Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
drink 75

Ses blogs

ma vie sans biture

Drink 75
drink 75 drink 75
Articles : 442
Depuis : 29/02/2016
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Macrofictions (Aujourd'hui)

Aujourd'hui parce que c'est aujourd'hui
drink 75 drink 75
Articles : 1226
Depuis : 24/09/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Rue des pyrénées

Rue des Pyrénées, numéro après numéro...
drink 75 drink 75
Articles : 327
Depuis : 02/11/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Le blog de ma vie en biture

Des jours et des cuites...
drink 75 drink 75
Articles : 1591
Depuis : 23/05/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

poésie et brouillard

poésie dans le brouillard
drink 75 drink 75
Articles : 214
Depuis : 29/10/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Et puis fracasser son âme sur des murs de métal, Nos vies de cocaîne, Des ivresses de chimie, le vain de nos désirs, Eploré sur mes mots, La nuit est notre absinthe, Nous traversons pourtant, le siècle sans ciller, Crever nos espèrances, La chimie nous emmène, Vers des rivages froids, c'est ce que nous aimons, Romantisme putride, Horizon in
Souvenir tiède

Souvenir tiède

Ton corps, Falaise, Tes seins, La glaise, La suspension, encore, de nos âmes tourmentées, Façonnent nos désirs, Parenthèse de nos vies, Journées, trop plein d'orgasmes, Et belleville endormie, La ville ne suffit pas, Nos vies sont des orages, un peu de pluie parfois, mais souvent la tempête, Nos corps en catharsis, Illusion que nos vies, son
Racler le passé

Racler le passé

Carboniser, Tout, Nos pensées, Dérive, désir, Arracher les espoirs, Foutraque parmi les riens, Nos solos de travers, Agonir les supplices, Et puis courir encore, parmi les cadavres secs, Au coeur de ces vies sales, Les choeurs en harmonie, Brûler les derniers os, Mastiquer sa substance, Un dernier souffle d'air, Au creux de l'érosion, Allumez

Fatigue

Aujourd'hui en zappant bêtement à la télé, je suis tombé sur le rabhi de la crêche qui nous servait son préchi-précha écolo bien calibré, marrant de la part d'un type qui se déplaçait uniquement en avion pour se rendre dans les villes de france et y faire des conférences à la con, il ferait mieux de s'occuper de sa raclure de fils j'a
3 rue des pyrénées

3 rue des pyrénées

Au 3 rue des pyrénées, une femme fume une cigarette a la fenêtre de son appartement. Le bruit ne vient pas, comme souvent de la circulation sur le cours de vincennes qui relie la place de la nation et la porte de vincennes, non, le bruit vient de l'église. Un ballet incessant de voitures de flics, d'ambulance, un brouhaha sans fin. Pour une foi
29 rue des pyrénées

29 rue des pyrénées

Au 29 rue des pyrénées, un homme regarde des photos de ses parents. Dans l'appartement qui leur appartenaient, alors qu'il est seul en ce 31 décembre 2020. Il sait que désormais il sera seul, c'est ainsi, il est assez âgé maintenant, et même si sa mère est morte a presque cent ans, il sait qu'il n'ira pas aussi loin. Il sent qu'il n'en a pl
Un temps qui passe

Un temps qui passe

Je souffle une bougie qui n'est plus allumé. J'avale un peu de vent pour ne pas perdre mon souffle. Une femme tchétchène m'offre un paquet de chewing-gum alors qu'elle n'a quasiment rien pour vivre. Je souffle une bougie qui n'est même pas allumé. Qui n'est même pas posé. Sur un gâteau imaginaire. J'envoie une toute petite bouteille à la m

Hell

Aujourd'hui alors qu'une jeune collègue m'expliquait que le boulot était un enfer, j'ai ricané méchamment et pontifié avec ma voix de boomer rouquemoutte, reste enfermé dans un cinéma à être obligé de regarder un film "réalisé" par nicolas bedos et dans lequel "joue" pierre niney, tu vas en avoir un avant-goût de l'enfer, je lui ai exp
Apprendre le jour

Apprendre le jour

Aux heures monotone, je regarde les femmes, Leur corps avinés, dans le matin tranquille, les moites émotions, des nuits à la dérive, Et puis en suspension, vague à l'âme, Brouillard tiède, Des chevaux qui hénissent, dansent dans le matin, et percent le brouillard, soulèvent la terre au loin, Et secouer l'ivresse, ne plus vivre l'instant,
La maldonne des sleepings

La maldonne des sleepings

Ils s'enlacèrent, apaisés, dans le silence d'une harmonie pure. Jusqu'à ce qu'il ajoute avant de sombrer dans le sommeil :"Le pire c'est que je vais reprocher à toutes celles qui vont vous succéder de n'être pas vous." Tonino BENACQUISTA