Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
frr

frr

observer, partager, transmettre... et réciproquement

Ses blogs

lectures buissonnières

lire, aimer, partager dans le monde et hors les modes !
frr frr
Articles : 16
Depuis : 11/06/2016
Categorie : Littérature, BD & Poésie

à2pas

fragments & florilèges
frr frr
Articles : 42
Depuis : 20/11/2012
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Le deuil et la vie, ou l'inverse

Le deuil et la vie, ou l'inverse

De la légèreté, il en faut en tout, tous les jours, avec tout le monde. Mais la légèreté, quand Blanca perd sa mère, elle s'effiloche bien vite. Les amies, les ex, les amoureux, les enfants, les copines, les amants, il en faut du monde autour de la quadragénaire pour la tenir debout. Guidée par ou contre les souvenirs maternels, sur le lie

gratitudes

Des couchers de lunes Des horizons D'où nous pensons Les paysages nous habitent F ragrances d'enfances Cascades d'un écureuil Fenêtre entrebâillée Une main salue Tournons avec le chemin Perspective en décalcomanie Le soleil en courbes Des toits pout habiter Un carillon diffus Ce monde qui me raconte

les hommes de mon enfance

Les hommes de mon enfance allaient mains croisées dans le dos en regardant pousser les jardins ponctuaient les conversations de mots compliqués sentaient le tabac et l'après-rasage remontaient les manches et tombaient les cravates se resserraient en bout de table dans des volutes de gauloises ils parlaient peu ils parlaient fort ils savaient sou

Chemin

sur mon chemin je joue parfois à colin-maillard je fais la maligne j'en fais fi je marche je bute j'achoppe je m'interromps..., lui me garde de ma perte abrite ma solitude me donne le cap je ne l'enjolive guère pas la peine je l'emprunte à rebrousse-poil parfois même je le quitte et je me perds alors sans crier gare il revient se glisser sous m
De l'aventure au roman noir

De l'aventure au roman noir

Check-Point tape dès le titre. Cinq humanitaires, deux camions, une jeune fille, cinq hommes dont deux, encore jeunes et déjà anciens, soldats. L'asphalte et les arbres défilent, les arrêts s'organisent, les nuits dans la cabine du camion ou sous une petite tente. Quelques discussions, beaucoup de réflexions autour de l'engagement, de la rais

Désir

Traverser les corps pour mieux les unir. Odeur de ta nuque goût de tes lèvres courbure de ton épaule Je ferme les yeux et ton grain de peau me saute sous les doigts Temps qui consent à s'étirer Suspendu(s) Deux corps une planète éphémère Cosmogonie en vibration tes lèvres mes hanches tes paumes... ...ouvertes.
Orhan Pamuk en son Musée

Orhan Pamuk en son Musée

Pour inventer, le romancier fouille le réel. Il fouine, cherche, trouve ou retrouve, garde ou jette. Il trie impressions, notes, photographies, carnets et objets. Chez Orhan Pamuk, les objets envahissent. Ils s’amoncellent, se répondent, se contredisent, s’éclairent, échappent à leur démiurge et se retrouvent sur le devant de la scène. A
Un cow-boy sur le front 14-1818

Un cow-boy sur le front 14-1818

Il était une fois un jeune homme, Bogart Lambert, aimé de ses parents, qui s'ennuyait ferme dans le ranch familial du Colorado qui ne manquait pourtant pas de tous les travaux nécessaires dans cette campagne américaine du début du XXe. Les journaux bruissaient du conflit européen, cette Grande Guerre qui le faisait rêver d'aventures au-delà
Une B.D. réjouissante

Une B.D. réjouissante

La Tectonique des plaques ne se lit pas, il se savoure ! Un portrait joyeux, corrosif et sans fard d'une trentenaire concocté par Margaux Motin. Dirons-nous qu'elle est "adulte" ? Bien trop réducteur. La jeune femme, personnage récurrent, joue, aime, éduque, se rate, explose de joie ou de rage, s'attendrit, papote, s'isole. Tendre ou sarcastiqu

Matins

Il y a de la tendresse dans la bise du matin. Celle qui vous souhaite bienvenue dans cette journée, bienvenue à mes côtés. Au travail, en ville, en famille, ensemble. Camaraderie de circonstance qui tourne à l'amitié, à l'amour, parfois. Demeure en nos secrets, ensoleille les heures et les tâches. Heureusement les matins bégaient.