En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

fontaine

fontaine

mamy comblée, Ce blog me permet de partager des fragments pêle-mêle de la vie, ma foi, j'aime être à l'écoute des autres.. les encourager..

Ses blogs

Le blog de fontaine

Le blog de fontaine

Croire aimer vivre partage histoires vécues...
fontaine fontaine
Articles : 1614
Depuis : 17/03/2009
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Nous détestons l'épreuve

Nous détestons l'épreuve

Il nous faut savoir que derrière la souffrance, il n'y a pas toujours l'échec et la malédiction. Ainsi le jeune enfant souffre affreusement lorsque ses molaires percent peu à peu au travers de ses gencives : mais les magnifiques dents qui apparaissent lui permettront plus tard de participer à des milliers de bons repas... L'athlète et le sold
Jours courts et longues soirées

Jours courts et longues soirées

Aux Jours courts et aux longues soirées, Quand l'air vif s'assombrit, Je veux que branche et feuillage, mon savoir devienne joie nouvelle et fruits et fleurs, car je vois les chênes perdre leurs feuilles. Se retirent dans la neige et la froidure, le rossignol, la grive, le geai et le pivert. Peire d'Auvergne Souriez : Ah ! l'arithmétique ! Jules
Drôle de mendiant

Drôle de mendiant

Nous ne savons jamais quels sont les résultats que peut avoir un simple acte de bonté. Un jeune étudiant aux Beaux-Arts étant entré dans le studio d'un grand artiste français, pendant l'absence de ce dernier, trouva un mendiant qui posait comme modèle et lui donna une pièce d'argent. Il se trouvait que le mendiant était le baron Jacques de
Oiseau de l'aurore

Oiseau de l'aurore

Toi qui donnas sa voix à l'oiseau de l'aurore Pour chanter dans le ciel l'hymne naissant du jour ; Toi qui donnas son âme et son gosier sonore A l'oiseau que le soir entend gémir d'amour.... Et Toi, Seigneur, aussi, pour chanter tes merveilles, Tu m'as donné dans l'âme une seconde voix, Plus pure que la voix qui parle à nos oreilles, Plus for
Prendre le temps

Prendre le temps

Installé à la terrasse d'un café pour profiter d'une belle vue sur Paris ensoleillé, l'homme regarde arriver un groupe de touristes au pas de course, derrière une guide armée d'un parapluie fermé en guise de signe de ralliement. Les appareils crépitent et il s'amuse à observer ce manège typique des voyages organisés et chronométrés asi
Un arbre qui résiste

Un arbre qui résiste

Le psalmiste nous dit que les justes pousseront comme le palmier. On peut attaquer son tronc sans parvenir à le tuer ! En effet, pour la majorité des arbres la sève qui se trouve juste sous l'écorce, véhicule tous les éléments nutritifs nécessaires à leur survie : si vous coupez une bande d'écorce tout autour de leur tronc les arbres meur
Epître sur la vieillesse

Epître sur la vieillesse

Ils ont écrit : Alphonse XI (roi de Castille) : Brûlez les vieux bois, buvez de vieux vins, lisez de vieux livres, ayez de vieux amis. Prince Ch de Ligne : J'avance dans l'hiver à force de printemps. Saurin : Elle croit que tout change, et seule elle a changé. Rivarol : Je veux bien vieillir en vous aimant, mais non mourir sans vous le dire ! C
Que dire encore du palmier

Que dire encore du palmier

Les ouragans les plus féroces abattent la plupart des arbres, mais pas le palmier. Il résiste aux vents les plus violents même si ses palmes en viennent à toucher le sol. Après le passage de la tempête, il se redresse plus solide que jamais.... La profondeur de ses racines excède la hauteur de son tronc. Alors que la majorité des arbres ne
Que nous dit Lamartine

Que nous dit Lamartine

Si l'on écoute que ses sens, le dernier mot de la sensibilité humaine est malédiction ; si l'on écoute sa raison, le dernier mot de la vertu humaine est résignation. Je n'étais pas assez pervers pour dire le premier ; je n'étais pas assez vertueux pour dire le dernier. Je ne dis rien alors. Et maintenant je dis avec la nature entière : Hosa
Le vent vient on ne sait d'où...

Le vent vient on ne sait d'où...

Les tempêtes sont des instructeurs et les éclairs lui donnent son éclat. Vous pouvez étaler toute la toile que vous voulez quand la mer est d'huile, le navire n'avancera cependant pas en direction du port tant désiré. Mais quand les vents se lèvent en sifflant et que la mer s'agite, bien qu'il soit ballotté que les vagues balaient le pont e