En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Moog

Moog

En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.

Ses blogs

dresseurs de pierre

dresseurs de pierre

au jour le jour, se rendre disponible et réceptif à la beauté du monde qui nous entoure
Moog Moog
Articles : 403
Depuis : 17/05/2009

Articles à découvrir

la paix

le merle perché son plumage séchant au soleil ------------------------------------------------------ soleil du matin sur les mineuses entourant le marronnier ------------------------------------------------------- peignoir aux dragons la concierge bavarde entre les géraniums rouges ----------------------------------------------------- devant le

quelle chaleur

la feuille morte tournoie sur place quelle chaleur ---------------------------------------------- si chaud aussi le gout de la mure presque noire ----------------------------------------------- la haut les pies leurs ailes battant comme des voiles ---------------------------------------------- trottoir brulant cherchant de l'ombre le chant d'un mer

on the edge

Cool, freezing summer morning. Though sun rose, shadow seems everywhere, even flowers seem not to have awaken yet. Sleepy, walking through greyish pantone. Two layers in the sky. Upper one dark grey, almost black, stormy. Between it and the horizon, a cloud band, sleet white, light radiating, almost pulsing through it. walking in a desert street, n

dernier jour travaillé

En route vers la gare pour le dernier jour de travail avant les vacances. Chantant à tue-tête. Croiser un chien dont j'avais peur avant, le laisser s'approcher pour me renifler, sentir la joie en lui, chez son maitre, et en moi continuer la route, léger, compter les mineuses au dessus des poubelles traverser la rue pour saluer un passant familie

ville vide

Je marche sur une lune, comme le petit prince. La mienne a l'apparence du jardin de ma résidence, cette pelouse au travers de laquelle serpente une piste cyclable de briques rouges qui se gondole de ci de là, et qu'on taraude de ci de là pour la ramener, temporairement, à plat, laissant des petits tas de sciure, comme des taupinieres que le pre

chien mouillé

Réveil au petit matin. Chocs de gouttes sur les feuilles, rivière qui coule dans la gouttière et dans les canalisations de la maison, nappes tombant sur les vitres que le vent décale par vagues à l'assaut...alors que le sommeil reflue doucement et que lentement, dans l'obscurité de la chambre, s'installe la pluie comme une présence Debout, m

brise du soir

brise du soir un flocon de plume traverse la gare ----------------------------------------------- brise du soir la sueur sous ma chemise fraiche ---------------------------------------------- brise du soir quelle voix il a ce merle la bas

octobre - éclaircie du soir

Octobre, bien avancé déjà. Aux marronniers ne restent que des feuilles brunes et racornies qui heurtent le sol avec un bruit sec.Il a plu tout l'apres-midi, une pluie déjà dense, faite de grosses gouttes qui crépitaient sur le velux, qui occupaient tout l'espace des retroviseurs extérieurs. Une pluie de gouttes qui ne sechent pas seules. dan

pointillés

ah, le matin en été...quand la chaleur n'est pas encore montée, que le soleil se reflète un peu partout sur les carrosseries, les vitres, les flaques, te suivant dans ton parcours comme un petit point lumineux qui glisse de voiture en voiture ou en maison, tracant une ligne pointillée le long de la rue... et le vent qui souffle, tranquille, sa

la revolution interieure

Au hasard des rencontres sur la voie du coeur, j'ai trouvé des gens pour m'en parler sous le nom de revolution interieure. J'aime ce nom, le choc qu'il masque sous une apparente simplicité. La revolution, c'est de changer le centre du monde, ou celui autour de laquelle il tourne. Mais quel est le centre du monde intérieur ? Pour moi, le chemin a