En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

carnets-atlantiques.eu

carnets-atlantiques.eu

Mon travail d'écrivain et d'enseignant universitaire se déploie selon trois grandes directions : essais, carnets existentiels et déambulations nomades.

Ses blogs

Carnets atlantiques

Carnets atlantiques

Carnet de bord existentiel, déambulations nomades, littérature mondiale, variations sur les jours et les nuits.
carnets-atlantiques.eu carnets-atlantiques.eu
Articles : 374
Depuis : 25/10/2010

Articles à découvrir

Olympique

Olympique

Enquête au musée archéologique de Delphes. J'ai la réponse à la question. Plus tard, à l'ombre de trois oliviers : « O vous, augustes reines du Céphise et d’une cité fameuse par ses coursiers ! Grâces !, illustres protectrices de la fertile Orchomène et de l’antique race de Mynias, écoutez-moi, je vous adresse mes vœux ! Tous les b
Le présent de l'été

Le présent de l'été

Tout calme dans les jardins de Merton College. Sous la frondaison parfumée : « Je sentis avant de penser ; c’est le sort commun de l’humanité. Je l’éprouvai plus qu’un autre. J’ignore ce que je fis jusqu’à cinq ou six ans. Je ne sais comment j’appris à lire ; je ne me souviens que de mes premières lectures et de leur effet sur
Tout ça pour ça

Tout ça pour ça

De Suisse, je vois le résultat. En contrepoint, les alpages, un jardin de mai. Au bord du lac, le livre s'ouvre toujours à la bonne page : « Le caractère démagogique et le dessein d’agir sur les masses est actuellement commun à tous les partis politiques ; tous sont dans la nécessité, en vue dudit dessein, de transformer leurs principes e
À Combourg, mon donjon

À Combourg, mon donjon

Les routes serpentent dans le bocage. Avant de rejoindre Saint-Malo et le festival où je dirai trois mots, une halte au fief romantique de René. À l'ombre d'un pin, j'ouvre le tome premier : « On s'étonne du succès de la médiocrité ; on a tort. La médiocrité n'est pas forte par ce qu'elle est en elle-même, mais par les médiocrités qu'e
L'ample Reclus

L'ample Reclus

À Sainte-Foy-la Grande, je rencontre la prestigieuse constellation intellectuelle. Inspiration, rayonnement, respiration. À la terrasse d'un café, j'ouvre le recueil épistolaire : « Compagnons, Vous demandez à un homme de bonne volonté, qui n’est ni votant ni candidat, de vous exposer quelles sont ses idées sur l’exercice du droit de su
De Londres à Reading

De Londres à Reading

À la gare de Paddington, wagon tranquille qui va me porter chez des amis à travers la campagne fleurie. J'ai encore le temps de lire, un incroyable petit luxe. Voyage dans le voyage : « Dans la matinée, nous doublons l’extrémité septentrionale de l’île Maurice ou île de France. De ce point, l’aspect de l’île ne dément pas l’idé
Ce qui est là

Ce qui est là

Au bourg de Vauvenargues, les premiers pétales blancs percent au revers de la montagne. Devant tant de beauté, le pinceau de Pablo hésite. Je tourne les pages : « Lisons la nature; réalisons nos sensations dans une esthétique personnelle et traditionnelle à la fois. Le plus fort sera celui qui aura vu le plus à fond et qui réalisera pleine
Chevalier des mots

Chevalier des mots

Sur l'étal d'un brocanteur à Séville, je trouve une édition populaire, une de plus, de l'opéra donquichottesque. Le texte dans le texte. Apprendre à le traduire. Du vertical à l'horizontal. L'écriture décide. Je lis : « Lecteur inoccupé, tu me croiras bien, sans exiger de serment, si je te dis que je voudrais que ce livre, comme fils de
Flashback

Flashback

À l'aube du printemps, un cinéma de quartier à Marseille redonne ce film d'autrefois, Mes petites amoureuses. Les dialogues des grands gamins, tous plus improbables les uns que les autres aujourd'hui. On se parlait encore. On est à présent en prière devant son smartphone. J'entends une voix lointaine : « Cette idole, yeux noirs et crin jaune
Caboulots

Caboulots

Un bal au val de Marne. Trilles et treilles. L'air m'enveloppe : « De grosses tulipes de lumière jaune ruissellent, écrasées dans les glaces. J’aime ce bar de métal clair, d’une ligne sobre et colorée. Des citrons, qu’on épluche, répandent une attirante odeur d’éther. D’autres aromes plus lourds ajoutent à cette odeur et la comp