Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

pascal doyelle

Ses blogs

instants philosophie

instants philosophie

Le sujet et l'ontologie. Histoire de la philosophie. Psychanalyse Littérature.
pascal doyelle pascal doyelle
Articles : 1365
Depuis : 12/03/2006

Articles à découvrir

Présupposés invincibles

Hypothèses explicites Rappel ; on prend, ici, tout comme cela vient. On admet l’Ancien Testament, Platon, Descartes, Nietzsche, Lacan ou Rimbaud et Bach tels quels. Ce qui est éprouvé, est expérimenté. Évidemment cela se double d’une interprétation ; on essaie de comprendre ce que Platon a Vu, littéralement, dans les Idées. Quant às a

La cathédrale engloutie

Les stratégies d’existence Il n’y a pas de connaissance de l’être, puisque l’être est pris dans un plus grand que lui ; l’exister. C’est pour cela que nous sommes livrés au présent, le présent crée tout ce qu’il y a à créer. Ce qu’il faut admettre c’est que sous prétexte de penser l’être, on a agité le mouvement ; on

Sartre et Lacan

Soit donc illustrativement. Nous sommes livrés pieds et poings liés à la jouissance, qui cherche violemment partout à se réaliser. Pour ne pas y succomber (comme on verra) nous nous distrayons par ces plaisirs, petits et grands. Parfois telle occurrence de plaisir s’enflamme en passion, qui peut-être se concrétisera en amour, affectif, Mai

Spéculations risibles, ou pas

On nomme réflexion la capacité de notre être à revenir sur lui-même. Or ça n’est pas un être mais un rapport et donc il s’agit de la capacité de cet être, qui n’est pas un être, de connaître le rapport qu’il existe. On a vu les quatre déploiements de ce rapport. Dieu en tant qu’Intention pure (ce qui inaugure la nation, le ras

Le mouvement rapide de l'exister

Ce que l’on nomme « présent » est non pas le présent coincé entre le passé et le futur, mais le présent matriciel, la structure d’engendrement, l’agissement qui poursuit les mondes et les actualise. Ainsi tout point, tout ici et tout maintenant, est le point unique qui agit ; il n’est en vérité qu’un seul Instant qui contient tou

L’arrêt du bras violent et des ténèbres

O n dira donc que lors des tribus nous inventions, jadis, la mise en forme culturelle, du langage, de la rep r ésen t ation, des échanges, des syst è mes familiaux, des descriptions du monde donné là, il s’en est suivi que l’on prit conscience que ces contenus (qui sont énormes et très complexes, ces cultures humaines) n’étaient pas r

Présupposés cruels

Historicité de l’ontos. L’os du réel tel qu’intentionnel, de notre point de vue (sans préjuger de la Structure-Sujet qui in-forme la totalité de tout ce qui est, fut et sera, encore plus selon son chemin de perfectibilité brute au début et ensuite pure et simple). Dès que l’on sort de tout monde particulier on aboutit à la structure

Antérieurement au moi

Le moi, le ‘moi-même’ ne se visualise que dans l’immédiateté et l’immédiateté de ses propres considérations, et de sa considération en propre et de croire qu’il est tout étalement donné là avec le monde. Sa vie est tout entièrement cela même qu’il doit réaliser. Mai cette immédiateté est en elle-même déjà une médiatet

De la perfection du rapport unique,

le réel en son élévation. Il s’agit donc de rendre le réel suffisamment bizarre pour qu’il paraisse étrange et que de cette étrangeté apparaisse le mystère. On ne saisira pas ce que l’on est ; on en sera saisi. Lorsque Lacan renvoie la psychanalyse à l’éthique , c’est de la conduite du sujet par le moi ; ce pauvre, le moi chéti

Le trompage et le détrompage

La question n’est pas, n’a jamais été celle de l’être, mais celle du possible. De quelle autre manière pourrait-on définir le réel ? Comme un « état achevé » ? Tout nous montre que le réel avance, qu’il est un devenir. Or si il est en tant que devenir cela signifie qu’il ne peut pas cesser. Quel que soit ensuite le mode part le