Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Don Siegel : biographie

Réalisateur américain né le 26 octobre 1912, Donald Siegel reste aujourd’hui surtout connu pour son association avec Clint Eastwood, et pour le métrage de science-fiction L’Invasion des Profanateurs de Sépultures. Décédé à l’âge de 78 ans, il laisse derrière lui plus de 37 ans de carrière au service du grand écran.

Débuts de monteur

Né à Chicago, Donald Siegel est, très tôt, un globe-trotter : après des études à New York, puis à Cambridge, Angleterre, il étudie brièvement aux Beaux Arts, avant de retourner s’installer à Los Angeles à l’âge de 20 ans. Trouvant alors un emploi de monteur au sein des studios Warner Bros, il y réalise des centaines de montages, notamment l’ouverture du célèbre Casablanca (1942). En 1945, récompensé par des Oscars pour deux courts-métrages de sa conception, Siegel entame alors sa carrière de réalisateur.

Rencontre avec Clint

Peu regardant sur les sujets, Siegel enchaîne alors westerns (Duel à Silver Creek, 1952), polar (The verdict, 1946, Ça commence à Vera-Cruz, 1949), films de guerre (China Venture, 1953), comédies, et autres drames (Les révoltés de la cellule 11, 1954). Il travaille ainsi avec Steve McQueen (L’enfer est pour les héros, 1962), Elvis Presley (Les rôdeurs de la plaine, 1960) et Lee Marvin (À bout portant, 1964). Mais les cinéphiles de genre se souviennent surtout de son Invasion des profanateurs de sépulture (1956), œuvre influentielle du cinéma de science-fiction, et métaphore évidente de la paranoïa des années McCarthy. Réalisant en parallèle de nombreux épisodes de séries télévisées (La quatrième dimension, The Doctor, etc.), Siegel croise alors le chemin de Clint Eastwood, avec Un shérif à New York (1968). S’en suit une collaboration s’étendant sur une décennie, de Sierra Torride (1970) à l’Évadé d’Alcatraz (1979) en passant par Les Proies (1971), qui culmine par le mythique Inspecteur Harry (1971).

Fin de carrière

Désormais sexagénaire, et sa santé faiblissante, Siegel se fait plus rare sur le grand écran. En 1976, il tourne Le Dernier des Géants, avec John Wayne puis, en 1982, il affronte Bette Midler avec La Flambeuse de Las Vegas. Ultime film de Siegel, celui-ci ne supporte pas les tensions régnant sur le plateau, et est frappé d’une crise cardiaque en plein tournage, obligeant Sam Peckinpah à le remplacer au pied levé. Marié à trois reprises, et père de cinq enfants, Don Siegel s’est éteint le 20 avril 1991, après avoir lutté pendant des années contre un cancer insidieux.

Articles de la même catégorie Cinéma

Gena Rowlands : biographie

Gena Rowlands : biographie

Gena Rowlands, née le 19 juin 1930 aux États-Unis, est l'épouse du défunt réalisateur et acteur John Cassavetes. Entre le cinéma et la télévision, Gena a plusieurs fois été nominé et récompensé pour ses performances d'actrice. Elle a 4 enfants qui sont tous devenus acteurs voire même réalisateur et scénariste comme Nick et Zoe Cassavetes.
Nadia Fares : biographie

Nadia Fares : biographie

La jeune Nadia Farès se rêvait chanteuse. Elle deviendra finalement actrice, par pur hasard Sa carrière est assez discrète mais néanmoins ponctuée de quelques jolis rôles, qui lui voudront d’être reconnue du grand public, à l’instar de son personnage dans Les rivières pourpres. Ne se cantonnant pas à un genre, Nadia Farès compte dans sa filmographie aussi bien des drames que des comédies.
Claudette Colbert : biographie

Claudette Colbert : biographie

D'origine française, l'actrice naturalisée américaine Claudette Colbert marquera le cinéma par sa qualité d'interprétation autant que pour sa beauté. L'inoubliable Cléopâtre est très appréciée pour son bilinguisme qui lui permet de tourner dans des productions en version originale et en version française.
Fritz Lang : biographie

Fritz Lang : biographie

Fritz Lang est l'un des cinéastes les plus importants de sa génération. Il a commencé sa carrière allemande dans les années 20, puis, a poursuivi sa carrière aux Etats-Unis, signant de nombreux classiques tels que "Le docteur Mabuse", "Les Nibelungen", "M le maudit", "Le secret derrière la porte", "La dixième victime" et surtout "Metropolis" qui demeure son œuvre la plus célèbre.