En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Cicne&Ròsa

Ses blogs

Adélaïs & Jasmine

Adélaïs & Jasmine

HUMANIS-FEMINIS-CATHARSIS L'écho Languedocien et imaginaire d'Adélaïs, Comtesse de Toulouse, au Printemps Arabe et au combat, mondial, des femmes pour l'égalité et le droit à la dignité. La R-évolution Occitane passera par les femmes : "I had dreams..."
Cicne&Ròsa Cicne&Ròsa
Articles : 172
Depuis : 05/09/2013
Categorie : Religions & Croyances

Articles à découvrir

Et toi, ménagère de moins de cinquante ans, tu as tué la fée du logis ?

Et toi, ménagère de moins de cinquante ans, tu as tué la fée du logis ?

"Virginia Woolf avait raison : « Tuer la fée du foyer reste le premier devoir d’une femme qui veut écrire. » Si j’osais ! Mais les fées du foyer ont la vie dure, et dans mon cas, il faudrait tuer dans la foulée la mère et la grand-mère ! Woolf a sous-estimé le problème : elle n’avait pas d’enfants et Beauvoir non plus. Il aurait f
Présidente, elle?

Présidente, elle?

Danger. Non pas que la menace islamiste -tant celle imposant la charria sur notre sol que celle posant des bombes- n'existe pas, mais elle n'est en rien comparable pour le pays, en regard des houles FN qui réveilleraient d'une façon décomplexée les haines, d'un côté comme de l'autre. Laisser les intégristes musulmans mener leurs ouailles un
Livre, "Un cerveau nommé désir - sexe, amour et neurosciences" de Serge Stoléru

Livre, "Un cerveau nommé désir - sexe, amour et neurosciences" de Serge Stoléru

Serge Stoléru est psychiatre, Docteur en psychologie, et chercheur à l'INSERM, il est passionnant, je n'en suis qu'à une cinquantaine de pages, et si j'ai du mal avec les stéréotypes sexistes sous couvert de biologie que j'ai rencontré jusque là (3 déjà), j'avoue que son ouvrage est passionnant. Mais n'est-il pas justement, afin d'introdui
Liberté

Liberté

A l'ombre des pêchers en fleurs je marche, Devant moi devinant les secrètes arches, D'un Temple oublié où il fait bon vivre, Dont l'entrée, protégée par les v ouivres, M'éloigne des pleurs et de tous mes tourments, Résiliant avec un passé complexe mais édifiant, Les fondations solides d'une vie nouvelle, Je veux encor' être enjouée et
C'est l'histoire d'un fantasme

C'est l'histoire d'un fantasme

Vendredi, au boulot, on parlait BDSM, liberté de choix et toussa. J'en reviens aux directives de l'OMS sur la santé sexuelle, car ces directives excluent la violence. J'ai une position assez particulière sur le sujet, de la même façon que je distingue l'érotisme, où la femme peut être initiatrice en faisant monter graduellement la tension s
Mater les mecs?

Mater les mecs?

On m'a fait remarquer que je ne regardais plus les hommes. En fait, si, je les vois, mais plus comme d'éventuels amants, futurs partenaires de joutes amoureuses, mais plutôt comme de potentiels ennemis, non à abattre mais dont il faut se méfier. Oui, selon mon expérience, je trouve les hommes lâches, fourbes et potentiellement dangereux, esse
2022 sera féministe ou ne sera pas

2022 sera féministe ou ne sera pas

Je ne comprends pas comment, en 2017, avec le nombre d'assos féministes qu'il y a il n'y ait pas de réelle ambition pour les présidentielles? Elles sont toutes a défendre leur candidat, comme les princesses et autres Dames défendraient leur Champion dans un tournoi de chevalerie, coincées entre leurs conflits d'égos surdimensionnés (la quel
La maternité, ce bagne. Quoi mon genre?

La maternité, ce bagne. Quoi mon genre?

Oui. La maternité, ce bagne. Il y a 10 ans, j'étais simple commerciale, dans la pub, et je gagnais ev 2000€ nets, j'avais un véhicule de société, une carte essence illimitée, un tel avec forfait 3h + mutuelle aux frais de l'entreprise, des tickets restos. J'étais célibataire. Les Jeudis soirs, c'était bringue et pastas/dessins animés à
Besoin ... envie ... notable ...

Besoin ... envie ... notable ...

J'ai envie de te combler. De combler tes failles, tes cassures, tes fêlures avec tout l'amour qui m’inonde quand je vois tes yeux finement pétiller. Je veux te combler, te combler de bonheur, de passion, de regards tendres, de désir fougueux, de mots duveteux. J'en suis avide, j'en frémis, je veux te combler au dedans de lendemains qui chante