En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Quentin

Quentin

Plasticien vivant à Toulouse. Professeur aux Beaux-Art. Passionné de dessin, de Bande-dessinée et de tout ce qui a une forme ou une couleur
Tags associés : bd, dessin, note, photo, video

Ses blogs

Le blog dessin de Quentin Jouret

Le blog dessin de Quentin Jouret

Blog à dessin de Quentin Jouret. Chronique quotidienne dessinées
Quentin Quentin
Articles : 523
Depuis : 26/07/2008

Articles à découvrir

Ne plus compter

Ne plus compter

J'aurais tendance à voir des stratégies partout en ce moment. Alors ça, le temps court permanent, la zapp attitude, cette jouissance permanente que procure le spectacle, j'aurais tendance à y lire plus qu'une mauvaise habitude, une dérive économique des mondes médiatiques. Je pense qu'il y a une vraie cohérence derrière ça : ne pas nous l
C'est parfait

C'est parfait

C'est la première sculpture que timothee et moi avons réalisé. Jusque là on ne faisait que du dessin ensemble. Et c'est un cube de papier qui est apparu. N'importe quoi ce cube. Du scotch, du papier d'imprimante, de l'air. Il est ni fait ni à faire ce cube. Mais je l'aime bien Précaire, incertain, bricolé, mais vaillant et même confiant le
La cavale

La cavale

C'est un discours entendu. Notre époque aime l'exhibition des uns et des autres. C'est une sorte de psychanalyse indécente où nous aimons à nous répendre. Petits malheur et petits secrets placés sciemment sous les projecteurs pour mieux inquiéter, mieux rassurer, mieux enfermer dans le confort de l'évidence et de la sécurité. Car il s'agi
Gris sur gris

Gris sur gris

J'aime le gris. Ou disons plutot qu'il me convient Le gris me convient. Parce qu'il correspond a la serenite que je sens en moi. Je suis de plus en plus indifferent au monde. Tout m'indiffere. Tout peux arriver, a tout instant, et tout est bien. Je me sens comme Duchamp face a un ready-made. Sans gout. Je ne souhaite adherer a rien en particulier.
Ne viendra pas

Ne viendra pas

C'est un projet assez ancien. Une sorte de fantasme architectural resté à l'état de projet, d'utopie. Pourtant j'ai souvenir que ce projet inachevé a constitué une sorte de catalyseur dans ma pratique. Je voulais construire un espace de vie, une "salle étudiante" au sein de l'école des Beaux-Art. Un lieu ouvert et fermé. Ephémère mais dur
et le SITE

et le SITE

Ca ne me rajeunit pas. C'est une installation. Datant de l'époque ou j'errais aux Beaux-Arts. C'est vrai que j'errais beaucoup. Du coup j'avais décidé (cela devait être en troisième année) de faire de l'errance un mode de travail... J'avais récupéré des rouleaux de papier blanc (rouleaux utilisés pour les caisses enregistreuses) et j'occu
Présence blanchâtre

Présence blanchâtre

Jeter des cailloux dans les égouts et entendre, le petit glougloutement de l'eau avalant ces maigres gravillons. J'imagine les tonnes de pierres que les enfants, génération après génération, ont fait glisser au travers de ces grilles énigmatiques. C'est un des jeux favoris de Timothée. Je ne me l'explique pas, mais je le comprends très bie
Ici et là

Ici et là

Inside-out. Du dedans vers le dehors. Et inversement. D'où l'importance des seuils, des fenêtres, des portes, de tout ce qui, dans l'interstice du passage permet de changer de rythme, d'espace... Peut-être même ne faudrait-il pas considérer les seuils comme des points de circulation (d'un lieu vers un autre, de la maison à la rue, de la rue
Parta je

Parta je

Tout poser sur une table Tout étaler sur la page Substituer à la hiérarchie verticale de l'exposition, l'agencement horizontale d'une disposition Disposition mobile, ouverte et dont les rapports restent toujours à inventer.