Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Estelle S

Ses blogs

Si le Sénégal m'était conté...

Si le Sénégal m'était conté...

Au pays de la Teranga : grouillant de vie, bariolé, plein de vie, de cris, de rires...
Estelle S Estelle S
Articles : 259
Depuis : 12/01/2014

Articles à découvrir

Hôtel de Paris à Kaolack

Hôtel de Paris à Kaolack

Nous voici partis pour une petite escapade avec la petite puce. Nous faisons escale à Kaolack, la ville qu'on pourrait surnommée "Kradolack" Excusez du peu mais quand on y est, c'est un peu cette ambiance ! Elle reste sale, polluée avec des déchets partout. Néanmoins, c'est notre compromis pour éviter trop de route... L'hôtel de Paris reste
Pause Tambacounda

Pause Tambacounda

Après un pique-nique, nous arrivons à Tambacounda, ville étape du Sénégal Oriental. Nous logeons à l'hôtel Oasis. Petit havre de paix mais qui devient assez vieillissant surtout au niveau des cases. Nous profitons pour nous reposer autour de la piscine même en cette période, il fait déjà très chaud l'après midi.
Le Maouloud : la naissance du prophète

Le Maouloud : la naissance du prophète

Mosquée de Tivaouane Maouloud, gamou en wolof, est la célébration de la naissance du prophète Mohamed. Il est célébré chaque année, il rappelle le souvenir d'une naissance qui a marqué une nouvelle ère d'espérance pour l'humanité. De sa venue au monde, en 571 à la Mecque à son rappel à Dieu en 632 à Médine, le prophète a toute sa
El Hadj Omar Tall, apôtre des Tidjanes

El Hadj Omar Tall, apôtre des Tidjanes

L'apprentissage : Il mémorisa le coran à l'âge de 12 ans, puis s'intéressa au fiqh, la "jurisprudence musulmane", au tajwîd technique de lecture du coran, à la langue arabe et aux sciences. Il fit le passage obligé à l'école cayorienne (ancien royaume du Sénégal précolonial) dans un des foyers ardents de l'islam sénégalais. Les voyage
Objet du jour : satala

Objet du jour : satala

Si vous vous baladez au Sénégal, vous verrez cet objet partout : la théière en plastique bicolore : le satala. Ce sont des contenants, souvent bicolores, pour les ablutions avant la prière. Ils est fabriqués de façon unique. Les ablutions se font avant chaque prière, on rince certaines parties du corps dans un ordre précis avec de l'eau; c
Les pêmés pour bébé

Les pêmés pour bébé

collier pour bébé Quand ma fille est née, on lui a offert un collier de grosses perles avec des perles spéciales : les pêmés. Ces perles de cornaline ont une grande valeur au Sénégal, surtout elles sont recherchées pour les bébés. Le collier permet le maintient du cou de l'enfant, donc un côté esthétique mais aussi protecteur grâce
Le niampé, filet de douche

Le niampé, filet de douche

courge éponge Dans toute salle de bain africaine, vous le trouverez : le Niampé ou le filet éponge. Ils utilisaient avant le Niampé venant du fruit de la courge, le vrai de vrai. Mais, chinoiseries obligent les éponges de douche sont remplacées par des filets de toutes les couleurs. Les enfants ici sont habitués tout bébé à être frotté
La maison aux mille parfums

La maison aux mille parfums

pots de Thiouraye Quand vous rentrez dans une maison sénégalaise, vous sentirez une odeur particulière, différente dans chacune d'elles. La femme de la maison a choisi les odeurs parfumées du "thiouraye", encens en wolof. Chaque femme a sa composition, un secret transmis de mère en fille, pour garder "son homme". Il est composé d'herbes, de
Sur la route du Sud, direction Wassadou...

Sur la route du Sud, direction Wassadou...

Nous partons de Tamba, au sud sur la nationale 7. Nous nous arrêtons au bord d'un petit village pour manger. Nous échangeons avec les villageois avant de regagner le campement Wassadou. Au campement, le cadre extérieur est magnifique, nous sommes entourés de singes et la vue sur le fleuve est parfaite. Les hippos sont de sortie, nous les observ
Gant de toilette !

Gant de toilette !

Les fameux niampés que tous les sénégalais utilisent sont chinois. Mais, là sur la route de Tamba on a trouvé un village ou les femmes les fabriquent. C'est le gant de toilettes au Sénégal. Elles vendent leur éponge, chacune 100 CFA.