Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

éloge de la mollesse

Ses blogs

éloge de la mollesse

éloge de la mollesse

" On voit la mollesse comme un mal en soi, mais c’est ne pas considérer qu’elle est surtout une réaction à l’activisme extravagant de beaucoup". Paul Maurice
éloge de la mollesse éloge de la mollesse
Articles : 394
Depuis : 07/01/2012
Permanence-Culture

Permanence-Culture

Base de données
éloge de la mollesse éloge de la mollesse
Articles : 219
Depuis : 11/03/2017

Articles à découvrir

Homme libre

Homme libre

photo Gérard Dubois L'homme libre ne pense à rien moins qu'à la mort, et sa sagesse est une méditation non de la mort mais de la vie. Éthique IV, prop. 67. Voici la très fameuse proposition 67 de Éthique IV. Elle est superbe, c'est beau comme du Racine, d'ailleurs dans cette traduction on peut faire figurer deux vers de douze syllabes à la
Des choses confuses et inadéquates

Des choses confuses et inadéquates

Graceland - photo Gérard Dubois Je commençais à me rendre compte que le système des causes nombreuses d'une seule action, dont Albertine était adepte dans ses rapports avec ses amies quand elle laissait croire à chacune que c'était pour elle qu'elle était venue, n'était qu'une sorte de symbole artificiel, voulu, des différents aspects que
C'est quand tu veux

C'est quand tu veux

photo Christophe Eloy - Manosque, septembre 2020 Personnellement, il ne m'est pas indifférent de savoir que l'on peut calencher tous les jours de la semaine, sans exception, et à toute heure du jour et de la nuit.
Propos déconfiné.

Propos déconfiné.

De la nature naturée - photo Christophe Eloy On dira ce qu'on voudra, mais de la beauté dans le monde - y en a. Comment je le sais ? Il suffit de regarder.
Avoir fait corps

Avoir fait corps

N'était-il pas, cet hôtel de Balbec, comme cet unique décor de maison de théâtres de province, où l'on joue depuis des années les pièces les plus différentes, qui a servi pour une comédie, pour une première tragédie, pour une deuxième, pour une pièce purement poétique, cet hôtel qui remontait déjà assez loin dans mon passé ; et t
Apocalypse, mon amour

Apocalypse, mon amour

Veille humanitaire - photo Gérard Dubois Au moins, avec l'apocalypse, on peut être sûr d'une chose, elle sera toujours pour demain. Ce qui devrait nous conduire à envisager les possibilités qui s'offrent à nous : 1) Il est trop tard, et il n'y a plus rien à faire. Mais cela ne nous empêche pas d'oeuvrer pour faire comme si elle allait quand
Une mort qui ne conclut rien

Une mort qui ne conclut rien

Et le ciel se reflétait sur sa tombe. Une succession de périodes sous lesquelles, après un certain intervalle, rien de ce qui soutenait la précédente ne subsistait plus dans celle qui la suivait, ma vie m'apparut comme quelque chose d'aussi dépourvu du support d'un moi individuel identique et permanent, quelque chose d'aussi inutile dans l'av
La méritocratie en procès

La méritocratie en procès

Comme le cinéma américain ne cesse de nous le répéter, "l'American dream" a du plomb dans l'aile. Que les individus les plus méritants, repérés sur la base des diplômes acquis, soient réco...