Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Lee Rony

Ses blogs

Lire au nid

Lire au nid

Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
Lee Rony Lee Rony
Articles : 4949
Depuis : 22/06/2008
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

La saveur des regrets

La vie a des instants que l'on croit reconnaître, Des émotions vécues et pourtant oubliées Que le présent s'amuse à nous représenter Pour se moquer de nous avant de disparaître. Un miroir devant nous, une situation, Les spectres d'autrefois nous tapant sur l'épaule Disent que rien ne meurt, que nous tenons le rôle Qui nous est dévolu ent

Préparation au voyage

L'aube se lève, une fois encore, la dernière, pour moi, ici. Dans deux heures je quitte la Terre, le clairon a retenti à 6h, pile, comme d'habitude. Distribution du paquetage, équipement complet, scaphandre, et lamparo, souvenir d'une expédition nocturne avec mon père sur le lac de Constance. S'il avait moins bu avant d'embarquer il ne serait

Périple en la demeure

Ava Gardner me l'avoua : plus jeune j'ai mis le feu à l’église, elle n'en dit pas plus, le réveil sonna. Je m'étirais, une odeur de sève parvint à mes narines, bien sûr, me dis-je, ce dont les planches des cercueils qui me convient à les utiliser, plutôt que de continuer mes constructions en allumettes. Quelques pas, le rideau que je tir
DANS L'OMBRE

DANS L'OMBRE

Þýska húsið 2015 - Éditions Metaillié 2017 – traduit de l'islandais par Éric Boury Le Sudin contourna frégates et torpilleurs avant d'accoster au port de Reykjavik. Eyvindur avait bien écoulé cirage et vernis dont il était commercial, cette fois déçu du peu de commandes enregistrées. Pour l'instant c'était son épouse qu'il voulait
Un heureux mari

Un heureux mari

I Do – Hal Roach – 1921 – 25' Elle est jeune, et mariée, ce qui n'est pas incompatible et tout semble devoir se passer pour le mieux pour tout le monde, sauf que ils ont de la famille, dont un beau-frère père de deux très jeunes enfants qu'il se fait une joie de confier au susdit jeunes mariés non sans leur préciser que ce sont des bamb

Tout un art senal !

Un point de départ, Dans ta gueule de vantard ! À l'oraison des cafards, Des salauds, des crevards. Pas d'amis de hasard, Mielleux comme du ''Suchard'', Faux culs en tortillard, Suivent ton corbillard. Te tergiverser dans le canal, Pour t'effacer même du banal, T'es moins que rien, t'es plus animal, Moisi, pourri, c'était fatal. T'étais comme

Opportunité !

Il resta un moment devant le magasin avant de se décider à entrer. Le battant résista un moment, il fit un effort, enfin la porte s'ouvrit. Une odeur sucrée frappa ses narines, il ferma les yeux, un souvenir lui revenait avec une fulgurance inattendue. Image de son passé, de sa cousine qu'il poussait sur l’escarpolette alors qu'il mangeait u

Pensées re-d'août

Je suis un cobaye dans un labyrinthe fuyant la sortie quand toutes les voies y conduisent. L’obstacle n’est hostile que pour celui qui s’arrêtant à ses pieds en fait une idole. La victoire du minéral seule apportera la paix. L’abattoir est déjà ouvert, ceux qui lui sont destinés regardent ailleurs pour oublier que la vie y mène toujo

Voyage en Chine

Je suis arrivé à Pékin par une matinée que je crus brumeuse mais dont je compris par la suite que ce n'était que la pollution normale d'une ville portée à la surconsommation malgré un communisme affiché, rappelé par des portraits du grand Timonier, Mao lui-même, qui n'aurait pas reconnu son Empire. Sous les regards curieux des autochtone