Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
L' écrivaine déjantée de la Gardiole

L' écrivaine déjantée de la Gardiole

je suis écrivain, complètement folle, j'écris comme je respire, je mange l'écriture car c'est ma nourriture, j'en fais profiter les autres parce la nourriture ça se partage exactement comme l'eau.

Ses blogs

LIVRENVOL Bernadette Boissié-Dubus

Ecrivaine occitane. L'écriture, mon troisième poumon, mon combat, ma liberté, ma passion. Etre écrivain, c'est combattre, c'est dire, dénoncer, tous les jours, à chaque instant, jusqu'au dernier souffle. C'est aussi écrire pour vous faire évader. Quitter les sentiers battus, et partir vers d'autres horizons.
L' écrivaine déjantée de la Gardiole L' écrivaine déjantée de la Gardiole
Articles : 437
Depuis : 10/08/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

La dame blanche de Palavas.

La dame blanche de Palavas.

Bonjour à tous. Dans les années 80 on a beaucoup parlé de la dame blanche de Palavas. Vous souvenez-vous ? Des jeunes l'ont trouvée sur le bord de la route au rond point entre Villeneuve et Palavas. Ils l'ont prise en stop et elle a disparu aussi sec dans la voiture. Cet évènement a fait la Une des journaux à l'époque. Je m'étais toujours
Vive la liberté

Vive la liberté

bonjour à tous Pauvre liberté! drôlement malmenée en ce moment. Mais l'espoir est au bout du tunnel. Marisa vient nous parler du convoi de la Liberté qui se met en branle pour aller à la reconquête de nos libertés.
Un monde qui marche sur la tête

Un monde qui marche sur la tête

Vous pouvez allez voir cette vidéo de scientifiques éclairés. Je ne ferai pas de polémiques là-dessus. Simplement de l'information CrowdBunker protects our freedom of expression. It is a platform that is exclusively funded by your donations. Any individual contribution, no matter how small, allows us to expand our capabilities
Des mots dits pour ne pas maux-dire : Le sang de la terre

Des mots dits pour ne pas maux-dire : Le sang de la terre

Le sang de la terre A écouter en regardant les photos des vignes. Le sang de la terre, c'est la sueur des hommes digérée par la nature. Ce sont les grappes lourdes de grains, le jus de la vie, le suc de la vie et celui de la mort entremêlés. Ecoutez ma voix un peu éraillée, avec mon accent "à couper au couteau" comme on dit. Certes, je ne p
Transformation, fuite

Transformation, fuite

Bonjour à tous J'ai fui. oui, j'ai fui Ma terre, mon pays, ma mer. Moi qui croyais mourir sur le sable de la Méditerranée, je suis partie dans les montagnes. Oh, pas très loin. Mais tellement différent. La solitude, la peine m'ont chassée. J'ai vidé mes larmes dans le bois des Aresquiers. j'espère que les arbres m'en seront reconnaissants.