En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

bazook

Ses blogs

La Culture de A à Z

La Culture de A à Z

Encyclopédie personnelle des grands noms de la culture
bazook bazook
Articles : 99
Depuis : 14/02/2016

Articles à découvrir

adéquate (idée adéquate)

adéquate (idée adéquate)

Pourquoi la question des idées claires et distinctes, ou celle des idées adéquates (ou idées vraies) est elle si décisive en philosophie, dès l'antiquité (Platon puis les Stoïciens) et plus particulièrement au moment de l'émergence de la modernité post-scolastique avec Descartes et Spinoza comme principaux théoriciens? Dans l'Antiquité
Le Titien (~1488- 1576) -peintre

Le Titien (~1488- 1576) -peintre

Le Titien : La Vénus d'Urbain (1538) Voici l'un des plus beaux trucages de l'histoire de la peinture au service de l'indicible. Au premier plan, le Titien a peint le premier nu féminin entièrement érotisé : plus jamais aucun peintre ne posera de cette manière la main d'une femme sur son propre sexe en un geste qui ne laisse aucun doute sur se
admiration

admiration

A mon amie Florence Herrou L'homme découvre sa solitude en regardant le monde. Rien n'est moi, tout est autre. Impossible d'absorber la moindre chose vue. Ce que j'ingurgite ne nourrit pas mon esprit. Tout ce qui est vu demeure autre. Seul l'autre pourrait me rassasier. Mais l'autre n'est pas comestible et il se refuse à être moi. Je regarde si
Le Tintoret (1518-1594) -peintre

Le Tintoret (1518-1594) -peintre

Marie-Madeleine (1588?) A qui avons-nous à faire et où sommes nous? Nous aurions devant nous Marie-Madeleine, la quasi prostituée qui aurait baisé les pieds de Jésus en défiant les notables de l'époque? C'est possible... Regardez cependant son tout petit Jésus crucifié transformé en breloque pour sorcières. Mais d'abord le lieu: où somm
Jean-Pierre Alaux (né en 1925) - peintre

Jean-Pierre Alaux (né en 1925) - peintre

Devant un tableau surréaliste, le spectateur est placé d'emblée sur un seuil d'indécision: -soit il en accueille la vision onirique, ludique, voire éclectique et disparate, et il s'émerveillera alors de l'étrangeté des associations proposées par le peintre. -soit son esprit commence à adopter un comportement analytique du fait même de la
acte

acte

Nous entendons par acte: toute parole ou écrit, toute décision individuelle ou collective -y compris à caractère juridique-, toute action physique bonne ou mauvaise, à visée intentionnelle, ou encore, dans certaines acceptions, une mise en oeuvre ou une mise à l'ouvrage, quelle que soit sa nature, qui modifie le cours habituel des choses, so
addiction

addiction

Nous prévenons notre lecteur qu'il ne rencontrera pas dans cet article la moindre approche purement médicale de la question de l'addiction, de son implantation au niveau neurophysiologique, de la réalité physico-chimique de la dépendance, ni des effets psycho-physiologiques du sevrage. Nous nous intéressons à la phénoménologie de l'addicti
Francesco Albotto (~1721-1757) -peintre

Francesco Albotto (~1721-1757) -peintre

Venise s'enfonce dans l'inconscient des jours et des nuits de son histoire. Amniotique et nuptiale, sa liquidité engloutit les désirs des amants dans la profondeur abyssale et anesthésiée d'un amour et d'une mémoire qui s'écoulent vers une mort inexorable. Labyrinthique et rhizomique, vascularisée par des canaux innombrables, chevauchée las
Masaccio (1401-1428) -peintre

Masaccio (1401-1428) -peintre

Masaccio : Le Baptême des néophytes (1424-1428) Où est le problème? Saint-Pierre, en tonton barbu et grisonnant, fait son boulot: il baptise de jeunes hommes, les néophytes, devant un temple quelconque. 13 personnages masculins sur ce tableau et pas la moindre femme. Enfin, c'est à voir... Car à y bien regarder, de simples caches-sexes nous
action

action

L'action appartient à tous. Tout ce qui est, est agissant. L'action est la réalité de l'Etre. Là où il y a de l'être, cela agit; là où cela agit, il y a de l'être. Nous avons le mot être parce que nous percevons une certaine stabilité des choses, parce que le langage et la pensée parviennent à retenir une petite part du réel, à la co