En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Monique MERABET

Monique MERABET

Poésie avant toute chose et pour cela, préfère le haïku...et le coquelicot.

Ses blogs

Le blog de Monique MERABET

Le blog de Monique MERABET

patpantin.over-blog.com
Monique MERABET Monique MERABET
Articles : 1450
Depuis : 14/05/2009

Articles à découvrir

Entre deux photos

Entre deux photos

ENTRE DEUX PHOTOS Première floraison du vieux manguier la joie de voir renaître mes rêves Prendre un oiseau en vol. Jeu d’illusion. Patience que je n’aurai pas. Et pourtant… ils volent : moineaux, tourterelles et les oiseaux-blancs (oiseaux-lunettes gris) qui donnent le tournis au vieux piédboi. Quelques fleurs, ce matin. Où étaient-ell
Dialogue des carmélites

Dialogue des carmélites

DIALOGUE DES CARMÉLITES Psaume du matin le premier commandement petit déjeuner donner du riz aux oiseaux m’offrir un café chantant Petit déjeuner — petit café plutôt — en solitaire, voué à l’écriture. Cela n’implique pas de « boire en prêtre » sans dialogue d’oiseaux. Derrière mon paravent indien, je les écoute. J’ai sou
Ne parlons pas des oiseaux

Ne parlons pas des oiseaux

NE PARLONS PAS DES OISEAUX Ombres de la nuit près de la balle élavée l’avez-vous vue, hier, ma chienne se faufiler dans la fraîcheur des fougères ? Je me suis dit : « Et si je ne parlais pas des oiseaux, ce matin ? Pour changer… » Après tout, mon animal préféré est… Le nom de votre animal favori ? me questionne EDF pour que je puis
Une main, une rose...

Une main, une rose...

UNE MAIN, UNE ROSE… Ma main veines bleues apparentes un peu fripée ce matin la rose Lui compter les cocottes ? La corolle fait des smocks, des ruchers, des paniers… L’orange de la rose a pâli. Mais… « C’est pas vilain les fleurs d’automne » et le reg bleuté de ma main où tant de lignes se croisent, tant de chemins de vie, tracés
Chat de nuit

Chat de nuit

velours chat de nuit près du bassin tout au bout de mes doigts surpris toucher dans le noir soudain près du bassin un chat boit surpris
Le jour du quatorze juillet

Le jour du quatorze juillet

LE JOUR DU QUATORZE JUILLET Les fleurs de fumée soir de quatorze juillet depuis mon balcon charivari pour étoiles contempler la rose orange Que devient le concept « d’être humain » si on peut greffer des neurones humains au robot ? Si celui-ci est capable de sentiments, voire de morale ? Mais lui inculquera-t-on cette maturation amniotique,
Alacrité

Alacrité

ALACRITÉ Bruits de gorge dans le vieux manguier tourterelle saluant le jour j’ouvre ma fenêtre Accueillir la chatte noir et feu ? Elle vient chaque jour se lover sous la table, dans une caissette de vieux journaux, le long de la jardinière où j’ai planté du thym… Tu vois, je ne gêne pas, je ne miaule même pas. Et si jamais venait une s
Insomnie

Insomnie

INSOMNIE Insomnie pour ne pas rêver du chat noir la lune au matin entamée Être dans la nuit. Être la nuit. Comme ce chat invisible, frôlé près du bassin aux guppys. Se sentir en estampe, un peu de gris se fondant à d’autres gris. Improbable selfie de dormeuse. Obscurité que l’insomnie rend plus épaisse, palpable. Condensé de fénoir
Un, deux, trois... libellule!

Un, deux, trois... libellule!

UN, DEUX, TROIS… LIBELLULE Ailes déployées perchée sur la longue tige photo... libellule ne pas la montrer du doigt ne pas déranger la lune Mon cadeau du jour. Les yeux écarquillés, j’y crois… j’y crois pas… J’ai mis du temps à réagir, mon appareil hoto pendant au bout de sa dragonne, pas même allumé. Ma vision me jouerait-ell
Ousa i lé?

Ousa i lé?

Koudzië solèy dann ta fëy sèk - kaméléon ousa i lé? clin de soleil dans les feuilles sèches un agame se perd