Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

pjtg

pjtg

poésie et images & linogravures, peintures, dessins, encres et txt poétiques, en liberté.

Ses blogs

Le blog de pjtg

Le blog de pjtg

arts graphiques et poésie
pjtg pjtg
Articles : 1443
Depuis : 06/04/2012
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Écrire à l’ombre des pignons

Écrire à l’ombre des pignons

Vingt et septième page S ur les rides du temps Se tressent des auvents Qui déchiffrent les veines Et archivent les peines Les ponctuations sonnent Quand le silence donne Aux corps des épissures Et des enluminures Les accents se font laines Couvertures qui drainent Les blessures vers l’or Des contrées apaisées Où règnent des accords Lettré
Corbeaux et Cie

Corbeaux et Cie

dix-sept / Consultations D ans le soir sans miroir C’est savoir c’est notoire La lucide diction La lumière en fonction La chaleur des scansions La vigueur des chansons Les rythmes étoilés Dans le ciel constellé Imaginés signés Paraphes sous les ailes Les becs et les couvées La force des rebelles Sur les hauts des halliers Dans la brusque
Oiseaux en majesté & majesté des oiseaux

Oiseaux en majesté & majesté des oiseaux

Sous le ciel Larus fuscus Le rouge au bec allume la bouée griffée noire Le bec hameçon affute son écumoire Sur la brise glacée des hivers illusoires Une rengaine râpeuse gouverne l’art Reitre des océans vendus aux eaux passoires Victimes désignées des moissons répertoires Costumes toilettés sur l’écume des cars Rapaces qui se soulè
Écrire à l’ombre des pignons

Écrire à l’ombre des pignons

Vingt et huitième page L es ondes se multiplient et plient les surfaces Le tri des effets se construit sous les menaces Les afflictions essentielles bruinent souvent Quand la crevasse dans les carapaces tend Des nervures qui viennent rirent dans les arts Les blessures se teignent des couleurs tenaces Du tendre et du véritable sous les grimaces De
Écrire à l’ombre des pignons

Écrire à l’ombre des pignons

Vingt et sixième page L es effleurements des traductions inventées Creusent des espaces où les liens se réinventent La ferme décision de vouloir avancer Décrit des univers où les lois fuient les sentes Tracées par les habitudes des paysages Les filières se dispersent vers des clairières Les houppiers ne dévoilent qu’au soir des repaire
Ailes et coups suite

Ailes et coups suite

Phoenicopterus roseus U n élan pour prendre le vent Eclabousser les ondes vertes Entrecroiser les eaux les ans Lisses toilées trames expertes Fière misaine dans l’azur Myriades des miroirs éclats Surexposés sur les épures Sillons épris de liberté Palette changeante surprise Des frises mélangées sans prises Eduquées sur le versant clair
Au bord de l’Huisne

Au bord de l’Huisne

Balade premier de l'an A u bord de l’Huisne Après la bruine Un grand soleil Et c’est merveille Gouttes sont perles Chante le merle Un chant discret Près des reflets Miroir changeant Trouble les gens Image au vert Rien de sévère Un grand sourire Un vrai soupir Qui dit plaisir Et revenir Our album "Invisible People" is now available EVERYWHER
Corbeaux et Cie

Corbeaux et Cie

Avertissement dix-huit Hugin et Munin : Pensée / esprit et mémoire T iens Hugin et Munin Où est caché Odin Sont ils en train matin Ou au retour malins De faire le tour revue Des méfaits et des gestes Des actes des gredins Des B A des humains On parcourt les neuf mondes On vérifie on sonde Et sur l’épaule forte Sentinelles accortes On résu
Jardins en liberté

Jardins en liberté

Avant que … A vant que les roses ne s’épanouissent Les doigts les mains les yeux se font prémices Guider prévoir pré-parer et rêver Entendre dès l’aube dans la rosée La main précise qui sait la tendresse La nécessaire lame qui va œuvrer Le terreau malaxé de colombine La glaise lourde la terre qu’on bine Le dos perclus les paumes
Oiseaux en majesté & majesté des oiseaux

Oiseaux en majesté & majesté des oiseaux

Sous le ciel / Larus ridibundus L a rieuse de Gaston pleure M’enfin rieuse c’est question Prémonitoire était-ce l’heure Il faut faire prédication Disent les verts et les critiques Mais se taire quand ça fait tic Le stratégique politique Avec temps tant informatique Et les rieuses se maintiennent Et nous redisent à la tienne Un grand ver