En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Karine

Karine

J'ai 40 ans, 13 chirurgies à mon actif. Pas mal pour quelqu'un qui allait super bien jusqu'à un certain jour. Je veux partager avec vous à travers ce blog, le calvaire, l'enfer, que je vis depuis ce fameux 14 avril 2014. Mais ne croyez pas que je veuille de la pitié ou me lamenter, je veux juste partager avec vous quelque chose que même la science n'a jamais rencontré. Mais je vous montrerez aussi mes passions pour la cuisine, lecture et tricot.
Tags associés : boigraphie, maladie, style de vie

Ses blogs

Au fil de la maladie

Au fil de la maladie

Biographie, maladie
Karine Karine
Articles : 15
Depuis : 03/12/2016
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

21 avril 2014

21 avril 2014

Je continue mon récit sur ce qui m'est arrivée depuis le 14 avril 2014. Je ne peut pas appeler ça une maladie, mais juste une accumulation de complications qui ont fait que depuis cette date je vis un véritable enfer. Je résume en 3 ans d'hospitalisation, les faits, mon ressentis et pour le plaisir un peu, sinon l'histoire va être triste et l
Joyeux Noël

Joyeux Noël

Je vous souhaite à tous et à toutes un joyeux Noel. Merci à mes lecteurs de me suivre dans cette "drôle" aventure.
Un Menu "menu" pour les fêtes

Un Menu "menu" pour les fêtes

Comme je vous le disais, j’aime faire la cuisine. Assez paradoxale pour quelqu’un qui ne peut plus manger! On a tendance à manger plus qu’il ne le faut durant cette période, entre la cuisine de notre grand-mère, de notre tante et de notre chère mère, arrivée le 2 Janvier prête à repartir au bureau. Et hop!La fermeture de la jupette ne
L’enfer commença ce jour là

L’enfer commença ce jour là

Mon admission était prévue le 13 avril 2014, pour être opérée le lendemain. Il neigeait ce jour là, les arbres étaient encore dépourvus de leur feuillage, les oiseaux, écureuils et toutes petites bêtes errantes attendaient impatiemment le retour du printemps. Comme je m’en été donnée l’habitude, je faisais un petit détour au MacDo

Ulcère ou hémorragie?

Trois mois après ma dernière chirurgie, soit celle du 1er janvier 2014, une douleur dans le bas ventre me faisait mal depuis une semaine. Dans l’ensemble j’avais bien récupéré de ma dernière opération, mon retour au travail était prévu pour Avril et j’avais vraiment hâte. Après tout ce qui s’était passé dernièrement, je ne pri
14 avril 2014

14 avril 2014

N’ayant plus de place aux soins intensifs, j’étais dans un service qui se situe entre les soins intensifs et la salle de réveil. Les douleurs étaient atroces. Tellement je souffrais, j’hurlais de douleurs et une infirmière eue le toupet de me dire d’arrêter d’hurler que je dérangeais les autres patients. Lorsque la coordonnatrice de

Et de deux!

La deuxième opération était prévue en novembre 2013. Je me sentais beaucoup moins stressée puisque c’était comme un déjà vu. Celle-ci se passa très bien. Je n’eus même pas besoin de passer par la case soins intensifs. Mais la douleur elle, elle était là. J’avais envie d’étrangler la moindre personne portant une blouse blanche t

Jamais deux sans trois

Je continue mon récit sur ce qui m'est arrivée depuis le 14 avril 2014. Je ne peut pas appeler ça une maladie, mais juste une accumulation de complications qui ont fait que depuis cette date je vis un véritable enfer. Je résume en 3 ans d'hospitalisation, les faits, mon ressentis et pour le plaisir un peu, sinon l'histoire va être triste et l

Je vous souhaite à tous et à toutes, une belle et heureuse année, remplie de bonheur, d'amour et surtout de santé.
Et le temps passe...

Et le temps passe...

Je continue mon récit sur mes 3 longues années d'hospitalisation. Mes peurs, mes envies, mes passions sont les quelques lignes que vous pourrez lire à travers mon histoire. Merci à tous les lecteurs qui me suivront. Karine L’été était déjà fini, les écoliers reprenaient le chemin de l’école et moi j’étais toujours au même endroit