En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

pascal doyelle

Ses blogs

instants philosophie

instants philosophie

Le sujet et l'ontologie. Histoire de la philosophie. Psychanalyse Littérature.
pascal doyelle pascal doyelle
Articles : 1269
Depuis : 12/03/2006

Articles à découvrir

La mondialisation et la violence

La mondialisation et la violence

Evidemment il ne s’agira pas de la violence guerrière, quoi que (disons que le nombre de morts est en décru depuis la seconde guerre mondiale, qui était, effectivement, un monde de nationalismes, mais entendons alors non pas de nationalismes politiques, mais de nationalismes économiques ; l’économie poussait les Etats à la guerre, frontal

La forme du réel, persistance de tout

Persistance de toute la structure, dans ses plis, l’épreuve des limites. Mise au Bord du monde, du vécu et du corps. Ça n’est que qu’il faille croire en dieu, l’être, le sujet ou l’altérité, c’est qu’il y a quelque chose comme ça qui se tient au bout de la réalité et que ce qui se tient au bout des réalités vient vers nous

Le souffle, l’empire des signes

Si l’on n’a pas d’âme c’est de notre faute. C’est de se prendre pour une chose ou un objet ou une image ou un discours. Des milliers de signes, cad de directions, d’orientations comme de désorientations (du faisceau directionnel qu’est un arc de conscience, cette tension qui sort de la cervelle, ce qui veut dire du corps, vers le mo

Sens du mouvement, cad du présent

Lorsque l’on tombe dans le monde, on ne s’en relève pas, parce qu’il n’est de réalité que les réalités, les choses déterminées, tandis que le point de vue par lequel on les perçoit lui ne l’est pas, déterminé. C’est dans l’indétermination absolue du point de vue, que se définit la philosophie, élaborant la description de

Champ d’élaboration du réel

Attention, intention, intentionnalité. Intentionnel métaphysique et intentionnel ontologique. Il s’agit donc, tout généralement, de prendre les positions extrêmes, voire extrémistes, et de les considérer telles quelles, et pour argent comptant, étant entendu qu’alors il sera nécessaire de réinterpréter non pas leurs finalités mais l

Le réseau des faisceaux

La spéculation sur « ce qui est arrivé à l’humain » depuis la méditerranée (depuis les juifs, les grecs, les chrétiens) revient donc à supposer que suite aux mondes particuliers (ou holistes ou cycliques) et dans le grand mélange que constitue cette méditerranée, deux évidences vibrent soudainement un peu partout ; d’une part le mo

Le ressort du réel et sa stratégie

Somme toute il s’agit d’organiser non pas la pensabilité selon l’universel (et la métaphysique), mais la pensabilité du mouvement ; étant entendu que tout est dans l’unique mouvement, que l’on nomme et désigne ici comme le présent, mais qui signifie l’exister. Il y a un exister, qu’il faut signer comme ex-sister, et tout ce qui

De l’inconsistance et du seul mouvement

On a donc remarqué qu’effectivement il n’est dans le monde, ou en quoi que ce soit, aucune stabilité définitive, et que tout se meut. De là on en a conclu que seul le présent est réel, qu’il constitue le Bord de tout ce qui est, fut, sera et qu’alors il, le présent, se dresse comme architecture de toute la réalité. Comme tel, comme

L’ontologie est en avant !

Augmenter la perception par les grecs, intensifier le corps par le christique, accélérer le sujet par le cartésien (et Kant, Hegel et la révolution), concrétiser l’autre et l’altérité par la phénoménologie et l’existence (y compris au travers de l’humanisation issue de la révolution et la personnalisation qui vient déployer l‘h

La question de la vérité

Il n’y a pas de question de la vérité, à proprement parler, mais la vérité est le moyen du réel, que le réel avance. Il n'aura échapper à personne que le présent existe, que le présent est cela même qui existe (tout le reste est), et qu'ainsi quelque réel doit advenir dans le présent. Il y eut une telle question lorsque la tenue du