Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Stéphane

Ses blogs

L'imaginaire de la fée par l'ange

L'imaginaire de la fée par l'ange

mon-imaginaire-mes-reves.over-blog.com
Stéphane Stéphane
Articles : 356
Depuis : 18/04/2010

Articles à découvrir

Légèreté

Sous la lune bleue, Je suis devenu un baiser En touchant ta peau de soie.

Orangé

Le souffle du carnaval tombe... Ne ferme pas tes yeux,tes rêves ensoleillés sont les aubes des étés. Sur ton teint diaphane,j'ai collé un baiser orangé. Les étés attendront un soleil qui te ressemblera.Et une ombre dans les étés, mon ombre...
Je suis le chat noir

Je suis le chat noir

Je suis le chat noir Mon cœur est un arc-en-ciel Je suis le chat du soir Mes yeux brillent comme des soleils.
Elégie labyrinthique

Elégie labyrinthique

Il y a des voix dans la brume, Puis le silence. L'hiver diaphane prend mon bras À l'heure où tout s'endort. C'est en février, Lentement Tout lentement Je marche vers la nuit. C'est encore loin les étoiles !
Gris argentique

Gris argentique

Vêtus de gris argentique Les rêves sont images Lumière nue poétique Où se dessinent le sublime et le sauvage Cela fait maintenant longtemps Que le blanc, le noir Se sont calcinés avec le vent Décoloré du soir Sous le clair de lune aux reflets d'argent Défilent les instants figés Amoureux d'un printemps Qui n'en finira jamais d'émerveille

Le réveil rose

La petite fille au réveil rose Laissez-la La petite fée au réveil rose La réveiller pas Elle rêve Pink Elle rêve Love Elle rêve Pink Le matin l'attend Tout simplement Dans un sourire
Loin

Loin

Dans l’immobilité de la nuit Une respiration Habille le lointain Et toujours la lune Qui s’envole Vers tes étoile s

Voyages immobiles

Contemplation de tes mains Silence des yeux Invariable Le vent le printemps et le vent Je deviens toi Les cheveux de la lune Tombent sur le crépuscule Le soleil attendra Origine des univers orange
Chanson du soir

Chanson du soir

Derrière les rideaux usés le jour s'endortJe ne suis qu'un silence sur son corpsJ'ai perdu le secret des chansons d'amourCelles qui disaient que je l'aimais tout court J'ai noirci le cielTard dans la nuitJ'ai sorti du puitsTant de voyelles Et au matin le coq chantaitEt moi je pleuraisPrès des fleurs sauvagesSous les nuages Où s'en vont les nuag

Fragment(s)

J’embrasse l’instant Telle la feuille qui vole Et que le vent emporte au loin, Insouciante.