Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment isoler une maison ? (Les matériaux, la mise en œuvre)

Comment isoler une maison efficacement est probablement la question que nous nous posons tous, car il y va de notre confort, mais aussi, nous prenons conscience qu'une bonne isolation thermique est également une excellente manière de réaliser des économies en matière d'énergie et, par conséquent, de contribuer à la diminution du rejet des gaz à effet de serre.

Les types d'isolation

L'isolation thermique
C'est la plus recherchée puisqu'il s'agit de protéger nos habitats des écarts de température que nous impose la nature en gardant une température ambiante régulière. L'isolation thermique se pratique sur tout ce qui peut empêcher le froid ou le chaud d'envahir les maisons : - Les toits.
- Les murs.
- Les cloisons.
- Les ouvertures.
- Les sols.
- Les plafonds. L'isolation phonique
Ce type d'isolation, comme son nom l'indique, est destinée à empêcher la propagation des bruits pour le confort de nos oreilles. Ne pas entendre le bruit du trafique de l'extérieur ou même la chasse d'eau et encore la sono du voisin, sont des plus que chacun apprécie. L'isolation thermo-acoustique
C'est l'association des deux précédentes, qui souvent, est constituée par la nature du matériau utilisé tel que le liège, par exemple.

Les matériaux isolants

Les matériaux isolants se classent en deux catégories : - Les isolants naturels.
- Les isolants synthétiques. Les isolants naturels
Depuis la nuit des temps, l'homme a toujours cherché à se protéger du froid ou de la chaleur et tout ce qui existe dans la nature a été testé. La paille, le chanvre, le liège, le bois et le coton sont parmi les plus répandus, mais grâce à la science moderne, d'autres produits naturels, et plus particulièrement minéraux, ont fait leur apparition tel que laine de verre, laine de roche et vermiculite. Les isolants synthétiques
Ce sont des isolants issus de la technologie spatiale tel que l'isolant fin aluminium ou des dérivés du pétrole comme le polystyrène. Enfin, on peut citer, à part les isolants propres aux ouvertures, comme le double vitrage, par exemple.

La mise en œuvre

L'isolation des murs
Concernant les murs d'une construction récente, en briques ou en parpaings, la seule isolation extérieure sera une isolation hydrofuge pour empêcher les murs d'absorber l'humidité. L'isolation thermique sera assurée par la construction d'un contre-mur intérieur avec un vide d'air entre les deux. Pour les constructions anciennes en pierres, les joints peuvent être fait d'un mélange de paille, de chanvre et de chaux. L'intérieur pourra être doublé par des parois en placoplâtre montées sur châssis, mais toujours en laissant un vide pour que le mur respire. L'isolation des toitures
C'est probablement celle qui demande le plus de soin, parce que, en effet, la toiture est l'endroit le plus exposé aux ponts thermiques. Avant de procéder à l'isolation du toit, il est bon de se renseigner auprès des organismes locaux des normes en vigueurs. Les épaisseurs d'isolant préconisées varient d'une région à l'autre en fonction du climat. L'isolant le plus utilisé est la laine de verre qui se présente sous forme de rouleaux ou de plaques. La laine de roche, également, est de plus en plus utilisée bien que plus chère, par contre, elle est ininflammable. La pose de ces isolants est assez simple et s'effectue par agrafage sur les solives de la toiture. Les plaques ou bandes sont ensuite reliées par un adhésif large, afin d'éviter les ponts thermiques. Il existe également un isolant mince constitué de mousse prise entre deux feuilles d'aluminium, mais le prix est assez élevé. L'isolation des plafonds
Plaques de polystyrène et placoplâtre sont les plus répandus, mais le lambris constitue également un bon isolant à condition de toujours laisser un vide. Conclusion
Chacun de ces isolants peuvent être posés par un bricoleur. La seule précaution à prendre est de bien se protéger, car les produits sont irritants. Ils ne présentent aucun danger pour la santé, car il s'agit d'irritations mécaniques et non pas chimiques.

Articles de la même catégorie Bricolage & construction

Tuile plate : caractéristiques, avantages, inconvénients

Tuile plate : caractéristiques, avantages, inconvénients

La tuile plate est utilisée depuis le VIème siècle dans le nord de la Loire. Elle est issue des lauzes de pierre ou des ardoises. Selon la région, on les appelle tuile à écaille, tuile fer-de-lance, tuile bourguignonne longue, tuile nivernaise ou encore tuile plate. La plupart sont fabriquées avec des terres cuites.
La meilleure solution de raccord felxible

La meilleure solution de raccord felxible

La société moderne d’aujourd’hui est dominée par les industries. Cependant, pour un meilleur fonctionnement de celles-ci, plusieurs matériels interviennent, dont les raccords flexibles. Quelle est alors la meilleure solution de raccord flexible pour les différentes industries ? Dans le cadre de notre exposé, nous essayerons tant bien mal d’indiquer quelques produits et leur utilité.
Comment fabriquer une étagère en bois ? (matériel, conception)

Comment fabriquer une étagère en bois ? (matériel, conception)

Il est possible de joindre l’utile à l’agréable, en réalisant sa propre étagère par soi même. Elle offre un espace de rangement pratique et utile. On peut l’installer dans n’importe quel endroit de la maison ; cuisine, salle de bain et chambre. Selon la grandeur que vous souhaitez lui donner, vous pouvez la réaliser facilement et dans un temps record.
Comment faire une terrasse à moindre coût ? (matériaux, astuces)

Comment faire une terrasse à moindre coût ? (matériaux, astuces)

Les beaux jours arrivent, et nous rêvons, tous, de nous faire dorer sur notre terrasse qui est encore inexistante. Mais comment réaliser ce projet à moindre coût et assez rapidement ? Rassurez-vous. Avec un peu de courage et quelques idées, la construction d'une terrasse en bois sera le moyen le plus économique et la plus écologique.