Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Les types de graisse pour chaîne de moto : avantages et inconvénients

Il est indispensable de procéder régulièrement au graissage de sa chaîne de moto pour lui assurer une bonne longévité. En fonction de la chaîne (de ses maillons en fait) et de la graisse qu’on utilise, on n’obtiendra pas toujours le même résultat. Il est donc important de se pencher sur les différents produits existants et de la meilleure façon de procéder pour en enduire sa chaîne.

Le graissage des chaînes

Pourquoi ? Les chaînes à joints toriques sont plus fragiles qu’elles veulent bien le faire croire. S’ils sont censés être autolubrifiants et l’être à vie, cela n’est absolument pas le cas. Donc, pas d’excuses, il faut mettre les mains dans le cambouis pour lubrifier ses kits chaîne à une fréquence moyenne de tous les 1000km maximum. Quelle graisse ? Deux solutions s’offrent à vous : les bombes de graisse ou les graisses anciennes. - Avantages des bombes : les bombes de graisse prêtes à appliquer sont extrêmement pratiques et évitent de trop se salir ! - Inconvénients : elles sont en revanche bien moins efficaces que les bonnes graisses d’autrefois. - Avantages des graisses d'autrefois : de qualité, elles sont plus couvrantes. - Inconvénients : elles sont difficiles à appliquer. Là encore, plusieurs variétés existent. On distingue la graisse de chaîne traditionnellement utilisée par les bûcherons pour graisser leur tronçonneuse et la graisse classique spéciale frictions. À la fois bon marché (comptez environ dix euros pour cinq litres !) et tout à fait adaptée aux chaînes de moto, la graisse pour tronçonneuse est à privilégier. La seconde est moins couvrante mais peut quand même faire correctement l’affaire comparativement à une bombe à la fois onéreuse et de qualité médiocre. Comment procéder ? Pour appliquer avec plus de facilité la graisse, procédez au pinceau. Il est préférable de l’étaler après que le moteur a tourné un moment de sorte que la chaleur fasse fondre la graisse et la fasse pénétrer dans les moindres recoins des maillons.

Dégraissage

Là encore, pour dégraisser et enlever les salissures abrasives, rien ne vaut les bonnes vieilles méthodes. Il s’agit dans ce cas précis d’un chiffon qui ne peluche pas et qui soit bien sec. En effet, si vous cherchez à dégraisser un peu trop fort, vous nuirez à l’étanchéité des joints toriques eux-mêmes ! Lorsque vous procéderez au dégraissage tous les 2000 voire 3000km, ajoutez un peu de pétrole (que vous trouverez en supermarché) sur votre chiffon de façon à dégraisser plus en profondeur puis regraisser derrière. Dernier point, si votre moto (et vous avec) prend une bonne rincée, n’hésitez pas à lui passer un coup e de chiffon sec et à la regraisser. Avec ça, vous serez tranquille longtemps.

Articles de la même catégorie Accessoires & pièces détachées

Des bottes de biker au meilleur prix

Des bottes de biker au meilleur prix

Dans la tenue toute en cuir du biker, une pièce est à ne pas négliger : ce sont les bottes. Souvent de style santiags, ces bottes sont une seconde peau pour le motard et doivent être à l'image de celui qui les porte. En plus d'être confortables, ces bottes se doivent d'être solides. Mais où en acheter à des prix corrects ?
Les meilleurs tutoriels pour apprendre à changer une pièce du moteur

Les meilleurs tutoriels pour apprendre à changer une pièce du moteur

De nos jours, pour certain la voiture est devenue un luxe. Afin de pouvoir s'en sortir au mieux financièrement , il est possible de faire soi-même l'entretien et les réparations sur sa voiture. Pour peu de posséder un minimum d'outillage une grande quantité de sites propose des tutoriels afin de changer soi-même des pièces mécaniques ou faire l'entretien même sur les derniers modèles de voiture où l’électronique est omniprésente.
Chronotachygraphe numérique : définition et utilisation

Chronotachygraphe numérique : définition et utilisation

Le chronotachygraphe numérique, bien connu des personnes travaillant dans les services routiers, s'avère être un mystère pour la plupart des conducteurs lambda. Obligatoire pour les poids lourds et les bus, il est vrai que l'objet reste énigmatique. Qu'est-ce vraiment ? À quoi sert-il ? Comment s'en sert-on ? Voilà tant de questions auxquelles nous tenterons de donner réponse dans cet article.