Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Assurance invalidité : fonctionnement et conseils

A travers l’assurance vie invalidité, l’Etat a voulu mettre un dispositif efficace qui prenne en compte le bien être de l’individu. En effet, celle-ci lui accorde, sous certaines conditions, un complément de revenu afin qu’il puisse faire face à son handicap, engendré par une maladie non professionnelle ou bien un accident. Elle découle des dispositions de l’article L341-1 du code de la Sécurité sociale.

Quelles sont les conditions à remplir en matière d’assurance invalidité

Les conditions sont les suivantes : - Avoir effectué au moins 800 heures durant les douze derniers mois. - Avoir procédé à son immatriculation au moins douze mois avant le dépôt de votre demande. - Vous devez être âgé de moins de soixante ans au moment de votre demande. - Votre invalidité ne doit en aucune manière avoir une origine professionnelle ou même être liée au corps militaire. - Enfin, ladite invalidité dûment constatée doit impérativement porter sur les 2/3 d’aptitude de l’intéressé afin d’être prise en compte. Ces conditions respectées pourront vous donner valablement droit à une pension d’invalidité.

Evaluation du montant de la pension d’invalidité

Afin d’évaluer le montant de votre pension, il est préférable de s’adresser à sa CPAM. En effet, celle-ci classe l’invalidité sous trois échelles qui sont les suivantes : - L’échelle la plus sévère, et donc pour laquelle l’intéressé percevra la plus importante pension, est celle de l’invalide qui ne peut ni exercer une activité professionnelle ni survenir de lui-même à ses besoins. - Puis vient le stade intermédiaire qui concerne l’invalide qui ne peut exercer son activité mais peut subvenir à ses besoins sans une assistance permanente. - Enfin l’échelle la moins grave des trois, et donc qui bénéficie du montant le plus faible, est l’invalide qui peut toujours continuer à exercer une activité professionnelle.

Astuces et précautions en matière d’assurance invalidité

Une assurance invalidité s’accompagne d’une protection complémentaire qui peut varier en fonction de l’assureur. Prenez bien le temps de vous informer de la couverture complémentaire. De plus, si, au delà de soixante ans vous vous sentez apte à continuer votre profession, alors il serait judicieux de demander le report du versement des sommes dues. Enfin, il est bon de ne pas perdre de vue qu'une banque lors de l'octroi d'un prêt demande fréquemment au bénéficiaire de souscrire à une assurance invalidité décès ou bien à une assurance maladie invalidité.

Articles de la même catégorie Assurance

Les cinq meilleures assurances maladies en France

Les cinq meilleures assurances maladies en France

Connaitre les cinq meilleures assurances maladies en France n’est pas chose facile quand il faut prend en compte les nombreux critères de classification comme le niveau de remboursement des soins, le prix de la mutuelle santé, la couverture sociale et la qualité de la prestation. Ces assurances ont été classées suivant leur réussite auprès de la clientèle et en considérant les priorités les plus importantes qu’elles accordent à ses consommateurs.
Comment calculer le coût d'un crédit ? (guide pratique)

Comment calculer le coût d'un crédit ? (guide pratique)

Vous envisagez l'utilisation d'un crédit immobilier. Vous en connaissez le montant initial, le taux de crédit et la durée des remboursements, il vous faut déterminer le montant des remboursements périodiques, sur la base d'un remboursement constant à taux fixe.
Comment faire une demande de prêt à la consommation ? (étapes)

Comment faire une demande de prêt à la consommation ? (étapes)

Une naissance, des changements familiaux, quelques travaux et le crédit conso font son arrivée. Plus d'un foyer sur trois possède un ou plusieurs crédits. Crédit auto, crédit conso, prêt voyage, bref, les offres de crédit sont nombreuses. Comment faire alors pour effectuer une demande de prêt à la consommation ?
Guide : l'assurance prévoyance décès

Guide : l'assurance prévoyance décès

Un contrat "prévoyance décès" est un contrat qui permet, moyennant le versement d'une prime périodique, mensuelle, trimestrielle ou annuelle, de verser aux bénéficiaires désignés un capital fixé par le souscripteur. Ce capital de base peut, suivant les contrats, être doublé ou triplé en cas de décès accidentel, ou de décès par accident de la route.