En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

haiti-refondation-org

Ses blogs

 Haiti-Refondation.org

Haiti-Refondation.org

Environnement, Démocratie, Société, Politique
haiti-refondation-org haiti-refondation-org
Articles : 482
Depuis : 05/05/2012
Categorie : Politique

Articles à découvrir

CARNAVAL : NOTE DE PRESSE DU PARTI DES SOCIAUX-DÉMOCRATES HAÏTIENS

CARNAVAL : NOTE DE PRESSE DU PARTI DES SOCIAUX-DÉMOCRATES HAÏTIENS

NOTE DE PRESSE Le Parti Fusion des Sociaux-Démocrates Haïtiens (FUSION), déplore que l’ex-président de la République Michel Martelly n’ait appris aucune leçon de ses cinq années passées à la tête du pays. Ses propos déplacés indignes de tout homme qui se respecte à l’endroit d’une femme qui avait osé questionner ses déclarati
Haïti: le carnaval n'est pas du goût des sinistrés de l'ouragan Matthew

Haïti: le carnaval n'est pas du goût des sinistrés de l'ouragan Matthew

Haïti: le carnaval n'est pas du goût des sinistrés de l'ouragan Matthew Le Parisien.fr Les dépenses réalisées pour l'organisation du carnaval national dans la ville des Cayes exaspèrent les familles frappées il y a cinq mois par l'ouragan Matthew et qui vivent encore dans des conditions inhumaines. Assis dans les ruines d'une maison située
Intempéries en Haïti: Une dizaine de morts et plus d'une trentaine de disparus

Intempéries en Haïti: Une dizaine de morts et plus d'une trentaine de disparus

Avec AFP et BFMTV Sept personnes sont mortes dans le nord d'Haïti et 19 pêcheurs sont portés disparus au large de la côte sud du pays après deux jours de pluie, a rapporté vendredi le ministère de l'intérieur. "Nous n'avons pas cette fois observé d'inondations spectaculaires: il s'agissait plutôt de débordements de ravines. Malheureuseme
PLEURE, Ô HAÏTI, Ô MON PAYS BIEN-AIMÉ !

PLEURE, Ô HAÏTI, Ô MON PAYS BIEN-AIMÉ !

par Pierre D. EDUGÈNE Haïti est dans la gadoue. Au fait, rien de nouveau sous le soleil. Ce qui est aujourd’hui l’a déjà été et le sera encore probablement demain. Le retour du même. Le pays est malade de son environnement, malade de sa culture politique[1]. Et il ne semble pas qu’il y ait, pour l’instant, de cure en vue. Legs de l
HAÏTI : DANS L’ŒIL DU DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE

HAÏTI : DANS L’ŒIL DU DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE

Par Pierre D. EDUGÈNE Haïti, dans le passé, a déjà été balayée par d'autres ouragans dévastateurs. Elle le sera encore à l'avenir. En 1954, un cyclone du nom de Hazel avait dévasté le Sud-Ouest d’Haïti. C’était un ouragan de catégorie 3 ( ( Archives de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration- l'Agence Américaine
HAÏTI : UNE CATASTROPHE AU RALENTI

HAÏTI : UNE CATASTROPHE AU RALENTI

par Pierre D. EDUGÈNE « Le poète a toujours raison. Qui voit plus loin que l'horizon Et le futur est son royaume.» L’on vous aurait dit, à la veille du fameux tremblement de terre du 12 janvier 2010 que la plupart des édifices de la capitale (le palais national, la cathédrale de Port-au-Prince et la plupart des autres églises, le marché
Six mois après l'ouragan Matthew, la faim ronge le Sud d'Haïti

Six mois après l'ouragan Matthew, la faim ronge le Sud d'Haïti

Les déchets jonchent le rivage de Jérémie la belle ravagée par l’ouragan Matthew (Photo Hector Retamal, AFP) par Amélie BARON Agence France-Presse Accroupi près de l'abri de fortune qu'il partage avec ses parents et ses cinq frères et soeurs, Fanfan Édouard aiguise lentement sa machette: couper du bois pour le feu ne presse pas, la famil
Risque de famine dans la Grande Anse, plus de cinq mois après le cyclone Matthew

Risque de famine dans la Grande Anse, plus de cinq mois après le cyclone Matthew

Photo : APr Plus de cinq mois après le passage de l’ouragan Matthew, les 3 et 4 octobre 2016, le risque de famine plane sur le département de la Grande Anse (Sud-Ouest), selon les témoignages recueillis par AlterPresse. Une absence de mesures efficaces en vue de remédier aux impacts de l’ouragan serait à la base de la situation agricole «