Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Moi

Moi

Childfree (libre d'enfant) est le nom qui me convient le mieux... «Mère» tout à fait indigne de ce nom qui, il y a 30 ans de cela, a mis au monde une petite fille... alors qu'elle n'aurait jamais dû le faire. Et ce n'était pas la première fois... Histoire de deux abandons d'enfants.

Ses blogs

Abandon-Adoption-Instinct-maternel.over-blog.com

Le blog d'une mère célibataire d'abord, démissionnaire ensuite, aujourd'hui Childfree (libre d'enfant!), Antinataliste et Solitaire heureuse
Moi Moi
Articles : 20
Depuis : 04/06/2013
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Mon histoire #2

Mon histoire #2

Je vous parlais donc d'une «Lettre ouverte à ma fille», qui fut publiée le 17 novembre 2004, veille de son 22ème anniversaire. LA LETTRE DU JOUR JE RECHERCHE MA FILLE Lettre ouverte à ma fille. Vers environ la moitié de l’an 1987, je recevais une lettre du Tribunal des Mineurs de Gênes: j’étais invitée à me rendre fin décembre devan

Peut-on oublier ses enfants?

"Marié à une Tahitienne qui a abandonné ses enfants âgés de 1 et 3 ans, pourrait-on poser la question aux femmes sur le plateau, qui ont fait la même chose, d'expliquer comment, après avoir porté ces petits êtres, elles peuvent effacer de leur mémoire « ces instants qui sont si beaux » ? (grossesse, accouchement,...) Mon ex-épouse a ab

Qui suis-je?

Une «mère» tout à fait indigne de ce nom qui, il y a 30 ans de cela, a mis au monde une petite fille... alors qu'elle n'aurait jamais dû le faire. Dans la situation où je me trouvais, pratiquement sans famille, sans travail et sans diplôme en poche, logeant isolée en campagne et sans plus de voiture, sans argent et endettée jusqu'au cou à

Mon histoire #4: la vraie version des faits

MAIS CECI EST LA VRAIE VERSION DES FAITS... Il y a 18 ans (aujourd'ui, 27...) je me résignais à donner en adoption une petite fille pour laquelle j’avais pourtant lutté de toutes mes forces. J’avais alors 38 ans, elle en avait 4 ½. «Nous» étions sans famille, sans demeure fixe, nous vagabondions de ville en ville depuis sa naissance, non

Abandon et sens de culpabilité

Avant de continuer avec mon histoire personnelle, voici un article choc destiné à faire «déculpabiliser» certaines mères qui, tout comme moi, auraient renoncé à assumer ce rôle qu'elles étaient « censées devoir assumer jusqu'au bout » . Qu'on en finisse une bonne fois pour toutes avec ces stéréotypes du genre femme = mère parfaite!
Mon histoire #3

Mon histoire #3

La réplique ne se fit pas attendre: deux jours après la publication de ma lettre, je suis interviewée par téléphone par un journaliste du même quotidien se déclarant «particulièrement concerné par mon histoire»...! Traduction française de l’article me concernant, publié par Marco Menduni le 28 novembre 2004 sur le quotidien italien

Mon histoire #5: mon premier enfant

Mais venons-en à mon premier «don du ciel»..., conçu, non pas par le Saint-Esprit, mais par la rencontre d'un spermatozoïde italien et d'un ovule belge prêt à être fécondé lors d'une partie de jambes en l'air durant mes vacances. Avant ma fille - 7 ans auparavant -, j'eus donc un autre enfant... Un garçon («accidentel» lui aussi, mais
La clinique des mauvaises mères

La clinique des mauvaises mères

13 septembre 2005 L’Italie découvre la difficulté maternelle France, un hôpital pour les femmes qui ont un enfant mais qui ne se sentent pas mamans. « La clinique des mauvaises mères » La maison des mères qui n'aiment pas leur enfant est un immeuble horizontal blanc et gris, silencieux et isolé. Aux alentours, il n'y a rien d'autre, sauf

Mon histoire #1

Durant les 20 années qui suivirent l'abandon (volontaire) de ma fille, ma situation ne s'améliora guère. Paradoxalement, ce furent les deux premières les plus heureuses, mais aussi les dernières... Par la suite, les difficultés s'amoncelèrent au point de m'obliger à tout quitter (L'Italie, mon pays bien-aimé, ma maison et tout son contenu,
Présentations

Présentations

27 juin 2016 «Grand tabou devant l'éternel, l'idée de regretter d'avoir eu des enfants a pourtant été affirmée par 13% des personnes qui ont été questionnées pour RTL.be/lvox. En réalité, ceux qui regrettent ce choix d'enfants sont moins nombreux lorsqu'ils sont jeunes, mais le sondage laisse apparaître que les regrets viennent avec le