En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Joseph Amoros

Ses blogs

Le blog de Joseph Amoros

Le blog de Joseph Amoros

Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
Joseph Amoros Joseph Amoros
Articles : 486
Depuis : 14/11/2011

Articles à découvrir

Tout est à sauver

Tout est à sauver

Ne regrette pas la lumière ni un ciel de pluie quand tu sors... Ton ombre au bout du silence et tes cauchemars quand tu dors... N'oublie pas l'amour près de toi quand un vent violent par rafales, un soleil cache tout le temps, si la vie, la nuit, n'est pas belle... Les odeurs du large m'exaspèrent, et j'oublie l'heure tous les matins... Les souv
Le messager des songes

Le messager des songes

Le cœur frôle toujours un pays qui n'est plus, mais qui existe encor quelque part, n'importe où, un océan désert, des vagues qui vous recouvrent d'un pays inconnu, arraché à l'enfer... Cependant, sur d'autres navires je suis parfois le maître à bord avec cette certitude d'être jeté dans l'éternité comme un passager clandestin... A pein
Un ciel de mille couleurs

Un ciel de mille couleurs

Le Temps s'arrose de bonheur comme un visage de silence et le ciel de mille couleurs... Je n'ai de compagnon fidèle qu'un albatros qui m'a suivi, et suis ébloui par le soleil sur une plage inoubliée... Dans les tourments de mes désirs, retrouver ma lointaine enfance... ! Le vent du large me l'apporte, et voudrait semer des cailloux multicolores
J'ai pleuré sous le vent

J'ai pleuré sous le vent

J’ai pleuré sous le vent Où sont les espaces insondables, peut-être à l’aube de ma vie… Celui d’un flot qui le convoite aux soupirs de mélancolie ? Novembre cherche son regard perdu dans un nuage gris, Où un brin d’espoir dans ton cœur ? Je ne saurai jamais au rythme des saisons, avec fidélité simple et efficace, Envahir un villa
D'ambre et d'azur

D'ambre et d'azur

Un ciel violet dans le vent et des sanglots tombent de la pluie tandis que mon âme angoissée guette l'océan sans mesure qui me cherche et se désespère... Mais j'ai le Monde dans ma tête avec un ciel plein d'oiseaux bleus... Au fond de mon miroir s'envahit ma mémoire lorsque j'appelle le jour qui suit un goéland sur le bord du rivage... Et j
Danser au clair de lune

Danser au clair de lune

D'une pensée de ciel à votre âme dormante j'ai puisé l'eau de mes baisers dans cette terre ancestrale où les sultans se sont trouvés... Eux seuls ont résisté aux racines du temps ... Nous aimions la vie pour aller de l'avant avec affection, sollicitude et dignité humaine... Une mer toujours recommencée, le goût de la lumière et une fort
Histoire de pirates ...

Histoire de pirates ...

Sombres silhouettes que celles de mes rêves où le "Bird Gallez" venait de faire escale transportant une cargaison de Hollande, et le "Sierra Léone" jetant l'ancre pour la nuit... Quelques minutes s'étaient écoulées dans le silence du port quand les pirates tirèrent une salve de boulets de canon ! J'ai failli me réveiller, mais mon sommeil
Des voix dans les haubans

Des voix dans les haubans

Dans le ciel azuré dès l'aube matinale des vastes océans se profilent au soleil... Parfois un astre qui s'égare mystérieux dans sa lumière, que l'on ne voit plus dans la nuit... Mes souvenirs de joie de vivre aux reflets purs qui s'enfuient dans le brouillard... Les yeux de mon amour sur eux se poseraient et je m'ouvre à la mer sur des rayon
Les couleurs de la vie

Les couleurs de la vie

De vastes mers étales aux couleurs de mes jours, j'exalte mon bonheur qui dissipe ma joie dans les sillages de mon coeur... Et comme des feux follets sur des chemins épars, ancré dans mon amour s'ouvrent les horizons... Alors que le soleil s'attarde et que l'automne est rougissant, l'aube glisse dans mes yeux et l'astre du jour me fascine... Jus
Le grand mât du matin

Le grand mât du matin

Larmes d'or, perles de rosée, je suis sur le mât du matin et mes yeux suivent l'horizon ... Lentes et longues sont les heures... Où sont les cloches et le vent, le menuet d'arbres berceurs et dans l'indicible joie toutes les lointaines étoiles... Ouvrons nos coeurs à l'Espérance même si sont froides toutes les lunes... Laissez voguer vos pen