Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Michel Sender

Michel Sender

Autodidacte, lecteur boulimique, ni dieu ni maître
Tags associés : litterature

Ses blogs

La Messagerie littéraire

En complément – ou en contrepoint – de mon blog personnel sur Orange, "Le Messager des livres", j’éprouve le besoin d’ouvrir "La Messagerie littéraire de Michel Sender" *, mon grignotage personnel, mes notes, qui ne donneront peut-être pas des articles construits. Plutôt qu’une diligence en folie (ça y ressemble parfois), j’ai choisi l’image du tilbury, plus paisible, espère-je. M. S. * Abréviation : Melisender.
Michel Sender Michel Sender
Articles : 478
Depuis : 12/05/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

"O. K., Joe !" de Louis Guilloux

"O. K., Joe !" de Louis Guilloux

« Personne ne parlait dans la voiture, ni les deux lieutenants dans le fond ni le chauffeur près duquel j’étais assis. Il pouvait être dans les trois heures de l’après-midi. Nous venions de quitter la mairie où les lieutenants étaient venus me trouver. Dès en entrant dans mon bureau, le plus âgé des deux m’a demandé si j’étais b
"Marie Curie, ma mère" d'Irène Joliot-Curie

"Marie Curie, ma mère" d'Irène Joliot-Curie

« Je n’ai pas l’intention de faire ici une biographie complète de ma mère ; pour la partie qui concerne sa vie avec Pierre Curie, nous avons l’inestimable témoignage du petit livre qu’elle a écrit sur la vie de Pierre Curie ; d’autre part, ma sœur Ève a écrit une biographie très vivante et très documentée que je ne pourrais avo
"Les Aventures de Pinocchio" de Carlo Collodi

"Les Aventures de Pinocchio" de Carlo Collodi

« Il était une fois… « Un roi ! » vont s’écrier mes petits lecteurs. Non, mes enfants, vous vous trompez. Il était une fois un morceau de bois. Ce n’était pas un morceau de bois précieux, mais une simple bûche comme celles qu’on met, en hiver, dans les poêles et dans les cheminées pour allumer le feu et chauffer les maisons. » [
"Les Récits de Sébastopol" de Léon Tolstoï

"Les Récits de Sébastopol" de Léon Tolstoï

« L’aube empourpre le bord du ciel au-dessus du mont Sapoun ; déjà la mer, d’un bleu profond, s’est dégagée des ombres de la nuit et n’attend que le premier rayon de soleil pour faire miroiter sa surface de riants reflets. De la baie enveloppée de brouillard, souffle un vent froid : point de neige, — tout est noir, mais l’air glac
"Quand j'étais capitaine" de Bernard Clavel

"Quand j'étais capitaine" de Bernard Clavel

« — Mon pauvre Charles, tu n’as jamais aimé vivre à borgnon ! Léa laisse sa canne contre le bras du voltaire qui se trouve dans l’encoignure et fait jouer l’espagnolette. La fenêtre résiste un peu puis cède d’un coup. Une vitre vibre. Il faudrait remettre du mastic. Quand la bise souffle, on sent passer l’air comme sous le pont d
"Les Récits de Sébastopol" de Léon Tolstoï (complément)

"Les Récits de Sébastopol" de Léon Tolstoï (complément)

Plan de l'édition Payot (1933) « Des centaines de corps fraîchement ensanglantés qui, deux heures auparavant, étaient pleins d’espérances et d’aspirations diverses, sublimes ou mesquines, gisaient, les membres raidis, dans la vallée fleurie et baignée de rosée qui sépare le bastion de la tranchée, de même que sur le sol uni de la ch
"La Maison du Peuple" de Louis Guilloux

"La Maison du Peuple" de Louis Guilloux

« Après les malheurs du début, mes parents vinrent loger dans trois petites mansardes, à l’autre bout de la ville. Par bonheur, ces mansardes étaient pleines de lumière. Les deux plus belles ouvraient sur le parc de la préfecture, et, des fenêtres, on ne voyait que des arbres dans le ciel. L’une servait de cuisine. C’est là aussi que
"Antoine Bloyé" de Paul Nizan

"Antoine Bloyé" de Paul Nizan

« C’était une rue où presque personne ne passait, une rue de maisons seules dans une ville de l’Ouest. Des herbes poussaient sur la terre battue des trottoirs et sur la chaussée, des graminées, du plantain. Devant le numéro 11 et le numéro 20 s’étalaient les taches d’huile déposées par les deux automobiles de la rue. Au numéro 9,
"La Case de l'oncle Tom" d'Harriet Beecher Stowe

"La Case de l'oncle Tom" d'Harriet Beecher Stowe

« Vers le soir d'une froide journée de février, deux gentlemen étaient assis devant une bouteille vide, dans une salle à manger confortablement meublée de la ville de P..., dans le Kentucky. Pas de domestiques autour d'eux : les sièges étaient fort rapprochés, et les deux gentlemen semblaient discuter quelque question d'un vif intérêt. C
"Une soif d'amour" de Yukio Mishima

"Une soif d'amour" de Yukio Mishima

« Ce jour-là, Etsuko entra dans le grand magasin de Hankyu et acheta deux paires de socquettes de laine, l’une bleue, l’autre marron. Elles étaient de couleur unie et solide. Elle s’était rendue à Osaka et avait fait ses derniers achats dans ce magasin de Hankyu, la dernière station. Il ne lui restait plus qu’à rebrousser chemin et p