Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Isabelle, émerveilleuse

Isabelle, émerveilleuse

poésie; nature; émerveillement; photo; oiseaux; sagesse; fleurs; ruisseau; arbres;

Ses blogs

L'écoute s'il pleut

L'écoute s'il pleut

Invitation à l'émerveillement, la sagesse et la poésie de la vie
Isabelle, émerveilleuse Isabelle, émerveilleuse
Articles : 259
Depuis : 10/05/2017

Articles à découvrir

Bleu ciel et blanc mouette

Bleu ciel et blanc mouette

Il y avait le ciel, il y avait les mouettes. Le ciel était d'azur et laissait s'épanouir un lumineux soleil d'hiver. Les mouettes étaient posées sur l'eau, flottant comme des bouchons tranquilles. Le ciel était si bleu, les mouettes étaient si blanches. Le ciel avait oublié le goût des nuages, les mouettes avaient oublié le goût de l'océ
Cueillette d'hiver

Cueillette d'hiver

Quelques brins par ci, quelques notes par là, ma cueillette d'hiver est un cadeau pour tous les sens... Pour les yeux, Quelques plumes – superbement portées par de magnifiques oiseaux ! Grèbe, Foulque, Colvert... Des hampes de roseaux brillant à la lumière d'un contre-jour. Une silhouette d'arbre dansant au bord de l'eau. Un Rouge-gorge surp
Un petit poète

Un petit poète

Sur les berges de l'Ecoute s'il pleut, j'ai rencontré un petit poète, plastron rouge et plumage beige, qui chantait à pleine voix la musique du ciel changeant, l'éclosion des ficaires et le retour des pâquerettes. Sous le ciel changeant, j'ai rencontré un petit poète, œil noir et ventre blanc, qui saluait le fougueux pissenlit jouant au sol
Si j'étais...

Si j'étais...

Si j'étais un frisson, je suivrais le cours d'eau, voile au vent et cœur léger. Je glisserais jusqu'à ce coude, là-bas, derrière le saule et je découvrirais des taillis bruns à peine égayés par les chatons clairs des noisetiers. Admirative, je caresserais le lierre ruisselant le long des arbres, je savourerais la blancheur lumineuse des t
M'emplir de la beauté du ciel

M'emplir de la beauté du ciel

M'asseoir et regarder le ciel. Un instant. Accueillir. Ciel de nuages, ciel d'azur, ciel de passage. Toutes les humeurs. Contempler. Bleus, gris et blancs naissant au gré du vent et du soleil. Toutes les couleurs. Aimer. Aubes et crépuscules, camaïeux déclinés sur l'horizon. Toutes les nuances. M'émerveiller. Ciel dansant d'ombres et de lumi
Norvège : une escapade en amitié

Norvège : une escapade en amitié

C'est arrivé comme ça. L'imprévu. L'inattendu. L'aventure. Une bousculade dans mes habitudes. Un pied de nez à toutes mes peurs. C'était l'appel de l'amitié. Et j'ai dit oui. D'un coup d'ailes, j'ai franchi la mer, d'un coup de rails, j'ai traversé la plaine et les montagnes. La Norvège. Étendues neigeuses. Soleil bas sur l'horizon. Forêt
Une belle journée d'oiseaux

Une belle journée d'oiseaux

Cette journée d'hiver inondée de soleil est une invitation à une longue promenade. Me voici partie sur le chemin des étangs, entre bouquets de bouleaux, peupliers touchant le ciel et clématite en graines. Je salue les gracieux perce-neige semés de-ci, de-là, tendres et joyeux. Sur l'eau, des frissons d'arbres glissent en silence. Une belle j
Miroir, joli miroir...

Miroir, joli miroir...

Endormi sur l'eau, le ciel clapote au gré du vent. Miroir, joli miroir, dis-moi où est le ciel ? Où est l'eau ? Moutons blancs et pelotes grises passent et s'entremêlent. Nuage, joli nuage, dis-moi, es-tu en bas ? Es-tu en haut ? Froissée par le vent, l'eau vagabonde d'un reflet à l'autre. Lumière, jolie lumière, dis-moi, caresses-tu l'eau
Rester en contact avec les graines de joie

Rester en contact avec les graines de joie

« Nous serions beaucoup plus heureux si nous essayions de rester en contact avec les graines de joie [...]en nous et autour de nous. Nous devrions apprendre à demander : qu'est-ce qui va bien ? Et à être en contact avec cela. » Thich Nhat Hanh Qu'est-ce qui va bien ? Je suis en vie sur cette Terre si belle, n'est-ce pas magnifique ? Quelle cha
La Corneille et le prin-temps 

La Corneille et le prin-temps 

Tout en haut d'un platane, une Corneille attend immobile la venue du printemps. Elle estime que l'hiver a fait son temps. Elle compte les jours. Les nuits aussi. Elle a l'impression d'attendre depuis la nuit des temps. Mais le printemps prend son temps, ourlant les pétales de chaque fleur, ciselant les bourgeons de chaque arbre : il estime qu'il e