En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

carnets-atlantiques.eu

carnets-atlantiques.eu

Mon travail d'écrivain et d'enseignant universitaire se déploie selon trois grandes directions : essais, carnets existentiels et déambulations nomades.

Ses blogs

Carnets atlantiques

Carnets atlantiques

Carnet de bord existentiel, déambulations nomades, littérature mondiale, variations sur les jours et les nuits.
carnets-atlantiques.eu carnets-atlantiques.eu
Articles : 389
Depuis : 25/10/2010

Articles à découvrir

Voluptueux Volubilis

Voluptueux Volubilis

Sur le toit du studio où gîte un geai s'épanouit ce matin un liseron bleu virant au mauve. La messagerie numérique de mon téléphone portable – cet objet de la modernité peut s'avérer cocasse au lointain –, porte presto à ma connaissance les tribulations d'un camarade cadet aux confins du Maghreb. De Tanger où commence le spectacle des
Vœux

Vœux

Dans le jour qui se lève, le frêle bateau à moteur me porte sur les rives de Samos. Une heure, encore une, et je grimpe jusqu'à cette autre chambre lumineuse par un raidillon clouté de jeunes cèdres. Sur la table, l'or liquide qui monte du flacon, et une lettre à mon intention : « Quand on est jeune il ne faut pas remettre à philosopher, e
L'Assiette de Michel

L'Assiette de Michel

Lever rouge dans un grand vent frais. Venu de Rome, je retrouve mes habitudes vénitiennes. « Allez, un bon décapage ! », entonne la presse citoyenne. Pendant ce temps-là, l'humble peuple liquide se met en route, qui à son étal, qui à sa gondole, qui à son banc de flânerie. Bibliothèques, cafés, retour aux bibliothèques, des conversatio
Le miel et l'aiguillon

Le miel et l'aiguillon

Aujourd'hui, c'est la fête de l'essaim. Un tour par le Revermont des contreforts alpins. Dans la wagon qui tangue dans la vallée, un journal abandonné sur la banquette m'apprend qu'un brillant chercheur est parvenu à réduire l'eau en poudre. Pour obtenir un litre potable à partir de la préparation, il suffit, dit l'article, d'ajouter de l'ea
Ni optimiste, ni pessimiste...

Ni optimiste, ni pessimiste...

Mais tragique – à la manière des anciens Grecs et de Nietzsche. Sauf exceptions, presque partout, le peuple européen a été transformé en populace. Pendant ce temps-ci, le capitalisme financier mondial, j'insiste sur financier, tire sans vergogne, toute honte bue, les marrons du feu fascinant qui crépite dans et hors la Bourse. Un financier
Délos

Délos

De retour à Naxos, un bâtiment battant pavillon de la marine grecque m'invita à son bord, et me porta jusqu'à Mykonos désertée par la horde habituelle des touristes en culottes courtes. Trois jours dans l'île à relire mes notes. Sur ces entrefaites, j'obtins une sorte de sauf-conduit qui m'autorisa à m'embarquer pour Délos à la rencontre
Apostrophes

Apostrophes

Je suis invité chez Bernard Pivot dans l'émission qui fit sa renommée. Sur l'étroit plateau qu'illuminent les lampions culturels avant le bouillon général qui s'impatronise désormais dans la plus humble chaumière depuis le crépuscule des années 1980 s'assied sagement en cercle autour de moi la meute compacte des têtes couronnées par l'A
On a gagné !

On a gagné !

Ils, elles, ils, elles, pin-pon, pin-pon, courent par les rues. L'apeurement, son envergure, la liesse enfin, les clameurs. Au firmament du programme organisationnel en cours, vous aviez, vous avez, vous aurez le choix entre le socialisme libéral et le libéralisme social. « C'est l'art des choix, me glisse malicieusement à l'oreille Mallarmé e
Sage, mais pas trop...

Sage, mais pas trop...

Retour à Rome. Sans autre panorama que la beauté sous le ciel bleu. Je me fais l'effet d'un draveur qui cherche son point d'équilibre dans un monde en mouvement. Le studio bien situé, les pages du carnet sont remplies, un flacon de Valpolicella, deux verres. Dans l'angle, par la fenêtre, je peux apercevoir l'un des plus anciens musées qui soi
L'Aube, le pain et le vin

L'Aube, le pain et le vin

Très propice, la traversée de l'archipel. Le rivage voit le retour de l'oiseau voyageur. Une chambre claire à l'aplomb de la roche bleue. À Naxos comme en Mongolie, l'année glisse vers son renouvellement. Aux portes de bois, des guirlandes d'ail et de pommes de pin. L'air est frais aux jardins d'Ionie ; le ciel, lui, de plus en plus haut. Dans