En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

fontaine

fontaine

mamy comblée, Ce blog me permet de partager des fragments pêle-mêle de la vie, ma foi, j'aime être à l'écoute des autres.. les encourager..

Ses blogs

Le blog de fontaine

Le blog de fontaine

Croire aimer vivre partage histoires vécues...
fontaine fontaine
Articles : 1489
Depuis : 17/03/2009
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Dans la machine qu'est le corps humain il y a des capteurs de douleur. Des millions sont disséminés sur la surface de notre peau, pas au hasard, mais en fonction des besoins spécifiques de notre corps. Ils enregistrent les sensations de pression, de chaleur et de froid, fournissant des informations essentielles à notre cerveau. La complexité d
Célèbre poème de verlaine

Célèbre poème de verlaine

Mon rêve familier : C'est un des plus célèbres et des plus beaux poème de Verlaine, qui le récitait souvent à ses amis : "Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D'une femme inconnue, et que j'aime et qui m'aime Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. Car elle me compre
Quatre boeufs et un lion

Quatre boeufs et un lion

Connaissez-vous cette fable d' Esope ? Quatre boeufs avaient l'habitude de paître ensemble dans un champ. Un lion les observait de loin, mais n'osait pas s'approcher car les boeufs dès qu'ils l'apercevaient se plaçaient queue contre queue, leurs cornes baissées vers les quatre points cardinaux. Le lion n'avait aucune chance de les manger. Mais
Lâcher prise

Lâcher prise

Ce jeune garçon cherchait à retirer un joyau magnifique d'une grande bouteille. L'entreprise fut douloureuse, mais il parvint enfin à enfiler la main pour attraper le bijou. Il tenta de sortir sa main de la bouteille mais, fermée sur l'objet, elle ne passait plus par le goulot ! Le seul moyen de retirer la main était de lâcher prise .... C. R
L'histoire du jeune Hans

L'histoire du jeune Hans

Cela c'est passé au 19ème siècle. Un jour alors que le jeune Hans rentrait chez lui, longeant la gigantesque digue qui protège cette région des Pays-Bas, en compagnie de son petit frère, ce dernier remarqua un trou minuscule, au bas de la digue d'où suintait un filet d'eau. Hans comprit que la pression de l'eau derrière le mur finirait par
J'ai lu pour vous

J'ai lu pour vous

Il ne peut y avoir de frontière entre soi et les autres. Celui qui croit être le centre unique du monde, celui qui refuse de comprendre qu'il fait partie de l'ensemble des hommes, celui-là, un jour connaît la douleur de l'extrême pauvreté. Martin Gray raconte : - J'en ai souvent rencontré des hommes murés dans leur orgueil, les mains serré
Citation pour réfléchir

Citation pour réfléchir

Georges Clémenceau (1841-1929) homme politique, français, député et sénateur Président du Conseil, fit preuve d'une grande énergie dans la conduite de la guerre, ce qui lui valut d'être surnommé "le Tigre" et le "père de la victoire". Il fut membre de l'Académie française en 1918 Dans son discours de guerre Il a écrit : L'homme absurde
Un peu de poésie

Un peu de poésie

Feuille... Confidente de mes nuits, de mes défaites, de mes cris, De mes pensées enfouies, entre mes rires et mes folies. Feuille... D'acanthe, de marronnier, de soie ou de papier, Sur une table posée, que le vent fait trembler. Sur ta virginité,empreinte d'écriture Je dépose un baiser libre de dictature. Folâtre ma plume sur tes reins, Comm
Trouver le meilleur

Trouver le meilleur

Quand Thomas Carlyle termina son manuscrit sur la Révolution Française, il demanda à son voisin John de le lire et de lui donner son avis. Quelques jours plus tard John arriva chez Carlyle, le visage pâle et défait. Il expliqua à ce dernier que sa servante s'était servi du manuscrit pour allumer son feu ! Carlyle fut bouleversé par la nouve
Un peu de poésie

Un peu de poésie

Grillage de la pluie de Gabriel Cousin : Les flèches de la pluie brûle et la route fume et dix mille petites blessures étincellent. La grille de la pluie tisse le paysage enserre les jardins et griffe la fenêtre. Le grillage de la pluie étend ses doigts lisses sur les frais visages ruisselants des enfants. Luc Bérimont quant à lui nous dit q