Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Philippe Mangion

Philippe Mangion

Ses blogs

Chaînes de caractère

Romans, nouvelles, poésie, articles. Le blog de Philippe Mangion.
Philippe Mangion Philippe Mangion
Articles : 89
Depuis : 11/01/2014
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Louise Michel / Gustave Courbet

Louise Michel / Gustave Courbet

Louise Michel / Gustave Courbet Je lis dans la Commune (Louise Michel, éditions Stock, 1898) cette phrase qui attire mon attention : « Après la victoire de l’ordre [en juin 1871, donc], l’épouvante était si grande que la ville natale de Courbet, Ornans, par décision du Conseil Municipal fit enlever la statue du pêcheur de la Loire. » Il
L’âme de Louise Michel est partout dans le Xe

L’âme de Louise Michel est partout dans le Xe

J’habite faubourg Saint-Denis, Paris Xe, et même dans le kilomètre maximum imposé par le confinement, au cours de mes promenades je vois les traces de Louise partout. Au tournant des années 1860, avant de s’installer derrière Montmartre en 1865, c’était ici son quartier. Ma journée de télétravail est terminée. Je valide mon attestat
Louise Michel à Lagny-sur-Marne

Louise Michel à Lagny-sur-Marne

Dans ses mémoires, Louise se souvient : « C’est à ces vacances de 1851 que nous allâmes, ma mère et moi, passer quelques mois chez mes parents des environs de Lagny. Là, mon oncle, qui n’aimait guère à me voir écrire et s’imaginait toujours que je laisserais les examens d’institutrice pour la poésie, me plaça, pour être plus tra
Louise Michel : on the road

Louise Michel : on the road

Dès sa jeunesse, lorsqu’elle se rendait à Paris depuis sa Haute-Marne natale, jusqu’à la fin de sa vie où elle sillonnait la France pour des conférences anarchistes, Louise a vécu au moins une révolution, celle des moyens de transport au XIXe. En 1851, elle se rend à Lagny-sur-Marne chez sa tante Catherine, puis s’installe pour quelqu
Louise Michel : la famille, épisode 1

Louise Michel : la famille, épisode 1

La généalogie a cet avantage sur l’archéologie et la paléontologie qu’en creusant, on finit obligatoirement par tomber sur quelques découvertes, souvent anecdotiques, parfois intéressantes pour l’histoire. Une étude génomique de 2013 (1) a montré que, pour deux européens pris au hasard, on trouve obligatoirement des ancêtres commun
Victor Genty, un lecteur (presque) anonyme de Louise Michel

Victor Genty, un lecteur (presque) anonyme de Louise Michel

Au début de la deuxième vague, Colette Bacro, mon amie de trente ans (et même plus) qui habite Malesherbes, dans le Loiret, me téléphone : « Monique Riguet, une amie de l’atelier d’écriture, a retrouvé dans son grenier les éditions originales d’un feuilleton de Louise Michel, ça t’intéresse de les consulter ? » C’était une p
Louise Michel : la famille, épisode 2. La branche maternelle

Louise Michel : la famille, épisode 2. La branche maternelle

À ses 20 ans, Louise est sommée de porter le nom de sa mère, Michel, après la disparition de sa proche famille paternelle (1). Les Demahis, père, grand-père, grand-mère, tante, meurent tous en quelques années. De cette branche, bourgeoise, il lui restera un demi-frère, une demi-sœur et un cousin Jules, qu’elle fréquentera de loin en lo
Le cahier Laujorrois : un témoignage inédit sur la jeunesse de Louise Michel

Le cahier Laujorrois : un témoignage inédit sur la jeunesse de Louise Michel

Il y a quelques semaines, Claudine Bourcelot, présidente de l’indispensable Association Louise Michel de Vroncourt-la-Côte ( http://asso.louise.michel.free.fr/ ), m’a fait le joli cadeau de me confier la transcription d’un témoignage manuscrit rédigé par un ami de la famille paternelle de Louise. Une mystérieuse madame Ligner de Liffol-
Années 1860 : remarquables écoles professionnelles pour filles

Années 1860 : remarquables écoles professionnelles pour filles

J’ai parlé ici des cours de la rue de Hautefeuille que Louise Michel fréquenta assidûment avant la Commune, dans les années 1860, et de l’école professionnelle pour filles de la rue Thévenot (aujourd’hui rue Réaumur) où elle enseigna dès sa création. La pionnière de l’enseignement professionnel pour les femmes fut Elisa Lemonnier
Louise Michel : premier séjour à Paris (1853-54)

Louise Michel : premier séjour à Paris (1853-54)

Batignolles Après l’obtention de son brevet d’institutrice en 1852, le rêve de Louise Michel est de monter à Paris avec son amie du pensionnat de Chaumont, Julie Longchamp. Mais cela ne se fera qu’en 1856, pour des raisons qu’on imagine familiales et financières du côté de Julie. Il est aussi possible que son amie n’obtînt son brev