Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Sebmagic

Sebmagic

Juste un étudiant parmi d'autres, et tu n'as nul besoin d'en savoir plus !

Ses blogs

Vol au-dessus du 7e art

Vol au-dessus du 7e art

Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
Sebmagic Sebmagic
Articles : 452
Depuis : 06/06/2010
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Perfect Sense - 8 ans plus tard

Perfect Sense - 8 ans plus tard

Rencontre amoureuse dans un contexte épidémique. Premiers symptômes : perte de l'odorat, du goût. La panique. Le monde entier masqué. Le terrorisme vaguement abordé comme cause. Les restaurateurs désespérés s'adaptent comme ils peuvent. Ca ne vous rappelle rien ? Bienvenue dans Perfect Sense, l'un des films les plus d'actualité en cette a
La Haine - de Mathieu Kassovitz

La Haine - de Mathieu Kassovitz

Après toutes ces années à faire durer le plaisir et à me dire "bon, allez, si ce n'est pas cette année, ce sera l'année prochaine, on n'est plus à ça près !", j'ai décidé (enfin !) de découvrir La Haine très tôt dans l'année afin de ne pas être tenté de me refaire cette réflexion en 2021. 25 ans après sa sortie, ce film dont je c
Your Name - de Makoto Shinkai

Your Name - de Makoto Shinkai

Rares ont été mes expériences cinématographiques aussi fortes. J'ai vu Your Name en fin d'après-midi et je suis là, à 23h, à commencer à m'en remettre tout doucement. Dès que je l'ai terminé, je me suis dit que ce film d'animation japonais allait immédiatement figurer dans mon top 50, de manière certaine. Cependant, je me laisse le tem
Dead Man Talking - de Patrick Ridremont

Dead Man Talking - de Patrick Ridremont

Dead Man Talking : un film belge, luxembourgeois et français qui sort de l'ordinaire. Assez peu connu depuis sa sortie en 2012, le film mérite clairement le coup d'oeil, ne serait-ce que pour son cynisme et son scénario original. L'idée est simple. Un homme condamné à mort déjoue le système en tirant profit d'un vide juridique : la loi n'in
Max Richter - Rainlight

Max Richter - Rainlight

Quelques mots pour Max Richter, l'un de mes compositeurs de musiques de films préférés depuis de nombreuses années. J'aime principalement le cinéma pour les émotions qu'il peut me procurer plus que pour l'art lui-même et, lorsque Max Richter s'en mêle, ça me touche presque toujours. Ce compositeur est en effet à l'origine des plus beaux m
La piscine - de Jacques Deray (1969)

La piscine - de Jacques Deray (1969)

L'un des films figurant dans mes "Objectifs 2021" passant ce soir à la télévision, je ne pouvais pas rater une telle occasion. Comme souvent, je me suis lancé dans La piscine les yeux fermés, sans savoir si elle contiendrait une eau douce et agréable ou une eau chlorée irritante, et j'en suis ressorti plutôt très satisfait. Ce sera juste u
Une vie cachée - de Terrence Malick

Une vie cachée - de Terrence Malick

Une merveille. Je sors tout juste du dernier film de Terrence Malick et, comme d'habitude avec ce réalisateur depuis que je l'ai découvert en salle avec The Tree of Life, je me suis réjoui de mon visionnage par avance. Ce cinéaste représente pour moi l'essence même du cinéma que j'affectionne ; de l'émotion pure, de la contemplation, beauco
Objectif 2021

Objectif 2021

L'année 2020 se termine et mon bilan de ces dernières années est décevant en terme de cinéma : mon entrée dans la vie active et familiale a fait chuter mon nombre de visionnages, ce qui est bien normal, mais je suis bien décidé à reprendre un rythme plus soutenu. Pour faire un comparatif, j'ai calculé avoir découvert 266 films en 2013, c
Monty Python - Le sens de la vie

Monty Python - Le sens de la vie

Après Sacré Graal et La vie de Brian que j'avais adorés il y a quelques années, je me suis attaqué au Sens de la vie hier soir et, même si le rire était toujours au rendez-vous, je dois admettre que le film n'a pas été à la hauteur de mes attentes. L'idée de base est aussi absurde que géniale ; quelques poissons dans l'aquarium d'un res
Les Parapluies de Cherbourg / Les Demoiselles de Rochefort

Les Parapluies de Cherbourg / Les Demoiselles de Rochefort

Ayant vu Lola de Jacques Demy il y a 8 ans et l'ayant trouvé absolument succulent, je m'étais réservé Les Parapluies de Cherbourg et Les Demoiselles de Rochefort "pour plus tard", en attendant de me sentir prêt à affronter sereinement l'univers des comédies musicales, avec lequel je suis fâché. Récemment (enfin !), j'ai franchi le pas en