En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Défiscalisation loi Girardin : textes, droits et obligations

La loi Girardin est une loi de défiscalisation immobilière au même titre que ses cousines : la loi Borloo ou les lois de Robien, mais à la différence qu'elle concerne l'outre-mer. Nous verrons dans cet article les deux types de loi Girardin que l'on peut trouver : la loi Girardin Habitation et la loi Girardin Industriel. Puis, nous verrons pour les deux dispositifs les conditions et avantages.

La loi Girardin Habitation

L’Etat a mis en place cette loi dans le but de pallier la carence locative, très importante dans les DOM-TOM. L'investisseur qui acquiert d’un logement neuf dans les DOM-TOM peut profiter d’une réduction d’impôt de 25 à 50% sous certaines conditions : - En location libre (sans plafonds de loyers), la réduction d’impôts est de 40% du prix d’achat, elle est étalée sur 5 ans, soit une rentabilité de 8% par an. - Dans le cas d'un logement affecté à l’habitation principale de l'acheteur, la réduction d'impôt est de 25% du prix d’achat à raison de 10% par an. La condition principale est que l'acheteur doit garder son bien en tant que résidence principale durant au moins 5 ans. Pour la location intermédiaire, afin de faciliter l’accession à la location. Il y a également des conditions de ressources pour les locataires de ce type de logement. Les ressources annuelles des locataires sont plafonnées à : - 26939€ pour un célibataire.
- 49824€ pour un couple sans personne à charge.
- 52706€ pour un couple avec une personne à charge.

La loi Girardin Industriel

L’Etat a mis en place cette loi dans le but de stimuler l'activité économique dans les DOM-TOM. La loi Girardin Industriel donne la possibilité à l'investisseur, en devenant propriétaire de biens industriels, de réduire ses impôts de 50% des montants investis. La condition principale est que l'investisseur doit conserver ces biens durant une période de 5 ans. Si le montant de la réduction d’impôt dépasse le montant de l’impôt dû, l’excédent représente une créance sur l’Etat. Elle sera donc mise en application pour le paiement de l’Impôt sur le Revenu dû au titre des 5 années suivantes. Ce dispositif est mis en œuvre jusqu’en 2017.

Articles de la même catégorie Création d'entreprise

Les logiciels nécessaires à la gestion d'une entreprise

Les logiciels nécessaires à la gestion d'une entreprise

Pour gérer une entreprise, il est vrai que l'utilisation de logiciels spécifiques est très utile pour faire fonctionner la société. Cela fait gagner du temps et cela vous permet d'avoir un travail ordonné et efficace. C'est pour cela que vous découvrirez, dans cet article, la liste des logiciels nécessaires à la gestion d'une entreprise.
Création d'entreprise : toutes les aides

Création d'entreprise : toutes les aides

Créer une entreprise peut s'avérer coûteux. La rémunération des employés, la reprise d'un ancien établissement, l'achat de matières premières, de machines outils ou de locaux aptes à accueillir une activité commerciale ou industrielle suppose de disposer de fonds conséquents. Afin de développer l'économie du pays, l’État français a mis en place des dispositifs d'aide au financement de l'entreprise. Voici un petit guide expliquant toutes les aides que vous pouvez obtenir.
Les conseils pour réaliser un bilan prévisionnel

Les conseils pour réaliser un bilan prévisionnel

Le bilan prévisionnel contient la partie financière d’un business plan. Il détaille avant la création les résultats financiers à atteindre au premier abord. Les raisons stratégiques et sécuritaires ne tolèrent pas le manque de visibilité à propos de l’état financier du projet à court terme. Un entrepreneur est censé comprendre l’utilité d’un bilan prévisionnel lorsqu’il s’agit de combler les exigences qualitatives des pôles de financement.
Comment ouvrir sa micro entreprise ?

Comment ouvrir sa micro entreprise ?

Pour ouvrir une micro entreprise, il faut prendre connaissance de ses principales caractéristiques, pour savoir si ce régime correspond à vos besoins. Il faut ensuite définir votre idée, analyser la concurrence et la viabilité économique de votre projet, et obtenir des financements, si nécessaire. Pour déclarer votre activité, il faut vous rendre sur le site Cfenet.cci.fr.