Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Michel Vialatte

Michel Vialatte

Michel VIALATTE, juriste de droit international public, ancien haut fonctionnaire et élu local ( conseiller général et municipal de grande ville), ancien consultant international, est aujourd'hui cadre dirigeant de collectivité territoriale et exprime à travers ce blog sa vision de l'actualité

Ses blogs

VIALATTENBLOG, actualité internationale, culturelle et questions de société

espace de réflexion et d'expression d'idées sur l'actualité culturelle, la politique internationale, les questions de société, etc.
Michel Vialatte Michel Vialatte
Articles : 214
Depuis : 15/11/2005
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Regards croisés

Un soir d'hiver, regard croisé, n Une auto blanche et tes yeux tristes, Nous étions sur la même piste, Faite pour nous apprivoiser. Chemin que Dieu destine à nous, Dans nos parcours chaotiques, Où vint alors le romantique, Petits cailloux mis bout à bout. Nos vies se mêlent, nos vies s'emmêlent Qui m'eût dit que cette fusion, Dans cet inst
Combien de fois...

Combien de fois...

Combien de fois, durant mon enfance comtoise, durant mes campagnes électorales dans le Doubs, mais aussi dans ma famille, dans des fermes franc-comtoises de ces villages nichés sur les bords de la Vallée du Doubs, entre Besançon et Baume-les-Dames, ai-je vu ces buffets où la vaisselle des dimanches était soigneusement rangée par la maîtress
S'essayer à l'art du bonsaï

S'essayer à l'art du bonsaï

Mon Ficus microcarpa, aussi appelé "arbre de l'intendance" ou 'laurier d'Inde" est rempoté. Il s'agit d'une espèce d'arbres de la famille des Moracées, originaire d'Asie du Sud-Est et d'Océanie. Je vais veiller sur lui avec les mêmes soins que ceux que m'avait appris à prodiguer, il y a déjà de lointaines années, un vieil homme admirable,
Courrier de nuit...

Courrier de nuit...

La boîte aux lettres est là, impassible, attendant d'engloutir, dans ce bruit de clapet soulevé que connaissent bien les rares pékins à encore écrire à l'encre, sur du papier-velin, de longues missives en partance pour la Corrèze, ou peut-être bien le Zambèze. Ce soir-là, en prenant la photo, fixant sur l'objectif l'église Saint-Louis-d
Le vieux cognassier va mourir...

Le vieux cognassier va mourir...

Le vieux cognassier va mourir. Chaque fois que je passe devant ce vieillard végétal, je m’incline devant sa silhouette torturée, décharnée, finissante. Il lutte contre la fin prochaine avec noblesse : il porte d’ultimes fruits sur ses branches, qui se sont éclaircies avec les années, lui donnant cette allure décharnée d’un vieux lion

Yeux météore

Ton sourire inonde de lumière Éblouit, éblouit encore Mes yeux en météore Attirés par ton regard fier. A suivre ton regard Où qu'il se porte, Je voyage quand il m'emporte Avec tes idées rares. Tu marches seule sur l'horizon De mes désirs et de mes songes Sirène sur les chemins que tu longes Tu es candeur et floraison
Ordre moral et ordre sanitaire...

Ordre moral et ordre sanitaire...

Certes, la lutte contre la pandémie est un enjeu majeur de santé publique et sa légitimité n'est pas contestable. Mais notre société et ses dirigeants n'expérimenteraient-ils pas actuellement - la crise sanitaire du COVID en étant le fondement - une nouvelle forme d'hygiénisme conçue comme une théorie sociale, que l'on pourrait qualifier

Le crime du jardinier

Retrouvez ici, en avant-première, quelques bonnes feuilles de mon prochain livre, qui sera un recueil de nouvelles. L'une d'elles s'intitule "le crime du jardinier" : Le crime du jardinier C’était un vieil homme paisible, à la crinière blanche, à peine voûté, petite moustache et visage buriné, aux rides régulières et symétriques. Il de
Un regard de béton...

Un regard de béton...

C'est ce qu'on appelle, en langage militaire, une batterie. Chaque fois que je l'aperçois, lors de mes promenades matinales, je crois deviner un canon pointé sur moi, et le réflexe d'évitement de l'angle de tir me saisit parfois... Ce matin, les vieux bétons de la batterie et les feuillages les surplombant étaient éclairés par un soleil aux
Vive le Tour de France !

Vive le Tour de France !

Eh, oui, je suis comme des millions de français, sujet du mépris de ces bobos verts-de-gris qui montrent du doigt cette passion sportive française qualifiée de vulgaire, de sexiste (même si les hôtesses qui entouraient les vainqueurs d'étape ont été pour beaucoup mises au chômage), d'anti-écologique parce que l'empreinte Carbone du Tour