Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Route66

Route66

Vous êtes sur le blog de la communauté des Avarapiens de la Route 66.
Tags associés : cinema, debats, expos, livres, series, theatre, voyages

Ses blogs

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...
Route66 Route66
Articles : 1109
Depuis : 24/09/2012
Categorie : Associations & ONG

Articles à découvrir

"L'immensita" : Penelope Cruz nous bouleverse dans ce rôle de mère complice !

"L'immensita" : Penelope Cruz nous bouleverse dans ce rôle de mère complice !

Le réalisateur italien Emanuele Crialese a choisi cette immense actrice pour incarner la "mère" dans cette œuvre autobiographique - et il ne pouvait trouver meilleure interprète... Dès les premières images, nous plongeons dans la bulle maternelle que cette resplendissante femme crée autour de ses enfants : pour les protéger, pour éloigner
"Les tirailleurs" : une "belle" histoire pour dénoncer une image d'Epinal

"Les tirailleurs" : une "belle" histoire pour dénoncer une image d'Epinal

Le premier bataillon de tirailleurs a été créé par décret impérial en juillet 1857. Ce corps de militaires a été constitué au sein de l’Empire colonial français et composé de soldats africains, du Maghreb à l’Afrique subsaharienne. Ils ont participé à des moments de gloire – la défense de Reims en 1918 ou la bataille de Bir Hak
"Nostalgia" : un très beau film napolitain aux accents populaires et mystiques !

"Nostalgia" : un très beau film napolitain aux accents populaires et mystiques !

Dans ce film adapté du roman éponyme de Ermanno Rea, le réalisateur napolitain Mario Martone nous plonge dans le dédale des rues du quartier populaire de la Sanita, où règne sans partage la Camorra... Enfin pas tout à fait car Don Luigi (formidable Francesco Di Leva), un prêtre héroïque (inspiré d'une figure bien réelle), ose encore dé
"L'usage du monde" : à voir pour Samuel Labarthe ?

"L'usage du monde" : à voir pour Samuel Labarthe ?

Catherine Shaub met en scène, au théâtre de Poche Montparnasse, le livre éponyme de Nicolas Bouvier qui fait le récit du voyage de six mois qu'il a effectué en 1953 à travers les Balkans, l'Anatolie, l'Iran puis l'Afghanistan, avec son ami Thierry Vernet (qui documentera l'expédition en dessins et croquis). Samuel Labarthe, seul en scène,
Les kimonos ont su évoluer dans le temps et continuent à inspirer de nombreux créateurs , une exposition à ne rater sous aucun prétexte.

Les kimonos ont su évoluer dans le temps et continuent à inspirer de nombreux créateurs , une exposition à ne rater sous aucun prétexte.

L’exposition a été initialement conçue en 2020 par le Victoria and Albert Museum de Londres. C'est une splendeur et il n'est pas nécessaire d'être un expert du Japon pour l'apprécier. Il suffit de regarder et d'admirer notamment les ceintures que l'on appelle Obi. Le kimono symbolise le Japon à lui tout seul. Au détour d’une ruelle à T
"Les cyclades" : une comédie lourdingue :(

"Les cyclades" : une comédie lourdingue :(

L'affiche était tentante ! Un film réalisé par Marc Fitoussi (auteur de la série 10%), un trio d'actrices épatantes : Laure Calamy, Olivia Côte et Kristin Scott Thomas, un décor de rêve : les Cyclades... Hélas, trois fois hélas, la comédie promue par l'ensemble de la critique est à la fois poussive et boursouflée ! Les tempéraments de
"La campagne" : une réflexion énigmatique sur le couple

"La campagne" : une réflexion énigmatique sur le couple

Isabelle Carré retrouve le plateau du théâtre du Rond Point dans La Campagne, une pièce de Martin Crimp écrite en 2000, qui n'est pas sans évoquer l'actualité post pandémie qui s'est traduite par l'installation à la campagne de nombreux jeunes citadins... Sur la scène au décor minimaliste (une longue table éclairée par deux luminaires
"Le serment de Pamfir" : un film puissant et dérangeant !

"Le serment de Pamfir" : un film puissant et dérangeant !

Sorti en salles le 2 novembre dernier, Le serment de Pamfir du réalisateur ukrainien Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk a été encensé par la critique... Ne l'ayant pas vu à l'époque, j'ai profité du festival Télérama pour rattraper mon retard (j'avais vu tous les autres !) Je suis sortie perplexe... ne sachant pas si je devais me joindre au concer