Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Devenir prothésiste dentaire : le guide complet (formations, études, compétences, fonctions, salaire)

Le prothésiste dentaire est un spécialiste qui travaille en collaboration étroite avec les dentistes, les orthodontistes et les stomatologues qui interviennent, tous les trois, au niveau de la bouche des patients. Il a pour mission de réaliser des moulages, des maquettes et des prothèses destinées à remplacer des dents, confectionner des dentiers ou des appareils dentaires. Il s’agit d’un travail de précision, et plusieurs heures sont parfois nécessaires pour réaliser une seule dent.

Le métier de prothésiste dentaire

Le prothésiste dentaire a plusieurs missions. D’une part, il prépare les moulages, d’autres part, il fabrique la prothèse, la pose et la réajuste, si besoin. Dans un premier temps, le prothésiste utilise les empreintes dentaires qui lui sont fournies par les professionnels avec qui il collabore (dentiste, orthodontiste ou stomatologue). C’est grâce à elles qu’il va pouvoir fabriquer une seconde empreinte, celle-ci en plâtre. Il poursuit en réalisant une maquette en cire soit d’une dent, soit d’un bridge, d’un dentier, d’une couronne ou d’un appareil dentaire. Dans un second temps, il fabrique la prothèse en remplaçant la cire par du métal, de la céramique ou, de plus en plus souvent, de la résine. Il finit sa préparation en réalisant les travaux de finition : ponçage, polissage… C’est se travail extrêmement minutieux qui peut parfois prendre des heures. Dernière étape, la pose est une étape importante. C’est le professionnel à l’origine de la commande qui va effectuer les essais, et éventuellement, se retourner vers le prothésiste si des retouches doivent être apportées. Il aura aussi pour mission de suivre l’évolution des appareils et les modifier au fur et à mesure de l’avancée du traitement.

Les études

Pour devenir prothésiste dentaire, il faut une formation de niveau bac et suivre un bac professionnel prothèse dentaire spécialisé. Il est possible de s’orienter dans cette voie tout de suite après la 3e. A partir de 2012, un BTS prothésiste dentaire est la voie d’accès à une licence professionnelle. Il est possible de viser un poste de responsable, plus haut placé, en s’orientant vers le Brevet Technique des Métiers (BTM) qui dure trois ans post bac ou un an après avoir obtenu le bac professionnel prothèse dentaire, puis le Brevet Technique des Métiers Supérieurs (BTMS) prothésiste dentaire en bac + 2.

Les compétences

Étant donné la minutie que requiert le métier de prothésiste dentaire, le professionnel doit être à la fois patient et perfectionniste. Aucun détail ne doit être laissé au hasard, ce qui nécessite également une grande habileté. En effet, la moindre erreur au cours de la confection, aussi minime soit-elle, sera perçue par le patient lors de la pose et pourra s’avérer extrêmement désagréable. Le prothésiste dentaire doit également être un bon observateur de façon à adapter son travail à la morphologie de chacun. Tous ces éléments nécessitent donc de posséder une bonne vue. Les technologies dans le domaine ne cessant de progresser, le prothésiste dentaire devra également s’adapter et se tenir informé des évolutions, aussi bien en terme de matériaux employés qu’en terme de conception (de plus en plus assistées par ordinateur).

Le salaire et perspective de carrière

Un prothésiste dentaire débutant gagne en moyenne de 1280 à 2200 euros bruts par mois (Salaire constaté en mai 2011). Il y a plus de 5000 laboratoires de prothèses dentaires dans le pays et ce sont eux qui emploient 85% des professionnels de cette filière. Il est toutefois possible de travailler pour des hôpitaux ou des cliniques. Il est possible de devenir indépendant après avoir acquis une certaine expérience. Dans ce cas, le professionnel reprend généralement un laboratoire à son compte. Le professionnel confirmé peut encore gravir des échelons en devenant chef de laboratoire ou prothésiste dentaire hautement qualifié.

Articles de la même catégorie Formation

Secrétaire médicale indépendante : le guide complet des formations, études, fonctions et débouchés

Secrétaire médicale indépendante : le guide complet des formations, études, fonctions et débouchés

Pour les passionnés de tout ce qui a trait au secteur médical, il est possible de suivre une formation pour travailler dans ce secteur en tant que gestionnaire. En accédant au métier de secrétaire médicale indépendante, vous pourrez organiser le planning des professionnels de la santé, prendre les rendez-vous tout en en étant indépendante contrairement aux secrétaires médicales classiques.
Le courtier en assurance : ses responsabilités, son quotidien, sa formation

Le courtier en assurance : ses responsabilités, son quotidien, sa formation

Le courtier en assurance a pour objectif de faire souscrire à son client un contrat d'assurance correspondant à ses besoins. Au quotidien, il démarche des clients, il les conseille et les accompagne, il négocie les tarifs directement auprès des assureurs. Pour avoir le droit d'exercer, il doit suivre une formation obligatoire, souvent complétée par une formation en BTS ou Master.
Tous les organismes de formation à Tours (programmes, coordonnées, débouchés)

Tous les organismes de formation à Tours (programmes, coordonnées, débouchés)

Il existe de nombreuses façons de se former sur la ville de Tours. Voici une liste (non exhaustive) d'organismes proposant des formations initiales ou professionnelles, continues ou alternées, dans des domaines variés. Que l'on soit salarié, demandeur d'emploi, étudiant, particulier, chacun peut trouver en Indre-et-Loire une formation adaptée à son statut et à ses besoins ou projets professionnels.