En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

bergamotte et cardamone

bergamotte et cardamone

Words words words!

Ses blogs

Le blog de Bergamotte et Cardamone

Le blog de Bergamotte et Cardamone

Ecriture Poésie Histoires
bergamotte et cardamone bergamotte et cardamone
Articles : 232
Depuis : 30/04/2012

Articles à découvrir

Berceuse et moisissure

Berceuse et moisissure

Alain Kleinmann Au fatras de fadeur à la suie des rancoeurs elle offrit une chanson rêveuse rognée par les ombres des remous de mélancolie des coulures de berceuses pour aérer l'espace sombre d'où suinte une odeur de moisi
En faire toute une histoire

En faire toute une histoire

Il y avait du chaotique en elle. Les coupe-gorges, les rues mal famées de la vie humaine, elle avait dû un peu trop s'y attarder, elle en gardait une cicatrice au fond du regard. Ce n'était pas laid, certains y trouvaient un charme comme au parfum d'aventure des blessures de pirates. Elle avait souvent l'air de s'absenter du monde, de ne pas vou
Crying in the sun

Crying in the sun

Fabienne Verdier C'est au printemps que c'est le plus dur. En hiver, les gens supportent mes vagues de tristesse, mes brumes de mal-être, malgré les intimations à la positive attitude, je suis en harmonie avec les autres et l'univers. Mais quand pointent les premiers beaux jours, quand Francesco fait exploser la beauté des arbres en fleurs aux
Il y avait

Il y avait

Cy Twombly Il y avait un ravin au bout du jardin derrière les oeillets. Des oeillets rouges comme les incendies. Il y avait une vieille femme dans le corps de l'enfant qui attendait son heure Une bête terrifiante sous une chevelure blonde un morceau de fer dans le coeur Et puis des murs sans joie durs coupants et froids des fantômes furieux y er
La fille magique.

La fille magique.

Le premier jour, quand le tram s’est arrêté, ses deux portes bien en face d’elle, j’ai juste levé un sourcil et je n’ai rien dit…Mais le lendemain lorsque la voix dans le haut parleur à susurrer « Porte Dunoise » et que Ping ! ça a recommencé et les portes se sont ouvertes comme pour lui faire honneur…Là, mon sang n’a fait qu
Si demain

Si demain

Dove Allouche Si demain s'abîme faut-il le réparer l'oublier perdues ta mine mutine ta ferveur on se terre on se crève les yeux pourquoi oublier de ne pas nourrir les monstres de mon aveuglement peureux pétrifiée je préfère traîner dans les rêves la barbapapa les bulles la forêt des contes les boucles d'or ne pas voir les petites lumière
Aux fils du temps

Aux fils du temps

Chiharu Shiota Robe blanche Fleur flottante sous ses plis s'agitent des rêves aux frissons de fleurs un peu mièvres - le parfum de l'ange passe ce goût de ciel est-ce une impasse Bête araignée du quotidien patiente guerrière du mesquin sans bataille tout s'emmêle baisse les bras baisse les ailes et la Merveille s'ensommeille
Laisser tomber?

Laisser tomber?

Comme le crocodile de Roa s'allonger - laisser tomber? - juste un instant à l'abri du mur l'esprit flottant durer dans la douceur du laisser faire la misère la guerre tu agonises ne rien entendre se laisser vendre veule fermer sa gueule s'enivrer de beauté dans un frisson de soie d'une rose qui fanera capituler inspir expir oubli du pire aveugl
Ca tournoie

Ca tournoie

Anselm Kiefer Je te vois je te rêve dans la frêle lumière de mes mirages internes tu souffles sur ma peur l'amour me monte aux lèvres et je sais que ça va là je m'élance et puis ça recommence je glisse et je la perds la vie immense et tu me casses les pieds et mes rêves en ruines tes soupirs les balaient trop de poussière trop de ménage
Je vous souhaite....

Je vous souhaite....

Que l'année 2016 souffle sur vos vies une pluie de bonnes et douces choses! Qu'elle soit pacifique, harmonieuse, heureuse, pour vous, vos proches, les lointains, les inconnus, les invisibles....Bref que les quelques grammes de douceur dans un monde de brutes ne nous suffisent plus et que nous trouvions du bien être à profusion pour tout le monde