Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Bernard Oheix

Ses blogs

Internaute de tous les pays...

Bernard Oheix Directeur du Palais des Festivals de Cannes parle des artistes de la musique du théâtre et propose ses écrits
Bernard Oheix Bernard Oheix
Articles : 539
Depuis : 29/05/2006
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Revoir Paris... et revivre ! Mais sans Godard !

Revoir Paris... et revivre ! Mais sans Godard !

En 2014, jeune retraité, je me laisse porter par l'art de vivre au jour le jour, sans contraintes. Une rencontre sur une plage, une discussion amicale et me voilà embarqué dans le tournage d'un film dans une villa luxueuse du cap d'Antibes comme figurant durement rétribué pour les heures à attendre dans la fraicheur nocturne, un improbable "a

Crime de lèse-Godardisme assumé !

En 2010, sur le tapis rouge du Palais des Festivals de Cannes, un film débarque dans la section "Un Certain regard" auréolé d'un nom de légende : Film Socialisme de Jean-Luc Godard ! Pour une génération de cinéphiles biberonnés aux images du pape de la révolution du 7ème Art, frustrés depuis des lustres d'un silence si prégnant, ce fut

Malik Oussekine : série en cours !

Paris Lundi 9 mai 2022. 18h30 La façade du Grand Rex est couverte d’un immense visage où une cicatrice rouge dessine la trace sanglante d’un destin brisé. Un nom s’étale, Malik Oussekine, qui remonte d’un passé pas si lointain comme une blessure enterrée, un crime que le rideau de l’oubli a renvoyé au néant. Pourtant, tous ceux qu
Hartmut Riehm : notre germain cinéphile bien aimé !

Hartmut Riehm : notre germain cinéphile bien aimé !

Les plus désespérées sont les chants les plus beaux. Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots. C'est par ces vers d'Alfred de Musset que j'ai le désir de parler de notre ami de toujours qui vient de s'éteindre à Bonn où il vivait auprès des siens. Hartmut, avec ce nom qui respirait la force vient de perdre contre une maladie qui n
28 juin 1972 et un demi siècle plus tard !

28 juin 1972 et un demi siècle plus tard !

En ce 28 juin 1972, une jeune corse de 20 ans et un niçois grandi à Cannes de 21 ans décident d'unir leur destinée. Ils ne savent pas lire l'avenir, juste interroger le présent mais leur amour est si profond qu'ils décident de s'enchaîner comme pour se libérer. Ils ont affronté les désirs de leurs parents pour imposer leurs choix. Ce sera

Le Festival 2022 : bilan avant clôture des feux

Que dire, après 25 films, de cette dizaine de jours consacrée à plonger dans les arcanes du 7ème Art ? Que le cinéma de papa, qui vit une crise structurelle sans précédent, peut encore être ce "reflet dans un oeil d'or" qui nous ouvre les portes de l'infini ! Qu'il reste, au moment où il se retrouve confronté à la mécanique engendrée p
Des loups et des vautours !

Des loups et des vautours !

Si vous avez deux petites filles de 6 ans et 3 ans qui débarquent chez vous pour les vacances, armez-vous de courage, possédez une plage à 100 mètres, surtout en cas de canicule comme cette année, et piochez dans votre porte-monnaie pour régler les animations, fêtes foraines et autres petits trains de découverte de la ville pour tenir les 1

Des Films, sinon rien : La nuit du 12, Has Bestas et Là où chantent les écrevisses !

Dominik Moll nous avait fascinés avec son Harry, un ami qui vous veut du bien, un polar dérangeant. Il renouvelle ici son coup d'éclat avec une affaire non-élucidée, nous le savons d'entrée, qui va explorer toutes les possibilités sans donner aucune clef, l'affaire n'étant toujours pas résolue à ce jour. Et pourtant, nous allons être sco

Palme d'Or : le hold up !

34 films et le palmarès qui tombe sur l'écran de la télévision publique. Un Vincent Lindon plutôt à l'aise dans un exercice qui l'est rarement. Les films primés s'égrènent, un beau prix d'interprétation féminine pour Z ar Amir Ebrahimi Holy Spider de Abbasi, un étrange prix du 75ème pour Tori et Lokita des frères Dardenne, un façon d
The Last Picture Show !

The Last Picture Show !

Ouverture du 75ème Festival de Cannes dans mon pré-carré de La Bocca, avec l'arrivée d'un couple de bressans, d'un corse du fils et du neveu et dans l'attente du reste de la tribu des cinéphiles avides de retrouver leurs sensations après 2 ans de disette forcée. Mon tapuscrit "Journal d'un cinéphile Cannois" sous le bras, à la recherche d'