Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment devenir courtier en assurances ?

L’exercice du métier de courtier nécessite une vocation pour tout ce qui concerne le conseil en assurance. C’est la principale activité de ce travailleur indépendant missionné par ses clients pour servir d’intermédiaire dans le cadre de transactions diverses telles que la souscription de contrat d’assurance par exemple. Le rôle d’un courtier s’étend, à la négociation de contrat, et à l’assistance de sa clientèle dans le cadre de l’exécution de sa prestation d’assurance.

Les compétences d’un courtier en assurance

Cette profession exige une parfaite connaissance de toutes les solutions d’assurances présentées par toutes les compagnies représentées par le courtier. Cela lui permet de proposer des produits d’assurance adaptés à ces clients après avoir écouté, synthétiser et analyser avec exactitude leur demande. Le courtier en assurance doit être incollable en responsabilité civile, posséder d’excellentes aptitudes commerciales, associées à de grandes qualités relationnelles sans lesquelles il ne pourrait faire preuve d’adaptabilité, ce qui est un autre élément essentiel parmi les compétences requises pour devenir courtier. La maîtrise de l’anglais sera un atout.

La formation professionnelle

Elle débute par une formation en droit ou en commerce, à l’issue de laquelle il faut justifier d’un diplôme ; soit un Master, soit une Maîtrise. Le Campus IEA (Institut Européen des Affaires situé à Neuilly sur Seine en région parisienne) est un établissement français réputé pour la qualité de ces enseignements destinés à l’apprentissage du courtage.

Contenu de la formation

Le contenu de la formation courtier assurance se base sur l’enseignement des techniques d’expression, du management et de la gestion ainsi que des missions professionnelles ou des stages à l’étranger. Ce n’est qu’à la fin de cette formation et d’un stage de 600 heures que le jeune courtier obtiendra la carte professionnelle lui permettant d’exercer. Notons qu’après sa formation théorique pour devenir courtier en assurances, vous pouvez choisir de devenir un coursier en automobile, ou devenir courtier en crédit, ou encore devenir courtier en bourse ou même être agent immobilier.

La carrière professionnelle

À ce stade, plusieurs options s’offrent au courtier par rapport au cadre d’exercice de sa fonction. Il peut s’établir à son compte et être à la tête de son propre cabinet de courtage. Il devra alors obtenir le statut d’indépendant et s’inscrire au Registre du Commerce. Si son activité s’étend au conseil, il percevra des honoraires en plus de ses commissions. Un courtier peut également choisir le statut de salarié en se faisant embaucher dans un cabinet de courtage et percevoir, le cas échéant un salaire en plus de commissions éventuelles.

Articles de la même catégorie Assurance

Guide : les assurances obsèques

Guide : les assurances obsèques

Les assurances obsèques permettent d'organiser ses funérailles, suivant les modalités que l'on désire, et de voir ses dernières volontés respectées quant à leur organisation. Elles permettent aussi d'assurer à l'avance leur financement à l'aide de contrats de prévoyance spécifiques. Le guide ci-après définit les modalités de fonctionnement et les critères de choix en matière de convention obsèques.
Où se procurer des livres sur le droit des assurances ?

Où se procurer des livres sur le droit des assurances ?

Le droit des assurances regroupe l'ensemble des règles et réglementations qui concernent les contrats d'assurance, qu'il s'agisse d'assurance habitation, voiture, etc. Nous verrons, dans cet article, le contenu de ce droit puis nous verrons où et comment se procurer des ouvrages sur le droit des assurances qui peuvent être nécessaire pour des professionnels ou simplement pour une formation en droit des assurances comme un master 2 droit des assurances.
Les cinq meilleures mutuelles santé en France

Les cinq meilleures mutuelles santé en France

En France, il existe de nombreuses mutuelles de santé. Celle-ci couvre différents besoins de la vie, il est donc necessaire de définir vos besoins, afin de vous choisir une mutuelle adaptée et de ne dépenser que pour ce qui est nécessaire. Nous allons donc nous pencher sur les cinq meilleures mutuelles santé en France.
La fiscalité de l'assurance vie

La fiscalité de l'assurance vie

Les placements dans le cadre de l'assurance vie, plebiscités par les Français, présentent de gros avantages sur le plan fiscal : ce sont des niches, à la fois sur le plan de la fiscalité du revenu, et sur le plan de la fiscalité successorale. La législation définit ces règles d'une manière très précise, expliquons.