Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
HélèneMêmesi

HélèneMêmesi

Même si je suis repartie en mère, je reviens souvent sur Terre. Des mots, des images pour se souvenir avant d’oublier, pour partager des lieux, des liens dans l'ère du tant, l'air de rien. Page Facebook : "Même si".

Ses blogs

Même si...

Même si je suis repartie en mère, je reviens souvent sur Terre. Des mots, des images pour se souvenir avant d’oublier, partager des lieux, des liens dans l'ère du tant, l'air de rien. Les textes et contenus de ce blog constituent une oeuvre originale et sont soumis au droit d’auteur. Ils ne peuvent être reproduits sans une autorisation écrite préalable.
HélèneMêmesi HélèneMêmesi
Articles : 76
Depuis : 02/05/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Même si vous m'avez manqué

Même si vous m'avez manqué

Vous m’avez manqué ces derniers temps Trop absente pour que vous vous présentiez à moi Trop absorbée pour vous retrouver sous d’autres toits Happée j’étais, toujours en mouvement. Je vous ai cherché en vain, encore Alliez-vous bientôt me revenir ? Jusqu’où irais-je pour vous recueillir ? Je ne parvenais point à vous trouver alors.
Même si tu le sais déjà

Même si tu le sais déjà

Un jour, tu sauras choisir ton moment pour être. Au dehors. Au monde. Mais je le sais déjà. Regarde, j'ai vu le jour. Je vais ici et là. Avec toi. Un jour, tu sauras le soleil qui se lève à l'est, derrière la colline. Mais je le sais déjà. Regarde, le soleil me lève et me dépose au grand jour. Un matin, tu sauras le jour qui se lève et
Même si un père peut revenir

Même si un père peut revenir

Un père peut partir dans un autre lieu. Et revenir dans la ville où habitent ses enfants. Être plus proche géographiquement sans pour autant être davantage présent. Aujourd'hui, comme l’impression d’un faux retour. En écho aux faux départs quand l’un des coureurs s’élance sur la piste un peu trop tôt, un faux retour serait un mouv
Même si ça se fait

Même si ça se fait

Faire des enfants. A deux. Faire part de leurs naissances. Au monde. Faire des projets. En veux tu en voilà. Faire des promenades. En forêt. Faire des ricochets. En rivière. Faire du vélo. En bord de fleuve. Faire des roues. En bord de mer. Faire des châteaux de sable. En bord d’océan. Faire des crises. A tort et à travers. Faire des carto
Même si plus rien ne tient parfois

Même si plus rien ne tient parfois

Tenir fort, longtemps à quelqu'un Puis ne plus tenir une minute de plus Tenir fort, longtemps une main Puis se tenir là, les bras ballants Tenir encore quand tout se ternit Quand les tensions s'éternisent Tenir tête aux doutes Faire fi des failles Puis défaillir Tenir toujours, tenir bon, Tenir le coup, tenir jusqu'à demain Tenir la distance,
Même si tu n’es plus, le mouvement continue

Même si tu n’es plus, le mouvement continue

Même si je n’étais pas née, je t’ai imaginé mon aïeul besogneux. Dans le bruit, le métal, les jours déclinants, les aubes naissantes, . Même si je n’étais pas encore de ce monde, je rejoins souvent le tien avec cette sensation persistante d’avoir vécu, à tes côtés, ce soir-là et les lendemains qui ont suivi. Du léger frémiss
Même si tout va vite

Même si tout va vite

Il est encore temps De suspendre nos vols Sans pour autant Rester cloués au sol Elle est encore tant Notre planète Terre Dans nos vies en jachère Si promptes aux mouvements Il est toujours temps De délaisser nos écrans Levers nos yeux au ciel Et négliger tout ce fiel Elle est toujours tant La légèreté de nos enfants Pour déployer nos aile
Même si un père peut être là

Même si un père peut être là

Un père peut être là. Avant de naître parents. Pendant la grossesse. Le jour de l’accouchement. Un père peut être là. Porter les enfants. Changer les couches. Préparer des repas. Raconter des histoires. Étendre des machines. Jouer au dehors, au dedans. Un père peut être là. A l’entrée de la crèche. A la sortie de l’école. Au d
Même s'il est là

Même s'il est là

Je l'ai rencontré vers 16 ans. J'ai d'abord été dans la découverte. L'exploration. L'apprentissage. Quand j'ai quitté le nid familial, je suis partie avec lui. Cela rassurait tout le monde en quelque sorte. Je partais et je n'étais pas vraiment seule. Je savais qu'il était là. J'allais et venais avec lui. Dans mes 18 ans. Dans mes balbutiem
Même si l'attente est là

Même si l'attente est là

Ce matin-là, j'ai vu mon fils qui attendait son père. Montre en main. Qui l'espérait si fort. Sac sur le dos. Qui s’inquiétait de quelques minutes de retard. Yeux rivés sur l’asphalte. Ce matin-là, j'ai regardé mon fils, posté, aux aguets, dans le jardin au pied de l'immeuble. Insensible à l'humidité qui gagnait ses baskets. Tendu ver