Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Apprendre la gestion de patrimoine

La gestion du patrimoine est étroitement liée au secteur bancaire. Elle s'adresse essentiellement aux particuliers qui souhaitent valoriser leur patrimoine et ont alors recours au gestionnaire de patrimoine. Ce métier extrêmement pointu est accessible via diverses formations bien spécifiques. Quel est le rôle du gestionnaire de patrimoine ? Quelles formations faut-il suivre ? Et quels débouchés espérer ?

Le rôle du gestionnaire de patrimoine

Il exerce sa fonction au sein d'une banque classique, d'une banque spécialisée dans la gestion de patrimoine, un cabinet spécialisé ou une société de gestion. Son rôle consiste à proposer à ses clients particuliers des solutions adaptées leur permettant d'optimiser leur patrimoine à travers des placements classiques (immobilier, assurances) ou plus insolites (achat d'oeuvre d'art, d'antiquités.). Le gestionnaire patrimonial va également informer son client des opportunités fiscales dont il peut bénéficier. Dans un premier temps, il rencontre son client, analyse sa situation patrimoniale et l'aide à définir ses objectifs et ses besoins. À partir de ces éléments, il va alors faire des propositions adaptées en terme de placements en tenant compte de plusieurs paramètres tels que la situation familiale du client, ses revenus, son âge. Il va donc s'attacher à optimiser la rentabilité des solutions qu'il aura proposées en minimisant les risques au maximum. Ce métier est un métier en constante évolution qui nécessite de la part du gestionnaire une mise à jour quasi quotidienne de ses connaissances (changement de lois fiscales, baisse ou hausse des taux d'intérêt.). Ses compétences techniques doivent être multiples, car il doit posséder de nombreuses connaissances dans le domaine juridique, financier économique et fiscal. Humainement, il doit avoir un sens aigu du contact à la fois avec ses clients, mais aussi avec les partenaires indispensables dont il doit savoir s'entourer : traders, juristes, analystes financiers. Curieux, rigoureux, précis et honnête, il devra aussi faire preuve de flair, d'intuition et savoir s'adapter aux changements.

Quelles formations pour quels débouchés ?

Sur le papier, le métier est accessible aux personnes niveau Bac +2, mais, dans la réalité les gestionnaires de patrimoine ont entre 30 et 50 ans et sont généralement diplômés d'un Bac +4 et ont suivi une formation finance. Idéalement il faudra posséder au moins un DESS de gestion de patrimoine ou bien suivre une formation dans une école de commerce option Finance de marché ou à l'ENSAE (École Nationale de la Statistique et de l'Administration économique). L'IEP (Institut d'Études Politiques) offre une section économique et financière qui prépare au métier. Vous pouvez également vous tourner vers une Maîtrise de droit ou de sciences économiques. Pour compléter votre formation et augmenter vos chances, il est fortement conseillé de passer un master pro en gestion patrimoniale et financière. Les débouchés Les débouchés sont intéressants, car le patrimoine à gérer est en constante augmentation. En revanche, les clients sont de plus en plus informés et exigeants ce qui entraîne la profession vers une professionnalisation pointue qui oblige à des études longues. Un gestionnaire débutant peut prétendre à un salaire de 2000€ à 2500€/mois (2011). Après 3 à 5 ans d'expérience, ce salaire atteindra 3000€ à 4000€ pour arriver après 10 ans d'expérience et un poste de responsable de clientèle haut de gamme à 8000€. Détail à ne pas négliger, le versement de bonus qui peuvent aller de 1% à 10% du salaire pour les plus performants. Il est ensuite possible de devenir ingénieur patrimonial ou de se mettre à son compte en tant que conseiller en gestion de patrimoine indépendant.

Mon avis

Le secteur de la gestion de patrimoine n'a rien à craindre : le patrimoine augmente et par là même la nécessité de le faire gérer par de vrais professionnels.
Les études sont certes longues, mais le jeu en vaut la chandelle, les perspectives d'évolution en terme de salaire sont importantes. Ce métier par sa diversité et la multitude de connaissances qu'il faut acquérir présente de nombreux avantages.
Il s'agit là assurément d'un métier d'avenir qui peut se révéler passionnant à exercer.

Articles de la même catégorie Formation

Comment devenir technicien de réseau ?

Comment devenir technicien de réseau ?

Le technicien de réseau est capable d'intervenir dans toutes les circonstances et sur les équipements afin de pouvoir donner une bonne qualité de service aux opérateurs ou aux utilisateurs. Pour devenir technicien de réseau, il vous faudra plusieurs compétences importantes et des qualités pour définir les pannes et de faire au mieux pour les réparations avec rapidité. Voici comment aborder ce métier.
Comment devenir ingénieur civil ? (études, formation, adresses)

Comment devenir ingénieur civil ? (études, formation, adresses)

Le bâtiment est un secteur en plein essor qui demande beaucoup de mains d'œuvre, mais qui n'en trouve pas assez. C'est pourquoi, c'est un secteur attirant, tant par sa rémunération que par son nombre d'offres d'emploi non négligeables. L'ingénieur en génie civil est une de ces personnes recherchées. Nous verrons en détail son rôle, sa formation, et les débouchés l'accompagnant.
Comment devenir conseiller juridique ? (conseils)

Comment devenir conseiller juridique ? (conseils)

Le métier de conseiller juridique consiste à trouver des solutions aux problèmes que peuvent rencontrer les personnes et leur indiquer les possibilités qui peuvent leur être ouvertes comme le choix d'une procédure amiable ou le choix de tel ou tel tribunal. Un conseiller juridique peut également être spécialisé dans un domaine et intégré une société pour la conseiller.
Le naturopathe : sa formation, la reconnaissance de son diplôme et son activité professionnelle

Le naturopathe : sa formation, la reconnaissance de son diplôme et son activité professionnelle

Dans la directe mouvance d'un retour à une vie plus "saine", qui englobe une prise de conscience écologique et un essor des aliments biologiques, les médecines douces ont elles aussi le vent en poupe. Aux côtés de la sophrologie, la naturopathie propose une médecine alternative, axée sur la prévention des maux et le rééquilibrage personnel. Nous vous proposons de découvrir les formations et débouchés du métier de naturopathe.