Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
chaineze.kabouya.over-blog.com

chaineze.kabouya.over-blog.com

Je suis née le 12 mai 1983 à Vénissieux. Ville que je n'ai jamais quitté depuis. Je m'engage d'abord dans le syndicalisme étudiant puis salariée. En 2004, j'adhère au Parti Socialiste. En 2008, je suis élue sur la liste d'union de la gauche.
Tags associés : international, societe, venisiseux

Ses blogs

Chaineze Kabouya

Chaineze Kabouya

Ce blog se veut un lieu d'expression de tout ce qui m'indigne, m'intéresse ou m'interpelle. Il est le reflet de mes révoltes et de mes passions. Bonne lecture
chaineze.kabouya.over-blog.com chaineze.kabouya.over-blog.com
Articles : 69
Depuis : 19/03/2010
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Contribution au débat du FFS : Participer ou pas, telle est la question.

Contribution au débat du FFS : Participer ou pas, telle est la question.

Ce texte, est une petite contribution dans le débat qui traverse le FFS concernant les prochaines échéances électorales en Algérie. Sans prétention aucune, j'ai souhaité, comme la possibilité m'en à été donné, apporter mon éclairage et ma vision de la situation. Quoi qu'il arrive, je resterai aux cotés du FFS pour les combats présent
143 jours...

143 jours...

C'est le temps qu'il a fallu au conseil de sécurité de l'ONU pour voter une déclaration condamnant les tueries en Syrie depuis le début du soulèvement le 15 mars dernier... Bénéficiant de l'appui de la Russie notamment, la résolution ne condamne pas Damas directement. Ceux la même, qui orchestrent ces tueries, sont laissés libre de leurs
Et pendant ce temps...

Et pendant ce temps...

285 millions d'euros. C'est ce qu'a touché Bernard Tapie. 165 Milliards d'euros. C'est ce que les Etats ont débloqué en URGENCE pour sauver les banques. 1,2 milliard. C'est ce qu'il faut pour parer la crise humanitaire dans la corne de l'Afrique. La corne de l'Afrique est touchée par la plus dure sécheresse depuis des décennies. 3 nouvelles r
De quels maux souffre notre république?

De quels maux souffre notre république?

J'en ai déjà parlé à plusieurs reprises, la république est malade. De plus en plus malade. Le diagnostic est sans équivoque. Le mal qui ronge notre république s'appelle extrême droite. C'est un savant mélange de débat sur l'identité nationale, de loi sur la burqua, de débats sur la laïcité, de communautarisme saupoudrée de quelques d
Ou voter à Vénissieux ?

Ou voter à Vénissieux ?

Foyer Marcel Sembat - 11 boulevard Marcel Sembat ( 7-Jules Guesde, 8-Parilly, 9-Jeanne Labourbe, 10-Clos Verger ) Maison de quartier Darnaise - 45 boulevard Lénine ( 24- Groupe scolaire Anatole France, 25 -Groupe scolaire St Exupery, 26- Groupe scolaire Paul Langevin, 27-GS Jean Moulin, 28- Groupe scolaire Henri Wallon) Salle Renan - 44 C, rue Ern
Entretien avec Hocine AIT AHMED : Le système encourage la dépolitisation.

Entretien avec Hocine AIT AHMED : Le système encourage la dépolitisation.

Même s’il ne doute pas que le régime est en train de manœuvrer en agitant la thématique de la « réforme », Hocine AIT AHMED ne fait preuve d’aucun pessimisme. Il célèbre, dans cet entretien, le retour du mot liberté à la faveur « du printemps arabe » et le début d’une libération du long asservissement des consciences qui a suiv
Pourquoi je n'ai pas assisté à la commémoration du 17 octobre 1961 à Vénissieux

Pourquoi je n'ai pas assisté à la commémoration du 17 octobre 1961 à Vénissieux

Depuis maintenant 2 ans, nous travaillons, avec un petit groupe au sein du collectif du 17 octobre 1961 à Vénissieux. Notre volonté ? Faire reconnaître par la République les actes innommables commis ce jour là et les jours qui ont suivis par la police française. Nous étions heureux d'apprendre que la municipalité, sous notre impulsion, all
Deux de trop !

Deux de trop !

C'est le second courrier d'insultes sur reçoit notre camarade Lotfi Benkhelifa dans l'exercice, difficile, de sa fonction d'élu. Deux de trop. Que l'on soit élus, militants ou citoyen, nous sommes tous concerné par les tentatives d'intimidations que vive certains au quotidien. Nul de doit se sentir menacer pour les valeurs qu'il défend. Encore