Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Malioutine

Malioutine

« Leiris disait : Ce qu’il y a de terrible avec la magie, c’est que ça ne marche pas. Et Levinas : Ce qu’il y a de bien avec la philosophie, c’est que ça ne marche pas. Je me demande si j’ai le droit d’ajouter : Ce qu’il y a de bien et de terrible avec la littérature, c’est que ça marche. » (Michon)
Tags associés : litterature

Ses blogs

L'œil du balbuzard

L'œil du balbuzard

La littérature ou la vie
Malioutine Malioutine
Articles : 6
Depuis : 29/09/2012

Articles à découvrir

Alain Damasio, II : "C@ptch@"

Alain Damasio, II : "C@ptch@"

"Superpixeler 1", © Daylon. Nous avons vu de quelle façon les récits d'Alain Damasio mettent en œuvre une « écriture de l'événement » qui leur apporte, en transcrivant le mouvement, la vitesse et la qualité de ce qui y advient, une véritable épaisseur et une pertinence supplémentaire ; à quel point, aussi, la forme y est indissociable
Un songe de Mevlido

Un songe de Mevlido

Il me semble parfois qu'un extrait livré sans commentaire immédiat vaut mieux qu'une chronique détaillée. Je vous propose donc de lire, ou de relire, cet extrait des Songes de Mevlido, une œuvre publiée au Seuil par Antoine Volodine — encore lui ! — , en 2007. Il se pourrait que paraissent dans les jours qui viennent, accompagnées d'ext
Vous prendrez bien un peu de thé ?

Vous prendrez bien un peu de thé ?

Stanislaw Ignacy Witkiewicz, Autoportrait (1910). Malioutine avait roulé sa bosse en de nombreux lieux étranges du globe et il en avait rapporté de l’expérience, mais il camouflait ses savoirs derrière une conversation faite de banalités, d’esquives prudentes et de trous de mémoire. Il préférait se mettre en retrait et ne jamais impose
Bellefleur - Joyce Carol Oates

Bellefleur - Joyce Carol Oates

Bellefleur m'est arrivé entre les mains pour ainsi dire par ricochet : l'amie Alice Abdaloff ayant attiré mon attention en se livrant à une réclame éhontée pour Petite Soeur mon amour, autre titre récent de Joyce Carol Oates, je m'étais enfin décidée à découvrir enfin cette vénérable romancière américaine. Mais alors qu'on m'avait
Alain Damasio, I : Traverser la Harpe

Alain Damasio, I : Traverser la Harpe

Voilà quelques années que je repousse le moment d'écrire à propos des textes d'Alain Damasio. Comme tous les grands récits, ils se suffisent à eux-mêmes, et portent souvent en eux, limpidement, les clés de leur interprétation. Tout commentaire paraît superflu, et le mécanisme de réappropriation qui le rend possible affaiblit inévitable
David Calvo, Elliot du Néant (La Volte, 2012)

David Calvo, Elliot du Néant (La Volte, 2012)

J'ai pris ce sujet d'un sonnet nul et se réfléchissant de toutes les façons, parce que mon œuvre est si bien préparé et hiérarchisé, représentant comme il peut l'Univers, que je n'aurais su, sans endommager quelqu'une de mes impressions étagées, rien en enlever – et aucun sonnet ne s'y rencontre. Trois ans se sont écoulés depuis la m