Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Edouard Herriot : biographie

Edouard Herriot est un homme politique qui intégra le mouvement du Parti radical très tôt. Sa carrière d’hommes de lettre, bien que réussie, ne le contentera pas et il se tournera très rapidement vers l’accession à des fonctions politiques pour défendre ses idéaux, notamment concernant la promulgation de lois en faveur de la laïcité.

Premiers pas

Sa scolarité Edouard Herriot est né dans l’Aube, plus précisément à Troyes le 5 juillet 1872, et mort dans le Rhône à l’âge de 85 ans, le 26 mars 1957. Il passe sa scolarité au lycée de La Roche-sur-Yon et entre à l'école normale supérieure à l’âge de 19 ans pour en ressortir, 3 ans plus tard, en 1894, agrégé de lettres.

Sa carrière

Occupations littéraires Edouard Herriot entamera alors, après obtention de son diplôme, son enseignement dans un établissement de Lyon puis écrivit et publia son premier ouvrage intitulé « Philon le Juif » en 1898. Le succès est tel que cet essai se voit récompensé par le prix « Victor Cousin », remis par l'Académie des sciences morales et politiques. Occupations politiques Sa carrière politique débute en 1904, il a alors 32 ans, et fait son entrée au conseil municipal de Lyon. A peine 1 an plus tard, il est nommé successivement adjoint, puis, maire de Lyon et occupera cette fonction jusqu’à l’année de son décès, en 1957 (avec une interruption de 1942 à 1945). Parallèlement, il occupera également le poste de Sénateur pendant près de 7 ans (de 1912 à 1919), mais également celui de Député du Rhône de 1919 à 1940 puis de 1945 à 1957. Tour à tour, Ministre des Travaux publics (1916), Ministre de l’instruction publique (1926), puis Président du Parti Radical Socialiste pendant 4 mandats, Edouard Herriot est un homme politique qui aura joué un rôle dans beaucoup de secteurs politiques.

Son action

En 1924, il appelle à la démission du président Alexandre Millerand, alors membre du Bloc national. Nommé Président du Conseil par Gaston Doumergue, président de la République, il s’engage alors avec ferveur dans la défense de la laïcité mais est contrecarré notamment sur la mauvaise gestion des finances. Suite à une crise financière des plus importantes, il se voit alors dans l’obligation de démissionner de ses fonctions. De nombreux édifices portent aujourd'hui son nom en mémoire de cet homme qui s'est battu pour ses idées : - Les hôpitaux de Lyon Edouard Herriot.
- Collège Edouard Herriot, Lycée Edouard Herriot etc...

Articles de la même catégorie People

Daniel Bensaïd : biographie

Daniel Bensaïd : biographie

Daniel Bensaïd (ou ben said) est né le 25 mars 1946 à Toulouse (Midi-pyrénées) et décédé le 12 janvier 2010 à Paris. Il est décédé des suites d'un cancer, mais il est à noter qu'il était également atteint du Sida, probablement contracté en 1988. Daniel Bensaïd est un philosophe ainsi qu'un militant et un théoricien trotskiste. Il a notamment été un dirigeant historique de la quatrième internationale ainsi qu'un membre et dirigeant actif de la ligue communiste révolutionnaire.
Biographie de Léon Degrelle

Biographie de Léon Degrelle

Léon Degrelle est un écrivain et journaliste belge connu pour avoir été un fervent défenseur du nazisme. Tant et si bien d’ailleurs qu’il créa son propre mouvement fasciste, à l’origine plus proche de la religion catholique, appelé «Rex». Son engagement profond le conduisit même à combattre aux côtés des SS, mais ses ambitions extrémistes l’obligèrent à s’exiler en Espagne à la fin de la seconde guerre mondiale.
Edwige Antier : biographie

Edwige Antier : biographie

Edwige Antier est une femme pédiatre, une politicienne, une chroniqueuse radio et un écrivain née à Toulon dans le Var en 1942. Elle fait partie de nombreuses commissions sociales. Elle a rédigé plusieurs ouvrages et fait plusieurs propositions de loi concernant la famille, les enfants et l'éducation dont celle interdisant les châtiments corporels aux enfants.