Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Monique MERABET

Monique MERABET

Poésie avant toute chose et pour cela, préfère le haïku...et le coquelicot.

Ses blogs

Le blog de Monique MERABET

Le blog de Monique MERABET

patpantin.over-blog.com
Monique MERABET Monique MERABET
Articles : 1740
Depuis : 14/05/2009

Articles à découvrir

Mon café à la japonaise

Mon café à la japonaise

MON CAFÉ À LA JAPONAISE Je viens de terminer ce joli petit livre « Nagori » de Ryoko Sekiguchi. Il parle des saisons, des saveurs liées à elles. En japonais, on a trois termes pour qualifier l’état d’une saison : hashigi (primeur), sakari (pleine saison) et nagori (arrière-saison) et ces trois qualificatifs se rajoutent aux fruits et l
La foi du moineau

La foi du moineau

LA FOI DU MOINEAU Foi d’oiseau moineau toquant au volet frappez et on ouvrira Un fracas sous la varangue. Va voir, m’interpelle mon mari. Sans doute un volet qui claque à cause du vent. Mais en y regardant de plus près, le moineau prostré contre la barre ; sa teinte marron se confond avec celle du bois. Bec ouvert, il a l’air mal en point.
La danseuse sur ses pointes

La danseuse sur ses pointes

LA DANSEUSE SUR SES POINTES Partager encore ces sourires esquissés photos de danseuse longiligne sur ses pointes hier encore si petite Moments de grâce, de beauté, émotion de ce qui ne dure qu’un instant. Je compare avec les photos de l’année dernière. Changements. Transformation du corps adolescent, du visage se dégageant de l’enfance
Le bulbul de l'araucaria

Le bulbul de l'araucaria

Photo Jocelyne BULBUL DANS L’ARAUCARIA Mon café soudain parfumé à l’évi L’oiseau m’appelle. Il est au sommet de l’araucaria du voisin ; seule sa tête est visible, dépassant du fouillis des aiguilles : invite à la photo, comme l’autre jour. Mais le bulbul n’a pas envie de poser aujourd’hui. Le temps d’aller chercher mon appa
Funambule

Funambule

FUNAMBULE Suspendue au vide l’araignée funambule mon regard pourtant Sur son circuit de fils invisibles, la minuscule araignée file : la toile qu’elle a filé pendant la nuit entre étagère et paravent. Sans la voir, je mets terme à son numéro en passant. Tant d’êtres se balancent sur mon chemin, à hauteur d’yeux : les fées orchidé
Amis qui au printemps, vivez...

Amis qui au printemps, vivez...

à contre saison, il a gardé ses parfums, le lilas d'avril AMIS QUI AU PRINTEMPS VIVEZ… Qu’il est beau votre printemps d’avril ! Plus de quarante ans après m’en être éloignée pour ce retour à l’île natale, j’en rêve encore. Blues d’avril comme vous me manquez primevères Et les jonquilles, les narcisses et les parfums de jacin
Trésors qu'on devrait entendre

Trésors qu'on devrait entendre

TRÉSORS QU’ON DEVRAIT ENTENDRE La houle sans cesse nous ramène ses trésors contes murmurés La mer, le jardin. Murmures du sable, des plantes et des pierres. Chaque heure a sa musique interne. Entends-tu, entends-tu, les belles de nuit se refermer ? Et le vibrato de cette feuille d’ombre sur le mur ? C’est ainsi que je les perçois, que mo
La première goutte

La première goutte

LA PREMIÈRE GOUTTE La première goutte éclatant sur le pare-brise tout au fond de moi L’eau qui se souvient du chemin de ciel qui mène à mon jardin, qui se répand en flaques sur la terre desséchée, jusqu’à pénétrer les différentes strates, atteindre les racines. La pluie après ces jours de sécheresse ! Songer aux fibres qui se gonf
Kan la lune lé pa la

Kan la lune lé pa la

KAN LA LUNE LÉ PA LA Les tribulations d’une belle-de-lune quand la lune décroît… Dernier jour de mars lampion rose sous la feuille épiphytum oxypetalum Cette promesse inattendue pendant à la feuille de cactée, un bulbe rose, retenu par un filament rose. Cette nuit peut-être, dernière du mois, un festival de pétales et de parfums. La lu
Le grenadier d'avril

Le grenadier d'avril

GRENADIER D’AVRIL Matin plus frais le grenadier d’avril se couvre de fleurs Cette nuit, j’ai rabattu le drap jusqu’à mes épaules : un geste que je n’avais pas fait depuis si longtemps. 8 avril 2019 : début de la saison fraîche. Avez-vous entendu, moustiques qui zonzonnez autour de mes chevilles encore nues ? Il vous faut songer à l