En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

pjtg

Ses blogs

Le blog de pjtg

Le blog de pjtg

arts graphiques et poésie
pjtg pjtg
Articles : 1014
Depuis : 06/04/2012
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Larus fuscus / Goéland brun Hou la la qu’entends je Un ange c’est étrange Ça change le challenge T’as vu comme je suis beau C’est cadeau mon Poteau Je pose mode pause Pour ça j’ose la chose Fier et droit c’est l’ordinaire Aviaire des larus Et non Larousse Ou la rousse Le premier avec ses akènes à aigrettes La seconde avec ses pi
Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Falco tinnunculus Le crécerelle et la comptine Q ue vois je là en bas À peine caché sous le fil À linge de Mémère qui persévère À accrocher vêtements et serpillères Entre laitues et fritillaires Entre ses roses roses et ses scorsonères Un drôle d’animal véloce et vert Qui ressemble à un mulot et qui tourne En rond tandis que mon p
Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Larus fuscus & Larus fuscus brun et brun Dis don’ Gaston tu mets le ton Ce tantôt c’est costaud Et oui Philomène comme dit Paul Le rossignol soigne tes gammes C’est ça madame qui fait le larus De bonne société celui qui ne vrille pas Les esgourdes du touriste lambda Ou du figurant costumé Mais qui sait retrouver sa tonalité innée Que
 Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Larus ridibundus / mouettes rieuses Dis septième station (au moins) Polyphonies L’égo hélant Le goth est lent Nenni les amis La livraison d’Évariste Fut fort instructive Belle envolée post matérialiste Fort démonstrative Ho la hi la les copines Restons entre nous et pas de combines Il m’a bien fait rire hier Ce fier atrabilaire Point n
Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Dix-huitième station (environ) Podiceps cristatus Scène haute vigilance et chorégraphies Glissements élégants partielle évidence Que des dames de la belle époque Et les moins belles On failli faire passer à trépas Plumes sur le tas en concurrence Avec les autruches et autres fanfreluches Hautement arborées sur couvre-chefs Ou ailleurs plu
Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Dis z’huit thème station Larus argentatus Et bien qu’est ce qui t’arrive Adhémar T’as l’air d’un cormoran mal essoré Ah ma belle j’ai rencontré un railleur (*) Cette nuit il m’a raconté son épopée Venu des bords de la Mer du milieu Embarqué par des courants violents Il a bagarré contre les éléments Contre les oiseaux auto
Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Quatorzième bis : Sterna hirunda suite à quatorze du zéro quatre de ce mois Parenthèse et tension Point virgule Avant la brève chute Maitrise que signe le vol Sans assurance de pitance C’est relance en instance Sur l’écran des ondes Miroirs et effets retard S’y mirent les plumes Et plonger à peine En quasi esquisse La finesse pique le
Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Quatorzième station Sterna hironda Glissades et ondes Slice à la surface Effets élancés Élégance innée Vaguelettes évanescentes qu’articule Le souffle du fleuve sous la patte légère Écran fragile et flexible Que le vol réécrit Calligraphie qu’efface le vent Contacts ressors Sans efforts apparents Quand se déclinent les multiples E
Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

Douzième station Egretta garzetta G arzette ou grande le doute est notoire Où est la houppette mais le bec noir La patte élancée et le bec en pente J’arpente en élégante l’eau dormante C’est que je veille et surveille sur une Quill’ si la pèche se fait opportune Sans permis je me place et me déplace Sans perdre la démarche ne me la
Pjtg reçoit S J (*) /première

Pjtg reçoit S J (*) /première

Silence blanc Silence blanc On ne sait pas où on va C’est comme un blanc qu’on a dans la tête C’est la pensée C’est une question C’est un cri Le cri silencieux de la mer Et du vent Qui peut maîtriser le silence ? Qui peut voir l’inconnu du silence ? Stéphane Juglet (*) Stéphane Juglet Stéphane est un des membres de la troupe « L