Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Marc

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.

Ses blogs

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE
Marc Marc
Articles : 2119
Depuis : 21/08/2006
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Aotearoa un survol de plus

Un blog photo inspiré par l'amour de la Nouvelle-Zélande. A la recherche de ses silences avant tout. Les autres centres d'intérêt étant (liste non exhaustive): les traces du Capitaine Cook, la nature, les paysages, les ciels et nuages, la permaculture, la culture de la myrtille, la vigne, les mammifères terrestres et marins, les oiseaux, les papillons, et last but not least, les amis.
Marc Marc
Articles : 42
Depuis : 14/11/2016
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

découvertes (3): Cook

découvertes (3): Cook

Le Capitaine Cook (1728 - 1779) fut le second Européen à apercevoir la Nouvelle-Zélande (après le Hollandais Abel Tasman ) et le premier à y poser les pieds. C’était début octobre 1769, à l’embouchure de la rivière Turanganui qui traverse la ville qui s' appelle aujourd’hui Gisborne (et cela ne se passa trop bien avec les Maoris, mai

réalisation

Revenons à ce “ From the first, not a thing there is, except what you have made out of your own illusive mind ”, dont j’ai parlé ici, hier 7 août 2021), que l’on peut lire sur un document bouddhiste retrouvé à Tung-huang et que D.T. Suzuki attribute à Hui-neng, le sixième patriarche*. Le terme illusive dans cette phrase m’a toujour
interdictions

interdictions

En Nouvelle-Zélande, on aime ordonner autant qu'interdire. Je ne connais pas d'autre pays où l'on fait plus couramment usage de la conjugaison à l'impératif. Jugez plutôt :
sports

sports

Contrairement aux clichés, les Néo-Zélandais ne nous ont pas parus particulièrement sportifs. Cela nous a d’ailleurs fort surpris car on était en droit de s’attendre à plus de muscles et de tonus dans un pays où la nature est sur le pas de la porte et où les montagnes, lacs, rivières et bords de mer innombrables vous appellent. Alors,

issue

Nous avons tous des illusions, c’est évident. Même des illusions qui cimentent nos vies et sur lesquelles nous construisons d’instables maisons, des vies insalubres. Personne n’y échappe. Les hindous ont même construit leur philosophe sur la dualité maya/Brahman, l’illusion et la Réalité Ultime (Réalité Ultime dont, signalé en pas

koan

Si tout est éphémère, la loi du karma suggérant que nous sommes réincarnés et que nous nous réincarnerons encore, celle loi ne fait-elle pas que passer ? * Si rien n’est sûr, cette idée que rien n’est sûr est-elle sûre ? * P. S. : Dans le billet du 13 août 2018 il était question de prétention.
découvertes (4): Cook

découvertes (4): Cook

... Le 19 octobre, il était en face du plus idyllique des lieux que nous ayons vu dans l’île du nord : Anaura Bay. Les Maoris se montrèrent plus amicaux mais les vagues furent bientôt trop fortes pour les canots qui devaient faire la navette entre le rivage et le navire. Bien qu’ils aient commencé à se ravitailler en eau et en légumes (n

responsabilité

La vérité pure est simple c’est que la pandémie, le saccage de la planète ( terre, mer, air, ciel, sous-sol, etc...), l’augmentation de la température du climat ainsi que la destruction du monde vivant autrefois admirablement bio-diversifié, tout cela, c’est nous. Les responsables, les coupables même, c’est nous les hommes, pour la s
messages

messages

En Nouvelle-Zélande on aime écrire. Un besoin inextinguible de dire à tout vent semble animer beaucoup de monde dans ce pays. Par exemple:

tragédie

La vie est souffrance, et ses tortures sont innombrables. Cela se sait depuis le Bouddha, et même plus tôt encore, depuis que le monde est monde. Cela concerne tous les êtres vivants, promis pour la plupart à être des proies pour plus forts qu’eux dans un monde du vivant où tout se mange. Et permettez-moi de penser avant tout à ces êtres