En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Scapin

Ses blogs

Le blog de Scapin

Le blog de Scapin

Chronique villageoise de Chaponost
Scapin Scapin
Articles : 336
Depuis : 16/12/2007
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Réalité augmentée vs Monde virtuel

Réalité augmentée vs Monde virtuel

Ecartant d’un revers de plume la dernière fashion wave avec le mépris dont il a toujours su faire preuve, Pierre Menard nous invite dans la dernière mouture de son billet municipal à fuir le monde de réalité augmentée où s’agitent les Bulbizarre, Salamèche, Carapuce et autres Pikachu, ces étranges petits êtres qui peuplent l’univer
L'echo du Genevois (14)

L'echo du Genevois (14)

Mon cher ami, Les temps changent, mon cousin, et pour la première fois de mémoire de villageois, nous dûmes hier franchir un poste de guet confié à la garde des sergents de ville avant d’accéder à la grande galerie des fêtes où notre bourgmestre nous avait conviés pour ses traditionnels vœux de nouvel an. La barbarie que répandent les
Fillon / Fillon - Ne pas confondre !

Fillon / Fillon - Ne pas confondre !

L'un, vieillissant et sous influence de son adhésion aveugle et historique au gaucho-centrisme orange du petit Béarnais aux grandes oreilles et aux dents longues, nous a il y a neuf ans sciemment et méchamment jetés dans les bras des tenants de l’égalitarisme bien-pensant. Il nous fallut alors durant six ans subir le joug d’un despotisme r
Projet Menard - II - Le retour ?

Projet Menard - II - Le retour ?

Nous savions depuis que nous avions découvert sa forfaiture à l’occasion du grand nettoyage des cadavres cachés dans les placards de la ménardie que l’ex avait conçu, par le biais d’une des magouilles dans lesquelles il était passé maître et d’un tour de passe-passe financier avec la coupable complicité de l’EPORA, le projet de b
Le Mandat des Lumières.

Le Mandat des Lumières.

La France avait eu son siècle, notre village n’eut, plus modestement, que son mandat. Au surplus, il pourrait paraître outrecuidant de comparer une période flamboyante où brillèrent des Voltaire, Diderot, d’Alembert, Montesquieu, Lavoisier et autres Condorcet à un triste épisode chaponois qui ne fit que très temporairement la part belle
Guilloteau-Gate ? Sophie-Gate ?

Guilloteau-Gate ? Sophie-Gate ?

En pleine affaire Fillon, ne voilà-t-il pas que notre député et Président du conseil départemental, Christophe Guilloteau, se distingue lui aussi dans une combinazione destinée à lui conserver, via sa meuf interposée, le pouvoir, et les émoluments qui vont avec, tout en lui permettant de se plier en apparence aux exigences de la réglement
Et un, et deux, et trois ...

Et un, et deux, et trois ...

Vendredi 12 août, Chaponost ... Le village est plongé dans la torpeur estivale et abandonné par une majorité de vacanciers aoûtiens. Alors que la circulation automobile se trouve, par effet de la conjoncture, réduite à sa plus simple expression, trois collisions se produisent dans la même journée au carrefour Chausse / Joffre ! Gageons qu
Suivez le guide.

Suivez le guide.

On dit que les Français sont les rois du système D. Pourquoi les Chaponois ne feraient-ils pas preuve de la même qualité en ces temps où la définition d’une identité nationale alimente chroniques et débats ? Puisque les équipes du château Joffre en charge du plan de circulation se montrent bornées et sourdes à un point qu’il est dif
Les rivaux de Chaping Gulch ?

Les rivaux de Chaping Gulch ?

Sans les assimiler à la bataille de Fort Sumter, les digressions et tergiversations circonvolutives démontrées depuis quelques mois par les responsables municipaux du plan de circulation automobile pourraient fort bien marquer comme elle le point de départ d’une scission entre le nord et le sud du village. Impossible en effet pour le Chaponoi
Le triomphe d'Alphonsine !

Le triomphe d'Alphonsine !

Il n’aura pas fallu moins de trois années de patience pour que les jérémiades de la baronne de Courtebiche(1) trouvassent en l’hôtel-de-ville oreilles suffisamment attentives et entreprenantes pour accueillir ses énergiques protestations et mettre enfin en œuvre la destruction de l’édicule ménardien qui déparait depuis 2013 l’entr