Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
sireine

sireine

passionnée des littératures françaises et francophones
Tags associés : litterature, passion

Ses blogs

Le blog de sireine

Passionnée de littérature, mon blog est un lieu d'échanges, venez partager mes lectures et coups de coeur, et débattre des livres que vous avez lus. Alors on se donne un rendez-vous?
sireine sireine
Articles : 45
Depuis : 22/04/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

La littérature africaine.

La littérature africaine.

La littérature populaire regroupe, outre la tradition orale des contes et des proverbes,...etc destinée aux classes populaires, citadines ou rurales. Notons que cette littérature manquait de noblesse et de classe, mais elle est privilégiée par ce mélange des genres qu'elle assure. A la fin du XVIIe siècle, s'ajoutent la littérature du colpo

Le résumé en 06 étapes

I/ Approche globale du texte : 1- Lire intégralement le texte : signaler éventuellement en marge du texte, par un point ? tout passage mal compris...(sans trop s'y attarder avant de lire tout le texte) 2- Se poser les questions essentielles : * de quoi le texte parle-t-il? * quels sont les thèmes principaux? * comment l'auteur en parle -t-il? (l
"Les contes à l'école" de Serge Martin (1)

"Les contes à l'école" de Serge Martin (1)

"Les contes à l’école", un ouvrage de Serge Martin, qui, a pour but, d'appré hender le conte dans sa dimension orale et culturelle, et de réfléchir sur la mise en place d'une pratique du conte au service de l'enseignement du langage oral. Il est écrit en 147 pages, publié aux éditions Bertrand – Lacoste à Paris en 1997. Cet ouvrage n'e

La littérature comme fait social

Cette approche évite de prendre en compte la biographie de l’auteur (Ce qui était le cas avec Sainte-Beuve au XIXe siècle). Analyser une œuvre en elle-même, ou ce que l’on avait appelé l’analyse immanente, ne permet pas de comprendre le contexte dans lequel se situe le texte. Faut-il signaler que l’approche de la sociologie de la litt
Compte rendu d'une expérience de lecture

Compte rendu d'une expérience de lecture

La lecture est une exprience personnelle. Deux personnes peuvent lire le meme roman ou n'importe quelle oeuvre littéraire ou artistique. Mais chacun d'eux aura sa propre expérience, sa propre analyse voire une interprétation différente des faits relatés. La meme personne pourrait certainement avoir une sensibilité distincte lors d'une deuxiè

Littérature comparée (Cours 01)

«La littérature comparée n’est pas un parallèle ou une comparaison, c’est une science basée sur un acte de recherche scientifique, une démarche intellectuelle […] c’est une méthode dynamique .» affirment Chevrel et Guyard. La littérature comparée est un champ d’étude et de recherche en perpétuelle évolution, Guyard affirme :
La Révolution des fourmis, Bernard Werber

La Révolution des fourmis, Bernard Werber

Les plus beaux passages de La Révolution des fourmis. Un roman de Bernard Werber. Paru en livre de poche chez Albin Michel en 1996. Il comporte 670 pages divisées en quatre jeux comme suit : - Premier jeu : Cœur pp 11- 183 - Deuxième jeu : Pique pp 187- 357 - Troisième jeu : Carreau pp 361- 552 - Quatrième jeu : Trèfle pp 555- 670. Une œuvr

Littérature comparée (synthèse)

J ean-Marie Carré qui, dans sa préface à La littérature comparée(QSJ ? no 499, 1951) de Marius François Guyard, affirmait : La littérature comparée n’est une comparaison littéraire. Mais si l’on récuse la comparaison, que faut-il évoquer pour définir la discipline ? Jean-Marie Carré mettait en avant « l’étude des relations spir

Littérature comparée (Cours 02)

Il existe deux grandes écoles comparatistes: 1/ L'école française: qui se base sur l'érudition, elle étudie en profondeur les sources historiques, s'intéresse aux agents de transmission tels que les influences, les imitations, les traductions, les emprunts, les ressourcements et les inspirations. Mais cette conception française n'est qu'une

"Les Contes à l'école" de Serge Martin (2)

L’exploitation usuelle du conte à l'école privilégie la lecture et la production d'écrits. La transmission orale est l’une des caractéristiques du conte. Le conteur, quant à lui, est le passeur de textes qui y imprime sa propre marque. Et l'écrit de sa part facilite la compréhension et permet de dissocier deux actes "lire et comprendre"