partir de 1928. Au cours de cette année, il se présente dans un rôle dans "Dr Syn". En 1933, il apparaît au théâtre royal dans une pièce intitulée "Up in the air".
En 1936, il interprète Oscar Wilde au Gate Theater Studio.
En 1937, "The great romancer".
En 1937, "Pygmalion".
En 1939, "Springtime For Henry".
En 1941, "Play with Fire".
En 1943, "The Man who came to dinner".
En 1944, "Staff Dance".
En 1945, "The first Gentleman".
En 1947, "Edward, My son".
En 1950, "The Little Hut".
En 1954, "Hippo Dancing".
En 1956, "Fanny".
En 1957, "Tunnel Of Love".
En 1958, "The Hook".
En 1960, "A majority of one".
En 1961, "Mr Rhodes".
En 1962, "A time To Laugh".
En 1966, The sound of Maley;
En 1967, "Halfway Up The Tree".
En 1976, "Banana Ridge".
En 1978, "Picture to innocence".
En 1980, "Alan Bennet". En ce qui concerne le cinéma, l’acteur a entamé une carrière également prolifique et a joué dans une trentaine de films : - 1938 : "Marie Antoinette".
- 1941 : "Major Barbara".
- 1951 : "The African Queen".
- 1954 : "The Good Die Young".
- 1958 : "The Sheriff of Fractured Jaw".
- 1960 : "Oscar Wilde".
- 1962 : "Go to Blazes".
- 1963 : "Ladies Who Do".
- 1965 : "Study In Terror".
- 1966 : "Hotel Paradiso".
- 1970 : "Cromwell".
- 1973 : "Theatre Of Blood".
- 1979 : "Scavenger Hunt".
- 1982 : "The old men at the zoo" et en 1988 : "Little Dorritt".

Son action

Robert Morley est un acteur qui est entré au panthéon des acteurs les plus prestigieux en Angleterre. Il a été nommé une fois à la cérémonie des Oscars pour sa brillante performance de Louis XVI dans "Marie-Antoinette". Il est mort en 1992.

Articles de la même catégorie Cinéma

Tout sur "King Kong vs Godzilla"

Tout sur "King Kong vs Godzilla"

Affrontement entre deux titans du petit écran ! King Kong vs Godzilla est un film japonais de 1962 mettant en scène les deux monstres dans un duel au sommet, aux alentours de Tokyo. Unique rencontre des deux créatures, le film est encore à ce jour, le Godzilla le plus rentable des studios Toho. Il a par ailleurs connu une version américaine.
Roger Pierre : biographie

Roger Pierre : biographie

Roger Pierre est né le 30 août 1939 à Paris. C'est un acteur français. Il a connu le succès grâce à son duo avec Jean-Marc Thibault avec lequel il fera de très nombreux spectacles, mais aussi des films et des émissions pour la télévision.
Analyse et critique du film N'oublie jamais (The Notebook)

Analyse et critique du film N'oublie jamais (The Notebook)

Drame romantique sorti en 2004, The Notebook : "N'oublie jamais" narre la romance de deux jeunes gens (interprétés par Ryan Gosling et Rachel McAdams) durant les années 1940. Réalisé par Nick Cassavetes et adapté du roman de Nicholas Sparks, le métrage adopte le point de vue d’un vieillard interprété par James Garner, qui raconte l’histoire du jeune couple à une amie retraitée.
Stanley Kramer : biographie

Stanley Kramer : biographie

Resté dans le panthéon d’Hollywood pour ses prises de risques et ses films engagés, Stanley Kramer est un pilier de l’âge d’or de l’industrie cinématographique. Tour à tour producteur puis réalisateur, il a côtoyé les plus grands, fait évoluer les mentalités, et influencé des générations de spectateurs, grâce à des films comme Le jugement de Nuremberg, Devine qui vient dîner ? ou La chaîne.