Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

pjtg

pjtg

poésie et images & linogravures, peintures, dessins, encres et txt poétiques, en liberté.

Ses blogs

Le blog de pjtg

Le blog de pjtg

arts graphiques et poésie
pjtg pjtg
Articles : 1411
Depuis : 06/04/2012
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Oiseaux en majesté & majesté des oiseaux

Oiseaux en majesté & majesté des oiseaux

Plein ciel L ’arc dessine un écrin Cimaise accrochée plein Ciel libre envol sauvage Dessin du bout des âges Original festif Fragile moment gif Libre de toute pub Bonheur fragile sub- -Tilement suspendu À hauteur d’oiseau nues Étalées hors cadrage Inventées sur les pages Des livres inscrits loin Et au pied des regards Affutés lendemains
Étourneau-sansonnet

Étourneau-sansonnet

Quatre sans sonnets... S ur une antenne Un sansonnet Chante sa peine Dans le vent frais En la en do C’est une impro Qui dit le temps Et les tourments Majeur mineur Il donne l’heure Le bel automne Qui nous étonne Saisons sans fin Retours et freins Faim de l’hiver C’est un facteur Il sollicite Les gens qui passent Un peu de strass Un nouveau
Corbeaux et Cie

Corbeaux et Cie

Post Confinement onze (bronze) … Sur ciel azur Prés et verdures La touche plumes Offre on présume Des rires graves Venus des âges Les cris austères À ne pas taire Les aventures Chanson murmures Dans les grands plaines Sur les carènes Chemins tracés À mêm’ le ciel Où l’essentiel Fait traverser Les voies perverses De la paresse Les cr
Écrire à l’ombre des pignons

Écrire à l’ombre des pignons

Vingt et unième page Nuages fragiles qui poussent dans le vent Des soupirs et des vers aux souffles enivrants I ls viennent des reliefs voilés par le présent Avec dans les ossements des scintillements Avec dans les ailes des regards frémissants De verbes et de teintes aux rythmes puissants Ossatures mélodies songes sous-jacents Qui peuvent ém
Écrire à l’ombre des pignons

Écrire à l’ombre des pignons

Vingtième page S ’ébrouent les horizons En un concert sauvage Cultures de saison Qui offrent des messages À lire entre les lignes Entre les traces dignes Des espaces lointains Des déserts et des mains Des univers intimes Et des astres infimes Et chanter sur le ton Des airs et des chansons Soufflés par les oiseaux Perchés sur les roseaux New
Jardins en liberté

Jardins en liberté

Hier et aujourd’hui... D es marbrures et des fils arts- -Gentés tressent des trucs bizarres Ça fait des ombres aux légumes Les veilleurs disent l’amertume Des espérances démenties L’huile de coude seule admise Et le regard des vrais amis Fuir et contrer tout le show bizz Les verdures et les couleurs Les fruits et les vives senteurs Les r
Corbeaux et Cie

Corbeaux et Cie

Post Confinement douze / Blues E t le blues du corbeau Résonne jusque ici Depuis les vieux hameaux Jusque aux quartiers lotis Le Douze se répète À l’infini trompette Avec impro de pro Et accents trémolo Sur la vaste campagne Il tresse le grand pagne De l’hiver des misères De l’été ses déserts Il donne aussi en douce Sur le vent sur l
Fable La grenouille et ses amis

Fable La grenouille et ses amis

La grenouille et ses amis U ne grenouille verte Sous les typhas disserte Un âne qui l’entend Vient apporter son chant Le coq ses poules en sus Ça fait concert voir plus Le chien le chat ajoutent Et c’est belle joute Un concert décibels Avec codas rebelles Le voisin avisé Invite les amis Et c’est une soirée Forte et réussie À moins que
Balades et Ballades 14

Balades et Ballades 14

Dans six mille ans M’a soufflé Biloba La comète reviendra Elle est passée au plus proche de la Terre le 23 juillet à une distance de 0,69 UA de celle-ci (103 millions de kilomètres) La comète sourire La comète sourire Ou soupir ou trait muet Dans l’immense étoilé Assortir élixirs Des lumières relais Et distances rêvées Émergence f
Jardins en liberté

Jardins en liberté

Et demain... D ans le jardin au coin de la rue des fauvettes Se cachent un accenteur et une chevêchette Un melon embaume en été et vers le soir Un accordéon triste berce le chat noir Sous les tuteurs les tomates chantent en vers Et dans tous les sens les saveurs et les odeurs En hiver les moineaux viennent se réfugier La clôture se tresse seu