Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Philippe BERTRAND

Philippe BERTRAND

Producteur de l'émission Carnets de Campagne sur France Inter du lundi au vendredi à 12h30. Je collecte les initiatives économiques, sociales et culturelles locales , départementales ou régionales qui donnent à voir autrement le vivre ensemble.

Ses blogs

Le blog de Philippe Bertrand

Le blog de Philippe Bertrand

Le complément de l'émission des Carnets de Campagne de France Inter avec son journal régulier des solutions.
Philippe BERTRAND Philippe BERTRAND
Articles : 398
Depuis : 16/10/2009
Categorie : Associations & ONG

Articles à découvrir

journal d'un déconfiné 7

Chronique de Mister Phil Good 7 8 mai 1945-8 mai 2020. Les deux dates juxtaposées me donnent le vertige. 75 ans les séparent. Déjà. Ce monde de la libération me paraît étrangement proche, parce qu’il a été celui de mes parents comme peut-être des vôtres. Pour les plus jeunes, le 8 mai 1945 renvoie à une autre génération, plus ancien

journal d'un déconfiné 8

Chronique de Mister Phil Good. 8 Du bleu dans les yeux… J’avais envie de partager avec vous une parenthèse au milieu des semaines insensées que nous venons de vivre, une parenthèse pas vraiment enchantée, mais au regard des tristes nouvelles, celle-ci nous a presque amusé : le football. Je ne sais pas si nos enfants conserveront un souveni
Journal d'un confiné 4

Journal d'un confiné 4

La chronique de Mister Phil Good. 4 L’électrochoc du Covid 19 J’ai hésité à appeler cette chronique « Pas Sibeth ». C’est vrai que ce n’était pas si bête, mais le titre pouvait être un peu méchant. Parole de Phil Good, il n’y aura jamais de méchanceté ici, tout juste un peu d’ironie. En plus, la cible était facile, car Sibe

Journal d'un déconfiné 12

Chronique de Mister Phil Good 12 Les arts et la culture, le big bang de la crise Le Big Bang : J’aurais préféré écrire « Big band » avec une flopée d’instruments qui rythment les beaux jours qui arrivent. La culture et les arts sont en train de comptabiliser les victimes directes ou collatérales de la crise actuelle. Avant de d’imagin
Journal d'un confiné. 3

Journal d'un confiné. 3

La chronique de Mister Phil Good A la guerre comme à la guerre Pour celles et ceux qui, comme moi, n’ont pas connu la guerre, la déclaration du Président de la République a fait rejaillir des souvenirs de l’école et de nos chers manuels d’histoire. Faire la guerre au virus est une injonction que l’on partage aisément. Le terme de guer

journal d'un déconfiné 11

Chronique de Mister Phil Good. 11 Le 7 juin, fête des maires Non, ce n’est pas une faute d’impression. Il s’agit bien des maires et non de nos chères mamans. D’ailleurs je vous pose la question : Est-ce que nos mères ont besoin que nous les honorions qu’une seule journée dans l’année ? Il en va de même pour d’autres dates assén
Journal d'un confiné. 2

Journal d'un confiné. 2

Mieux vaut être confiné ici ensemble plutôt qu'ailleurs... L’affirmation tient à une comparaison d’expérience personnelle entre la vie citadine et la vie rurale. Certes, dans un immeuble, vous avez plus de chance de croiser un voisin et d’échanger des amabilités qu’au bout d’un champ de nos plaines. Sur le même palier, les relatio

Journal d'un déconfiné. 5

Chronique de Mister Phil Good 5 La société sur 3 pattes On commence par une devinette. Dans la mythologie grecque, il est dit que le Sphinx soumit à Œdipe une énigme devenue célèbre : « quel être a d’abord quatre jambes le matin, puis deux jambes le midi et enfin 3 jambes le soir ? ». Réponse : l’Homme Au matin de sa vie, l’enfant

journal d'un déconfiné 9

La chronique de Mister Phil Good. 9 Accueillez, accueillons. L’économie à cueillir. J’espère que vous vous en sortez avec ce cheminement entre confinement et déconfinement, des termes entrés par effraction dans notre vocabulaire quotidien. Il ne manque plus que le virus reparte pour que nous reconfinions avant de re-déconfiner. On se lass

Journal d'un déconfiné 13

Chronique de Mister Phil Good 13 Bas les masques ! Qui aurait imaginé qu’en 2020 nous serions masqués comme des contrebandiers ou des cow-boys ? Bien entendu, les gestes barrière, comme on dit maintenant, sont à respecter et il faut éviter de transmettre le méchant Covid, même si on ne l’a pas. Pourtant en voyant une photo d’un couple