Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
André Campos Rodriguez

André Campos Rodriguez

Littérature, poésie, spiritualité, mystique, humeurs et hommages...

Ses blogs

L'Ardent Pays

Articles, spiritualité, poésie, humeurs
André Campos Rodriguez André Campos Rodriguez
Articles : 392
Depuis : 24/01/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Saint SERAPHIM DE SAROV : Quelques pensées...

Saint SERAPHIM DE SAROV : Quelques pensées...

Le vrai but de la vie chrétienne consiste en l’acquisition du Saint-Esprit de Dieu. Quant à la prière, au jeûne, aux veilles, à l’aumône ou toute autre bonne action faite au nom du Christ, ce ne sont que des moyens pour l’acquisition du Saint-Esprit.[…] Vous savez ce que c’est que d’acquérir de l’argent ? […] L’acquisition
Témoignage : "Pour nous l'Evangile est resté lettre morte"

Témoignage : "Pour nous l'Evangile est resté lettre morte"

Témoignage... « La Croix » publie le cri de révolte d’un père doublement meurtri, par les abus subis par son fils, mais aussi par l’absence de soutien de la part des responsables d’Église. Chrétien engagé, avec de hautes responsabilités, Loïc M. a souhaité garder l’anonymat... Recueilli par Céline Hoyeau , le 27/05/2021 à 06:00
Ariane Kveld Jaks : "Entrée en matière"

Ariane Kveld Jaks : "Entrée en matière"

La grande touffe d'herbes, Albrecht Dürer, 1503 Aquarelle et gouache sur papier 40,8 x 31,5 cm Musée Albertina, Vienne Qu’est-ce qui fonde notre rapport au monde ? Vaste question qui préoccupe beaucoup les écrivains, les artistes et naturellement les scientifiques. Pour faire simple, on pourrait évoquer la quête de la vérité, ou plus mode
André Campos Rodriguez : LE CHANT DU SILENCE

André Campos Rodriguez : LE CHANT DU SILENCE

Écoute. Le silence s'avance. Il est déjà sous la montagne et les cascades qui entretiennent avec lui des conversations de longue haleine se parent de leurs robes de lumière. Il a ouvert des mondes partout. Il peut surgir tout à coup, sourdre des forêts, allumer les roches, jaillir des fougères, feuilles et rameaux. Et il suffit d'un signe po
Delphine Léger-strauss : L'église Saint-Gervais

Delphine Léger-strauss : L'église Saint-Gervais

Vous voyant réagir à ma belle Vierge du chemin je rentre en votre honneur pour la première fois depuis au moins cinq ou six ans dans l’église Saint - Gervais derrière la place de l’hôtel de Ville à Paris. En la longeant , on descend par degrés jusqu’à la Seine et l’Ile Saint - Louis ... Traditionnellement , dans le Paris médiéval
J'ai lu pour vous...

J'ai lu pour vous...

-- Francis Gonnet / Clarté naissante / Éditions DU CYGNE / 10 Euros, 56 pages. -- Nimrod / Petit éloge de la Lumière nature / Le Manteau & et la Lyre / Éditions OBSIDIANE / 14 Euros, 110 pages. *** Voici deux recueils de poèmes, reçus récemment, pour lesquels j'ai un attachement très prononcé... Ils me plaisent énormément, et ils rester
Guy Ferdinande : Pense-Bête...

Guy Ferdinande : Pense-Bête...

Tenu, retenu, vacillant à un principe d’extinction. . . Descendant la rue comme le trappeur la rivière. . Le monde, fermeture pour inventaire. La nudité, perdue derrière la glace sans tain. La frivolité, envolée de haute volée. L’envie de dire n’importe quoi, inconsolable-irrépressible. . On n’écrit pas sur le dégout. On ne peut p
ÉDITIONS DE L'ARDENT PAYS / CATALOGUE

ÉDITIONS DE L'ARDENT PAYS / CATALOGUE

LIVRES PRESENTÉS A COMMANDER : JEAN LAVOUÉ ET ANDRÉ CAMPOS RODRIGUEZ *** André Campos Rodriguez Pour que s'élève CE QUI N'A PAS DE NOM L'Ardent Pays, 214 pages, 15 Euros. + 5 euros de frais de port *** Jean Lavoué Que serions-nous sans nos silences L'Ardent Pays, 232 pages, 15 Euros. + 5 euros de frais de port *** (+ 6,50 Euros de frais de p
Abderrahmane DJELFAOUI : DÉSERTS

Abderrahmane DJELFAOUI : DÉSERTS

Vents de Dakhla (Un camp de réfugiés sahraoui) (2002) une pleine lune d’encens lève son crane rasé derrière et devant la solitaire il n’y a que Sahara d’yeux et silence sous les étoiles je me repose telle une pierre vie des dieux le soleil lève son jour ombre de longue mémoire où seules les mouches savent encore faire différence ent
Parme Ceriset : Le Lascaux de nos âmes ...

Parme Ceriset : Le Lascaux de nos âmes ...

LE LASCAUX DE NOS ÂMES C’était la fin des temps et nous allions mourir. Ladislas prit dans ses mains des lambeaux de craies et se mit à dessiner nos portraits à tous sur les parois nues de la caverne. Il m’invita à en faire autant. Ainsi, avant de disparaître, nous immortalisions tous ces regards, ces visages que nous avions tant aimés.