Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment fonctionne une lampe de poche ?

La lampe de poche doit contenir une pile (ou générateur) qui est source de courant électrique et une ampoule (ou récepteur) qui est source de lumière. Ces deux éléments bien positionnés par une simple action sur un bouton (ou interrupteur) se trouvant sur le boîtier de la lampe de poche. On libère le passage du courant électrique se trouvant dans la pile vers l’ampoule qui s’éclaire. Vous trouverez ci-dessous et avec plus de détails son procédé de fonctionnement.

Procédé de fonctionnement et pannes pouvant survenir

Afin de procéder au fonctionnement parfait d’une lampe de poche, on doit exécuter les opérations suivantes : insérer une pile dans son logement.
- S’assurer que les bornes de la pile touchent les lames conductrices se trouvant à l’intérieur du boîtier de la lampe.
- L’ampoule, doit être correctement vissée à sa place.
- S’assurer, que le culot et le plot de l’ampoule, font contact avec les languettes conductrices se trouvant dans le boîtier.
- Refermer le boîtier correctement.
- On pousse le bouton appelé interrupteur, qui nous permet d’ouvrir ou de fermer le circuit de lames métalliques fixées au boîtier de la lampe de poche.
- Par l’ouverture et la fermeture du circuit, l’ampoule s’allume (s’éclaire) et s’éteint. Les pannes pouvant survenir Les pannes fréquentes et pouvant surgir, sont les suivantes : - une pile usée.
- Une pile inversée dans son emplacement.
- Un conducteur interrompu.
- Une ampoule grillée (c’est le filament très fin, à l’intérieur de l’ampoule, qui est cassé).

Comment obtient-on la lumière ?

En 1879, Thomas Edison, inventa la lampe électrique, depuis elle a remplacée les bougies et les lampes à pétrole. Les parties qui composent l’ampoule électrique sont : la partie en verre dans laquelle on voit deux gros fils (appelés conducteurs) et un filament très fin au milieu qui fait la liaison entre les deux gros fils.
La partie basse de l’ampoule est composée de culot et de plot, symbolisant les pôles de contacts (le plus et le moins). En libérant le passage du courant électrique dans l’ampoule, de minuscules particules appelées électrons se déplacent le long du fil appelé conducteur. Lorsque le filament très fin, est traversé à son tour, il chauffe puis devient incandescent : l’ampoule s’éclaire.

Astuces pour tester une ampoule

L’utilisateur doit repérer les deux bornes de la pile (une longue lame et une courte lame), ainsi les deux parties de l’ampoule (le culot et le plot).
En mettant en contact le culot de l’ampoule à une partie de la borne de la pile et de l’autre côté on met en contact le plot de l’ampoule à l’autre borne de la pile, l’ampoule doit s’allumer si elle est bonne.

Articles de la même catégorie Ecologie

Fabrice Nicolino : biographie

Fabrice Nicolino : biographie

Fabrice Nicolino, né en 1955 à Paris, est un journaliste et reporter français spécialisé en écologie. Auteur de plusieurs livres à succès, il s'est depuis toujours consacré à dénoncer les méfaits de l'industrialisation sur l'environnement. Alors pour en connaître plus sur sa vie, voici quelques informations intéressantes pour comprendre son cheminement.
Comment bien choisir une lampe solaire de jardin ?

Comment bien choisir une lampe solaire de jardin ?

Les lampes solaires de jardin permettent d'éclairer à moindre coût et de manière écologique son jardin ou ses allées. De multiples modèles de ces lampes qui utilisent et emmagasinent l'énergie solaire, pour la délivrer à nouveau la nuit venue, existent. En fonction de l'utilisation qu'on souhaite en faire, il est préférable de s'orienter vers certains modèles plutôt que vers d'autres.
La pompe à chaleur air-eau : fonctionnement, intérêt et adresses.

La pompe à chaleur air-eau : fonctionnement, intérêt et adresses.

La pompe à chaleur air-eau est envisageable, en rénovation et en construction neuve. De technologie simple, elle est facile à installer et facile à utiliser. Elle est écologique puisqu'elle utilise l'air comme énergie, elle permet des économies de l'ordre de 50 à 75%, sur la facture du chauffage et de l'eau sanitaire.