Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Le Mousquetaire des Mots

Le Mousquetaire des Mots

J'aime les mots depuis que je sais lire. Alors j'écris. Mes humeurs ? De tous types. Tout m'attire, l'instant peut m'irriter comme me plaire. Je suis critique. Avec excès. Question d'éducation et de formation familiale. On est ce qu'on est.

Ses blogs

humeurs-en-billets.over-blog.com

humeurs-en-billets.over-blog.com

Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
Le Mousquetaire des Mots Le Mousquetaire des Mots
Articles : 2442
Depuis : 19/05/2008
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Immunité

Atteint par le virus, après trois jours en milieu hospitalier, le grand déjanté a rejoint la Maison-Blanche. Et fort de cette sortie en fanfare (le scénario de l'homme fort a été servi aux Américains via son retour orchestré par dieu sait qui). Une exhibition grotesque s'il en est et qui n'étonne personne, sachant que ce décérébré incu

Décidément

Les policiers sont sujets à accidents. Et accidents dus à ces chauffards qui n'hésitent pas à provoquer une chute entraînant une suite dramatique pour l'agent en plein exercice de ses fonctions. Pas plus tard qu'hier, l'un d'entre eux voulant faire son travail a été une proie facile pour le conducteur qui pilotait une voiture volée. Cet hom

Et demain ?

La situation actuelle est bien incertaine. reconnaissons au foldingue de la Maison-Blanche qu'il sait alimenter la controverse. Pas un jour ne passe sans qu'il adopte une attitude déjantée. Assez incroyable que même la maladie dont il souffre ne sache pas lui faire comprendre que le virus est bien là et qu'il ne s'arrêtera pas demain. Non seul

Complémantaires

La dernière trouvaille de notre banquier national ? Ne pas revaloriser les complémentaires. Alors que c'était prévu. Donc, portion congrue pour tous ceux qui perçoivent une ou plusieurs complémentaires qui viennent agrémenter leur ordinaire de retraités. Que voulez-vous, il faut bien brimer ces vieux qui se portent bien... Et puis, quand on

Campagne d'urgence

Le Donald a repris ses déplacements car il entend bien être réélu. Ses adorateurs sont encore nombreux et dans certains états plus importants que d'autres, il entend convaincre ses fans que son adversaire détruira l'Amérique. Plus c'est gros, mieux ça passe. Pendant qu'il fait le pitre et déambule, il ne s'adresse qu'à des convaincus de l

Qu'en est-il vraiment ?

Le grand déjanté s'est fait rattraper par le virus. Il est actuellement hospitalisé. Ce qui ne l'empêche pas de touiter et de prétendre que ce n'est qu'un petit bobo. Le grand, le fort, l'invincible entend être en pleine forme. Pourtant, des doutes subsistent quant à son état réel. Et des questions se posent : et s'il était "empêché" ?

L'horreur

Hier au soir, j'ai appris qu'un enseignant avait été décapité. L'horreur absolue. Et par un môme de 18 ans. Sidération totale. Le motif était la caricature de Mahomet. Décidément, il semble bien que cette caricature déchaîne la violence qui déferle de plus en plus souvent. Trop, c'est trop. Certains diront que le prof n'avait pas à év

Ca se durcit partout

Ca y est, des couvre-feux sont mis en place (21h). A cause du virus. Tiens donc... ! Il était temps qu'on s'y mette puisque les idiots qui déambulent tard dans la nuit provoquent non seulement un fond sonore invivable, mais en outre, parce qu'ils boivent un peu trop de bière, ils oublient de respecter les consignes édictées par le gouvernement

Des confits

Eh oui, nous voilà déconfits, pardon, à-demi confinés par le couvre-feu. Cela limite les déplacements et favorise le sur-place. Car enfin, même si j'accepte de ne pas sortir entre 21h et 6h du matin, j'ai quand même conscience qu'il s'agit d'un reconfinement qui ne dit pas son nom. Un pis-aller qui semble indiquer une entrave à nos si chèr

De pire en pire

Entre les dégradations des édifices religieux et les attaques de commissariats ou de policiers, la violence se déchaîne dangereusement. Que se passe-t-il dans la tête de ceux qui commettent de tels actes ? Pourquoi s'en prennent-ils ainsi à des symboles ? Est-ce le fait de quelques voyous qui profitent de l'instabilité actuelle pour narguer