Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Affreux-Jojo

Affreux-Jojo

Curieux, trublion, observateur, ironique, mais pas méchant.Je commente l'actualité ou des sujets qui m'interpellent, des évènements, juste d'après ma vision, et mon avis ne vaut que pour pour moi. Mais si je secoue des consciences j'en serai heu
Tags associés : actualite

Ses blogs

L'Affreux-jojo

L'Affreux-jojo

Chronique d'un amateur,Coups de gueules, reflexions ou appréciations, sur tous les sujets de l'actualité..ou pas.
Affreux-Jojo Affreux-Jojo
Articles : 80
Depuis : 19/03/2010

Articles à découvrir

Je suis Charlie....Et après ?

Je suis Charlie… Inutile d’en ajouter sur l’émotion, la peine pour les proches de victimes, l’absurdité de l’acte, la stupidité et inculture des auteurs, l’intolérance d’une religion qui se voulait tolérante, l’utilisation par une interprétation fantaisiste de cette religion. Il est incroyable que des personnes puissent encore

je suis un peu infidèle

Un petit sentiment d’infidélité, une autre fille occupe mes pensées, bien plus que je ne le souhaiterais, elle prend tant de place depuis que je l’ai rencontré, elle brasse tout en moi, d’un sourire, d’une petite moue boudeuse, d’un regard espiègle, d’un éclat de rire, elle peut tout effacer, me rendre plus fort ou plus vulnérabl

Texte émouvant , pas de moi, mais qui m'a touché...Et que l'on peut faire sien.

Quand la mort frappe injustement, aveuglément et sans avertir… Que dire ? Comment le dire ? En 2013 j’étais témoin d’un terrible accident qui avait coûté la vie à une maman de 34 ans et ses deux enfants de 6 et 3 ans. Je connaissais cette femme, je connaissais surtout son jeune fils qui jouait au football dans la même équipe que mon f

je suis un sociable renfermé..

9 choses que vous devez savoir avant de sortir avec un sociable renfermé : 1. Nous vivons dans notre tête. Nous avons constamment un dialogue qui se passe à l’intérieur de notre esprit. Et c’est à ce moment que nous nous glissons dans nos pensées. Nous analysons beaucoup trop tout ce que vous dites, en décortiquant chaque mot, tout le te

l'unité nationale demandé par ceux qui nous divisent le plus

Après ces événements, il nous est demandé d’être solidaires, une nation unie…Les politiques s’auto félicitent de la mobilisation après Charlie…Comme si c’était de leur fait et comme si il y avait de quoi se féliciter d’avoir réunis autant de monde dans ces circonstances. Hollande et valls regagnent même des points dans les so

A tout les méchants parents

Un jour, quand mes enfants seront assez vieux, pour comprendre la logique qui motive un parent, je vais leur dire, comme mes parents méchants m'ont dit: Je t'ai aimé assez pour te demander où tu allais, avec qui, et quand tu serais de retour à la maison... Je t'ai aimé assez pour être patiente jusqu'à ce que tu découvres que ta nouvelle mei

Après Nice...

Difficile d’écrire quelque chose de sensé après un acte encore une fois insensé. J’ai écouté après Charlie, le Bataclan, la Belgique, des proches de victimes déclarer, ‘’Je n’ai pas de haine’’, et des politiques dire ‘’ne cédons pas à la colère.’’ Je me pense dans la norme de la nature humaine, alors pourquoi moi j

L'édifiante liste des taxes françaises.

C'est pénible à lire, pénible à supporter, voila pourquoi on pense de plus en plus souvent à quitter ce pays, voila pourquoi nous en avons marre des efforts demandés, voila pourquoi on ne supporte plus nos hommes politiques, voilà pourquoi one ne peut pas comprendre que ce pays soit en déficit chronique, voila pourquoi il faudrait que ça c

Voilà bien des choses qui m’agacent profondément dans les magasins…

Je n’en cite pas ce serai de la publicité, mais vous les connaissez tous. Je ne sais pas ce qui a pris aux directions générales de ces magasins qui depuis quelques temps on décidé non pas pour nous, mais contre nous, et que je sache nous n’avons jamais été consultés de mettre en place un jeu de pistes ! ! ! cela m’ennuie au plus haut

Lettre d'Elsa Wolinski à son père...

C'était trop beau pour la laisser ne vivre que le temps d'une minute radio, c'est déchirant de simplicité, pudeur, douleur contenue. Quel courage, respect Madame. Papa, t’es là ? Tu m’entends ? Si t’es là, fais-moi signe... Envoie-moi un dessin. Bon, ben, tu m’entends pas, je m’en doutais un peu. Depuis que t’es mort, je me dis que